Tout est dans le dosage : la ligne « Alpine Hemp » de Salewa
Présentation de produitSport

Tout est dans le dosage : la ligne « Alpine Hemp » de Salewa

Michael Restin
Zurich, le 06.10.2021
Traduction: Sophie Boissonneau
Le chanvre a longtemps été utilisé comme fibre textile, mais avait presque disparu de nos contrées. Salewa a décidé de remettre la fibre textile de chanvre au goût du jour. Et pour cause, c'est une fibre peu exigeante, respirante et très résistante, propriétés d'ailleurs reflétées par le nom de la ligne « Alpine Hemp ».

Jusqu'à présent, mes contacts avec le chanvre avaient été rares. Je le porte désormais à même la peau. Si, comme moi, vous ne pensez pas immédiatement aux chemises, pantalons et T-shirts lorsque vous entendez ce terme, c'est du fait de la polyvalence de la plante et de l'hégémonie du coton. Ce dernier a depuis longtemps supplanté le chanvre en tant que matière première textile. Mais le chanvre revient peu à peu dans la course.

Salewa l'utilise dans des vêtements qui sont principalement destinés à l'escalade et qui doivent donc combiner diverses propriétés. Le tissu doit être résistant. C'est une propriété essentielle, mais il doit aussi être résistant et extensible afin de garantir une mobilité maximale. En bref, on cherche des produits confortables qui peuvent supporter des chocs. C'est impossible avec un tissu 100 % chanvre, mais mélangée à d'autres fibres lors du tissage on peut y arriver.

Le tissu a un aspect et un toucher naturels.
Le tissu a un aspect et un toucher naturels.

Le chanvre seul ne rend pas heureux

La ligne portant l'inscription « Alpine Hemp » est composée de plusieurs matières. Sur l'étiquette de mon T-shirt, je constate que le coton est majoritaire. La teneur en chanvre est de 30 %. Les épaules sont, quant à elles, faites en polyamide et élasthanne. Le T-shirt à manches longues montre des proportions légèrement inférieures avec seulement 22 % de chanvre. L'association des différentes fibres permettrait d'associer diverses propriétés intéressantes. Selon la devise « le chanvre seul ne fait pas le bonheur », les différentes matières s'entraident pour assurer une bonne élasticité aux endroits cruciaux. Ils ne rétrécissent pas et ne se chargent pas d'électricité statique. Le toucher est agréable par rapport aux tissus purement synthétiques.

Le mélange de coton et de chanvre du T-shirt sèche rapidement.
Le mélange de coton et de chanvre du T-shirt sèche rapidement.
Les matières synthétiques sont extensibles au niveau de la poitrine, des épaules et des poignets malgré une coupe ajustée.
Les matières synthétiques sont extensibles au niveau de la poitrine, des épaules et des poignets malgré une coupe ajustée.

Le mélange de fibres supporte également bien l'humidité et n'a pas à rougir de la comparaison avec les vêtements fonctionnels à base de fibres synthétiques. Le chanvre étant extrêmement résistant, il y en a beaucoup dans le pantalon, composé à 53 % de ce matériau, il est robuste et pourtant confortable. Les grandes poches extensibles sont placées de manière à ne pas gêner l'escalade et les autres mouvements. Seul problème à mes yeux : le tissu est si fin que ma cuisse actionne l'écran tactile de mon smartphone et tente de passer un appel d'urgence lorsque je le mets dans la poche avec l'écran tourné vers l'intérieur.

Les pantalons et les poches sont confortables et pratiques...
Les pantalons et les poches sont confortables et pratiques...
... seul l'écran de mon smartphone tente régulièrement de prendre son indépendance.
... seul l'écran de mon smartphone tente régulièrement de prendre son indépendance.

Du chanvre dans les Alpes ?

Salewa ne manque pas de raisons d'utiliser le chanvre dans ses vêtements : « la culture du chanvre ne nécessite pas de pesticides, d'engrais synthétiques ou de semences OGM, elle n'a besoin que de peu ou pas d'eau, contrairement au coton, et ne contribue pas à l'érosion des sols ». La plante est frugale et résistante. Si le nom « Alpine Hemp » vous fait penser à des champs situés dans des vallées alpines reculées, dont la récolte serait mise en vente à prix abordable et finirait dans les vêtements de la collection, vous vous trompez. La généralité est, comme souvent, plus compliquée.

Tout ce qui brille n'est pas d'or...
Tout ce qui brille n'est pas d'or...

Souvenez-vous, la production de chanvre européenne s'est éteinte en Europe. Elle a principalement migré vers la Chine, avec le savoir-faire. C'est également là que Salewa achète aujourd'hui son chanvre textile, dans le Heilongjiang, une région montagneuse du nord-est. Le nom « Alpine Hemp » est plus une vision qu'une réalité et s'explique ainsi : « nous investissons 10 % du chiffre d'affaires des ventes de vêtements de la ligne Alpine Hemp dans le développement de la production de chanvre dans la région alpine, créant ainsi une perspective de développement économique supplémentaire à long terme au niveau local. »

Finalement, le tout est un mélange moderne et reflète notre société mondialisée. Conçus dans les Dolomites, produits en Chine pour les T-shirts et en Inde pour les pantalons. Un tissage multiculturel attaché à une promesse d'avenir. Les fibres étant très résistantes, le terme « Alpine Hemp » est aussi un peu étiré. Ce serait bien que cette vision devienne réalité, car ces vêtements sont certainement confortables et fonctionnels. Le chanvre est une plante miraculeuse qui vous fera prendre de l'altitude.

Voir tous les vêtements de la ligne « Alpine Hemp ».

Cet article plaît à 8 personne(s)


Michael Restin
Michael Restin

Editor, Zurich

Scientifique dans le domaine du sport, père haute performance et télétravailleur au service de Sa Majesté la tortue.

Sport

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser