Savoir-faire

Première fois en club échangiste : ce à quoi les couples devraient faire attention

Traduction: Anne Chapuis

Les clubs échangistes sont souvent associés à une image scandaleuse et peu recommandable. À tort, selon la sexologue Dania Schiftan. Elle explique pourquoi cette image est dépassée, ce qui se passe dans ces clubs et comment les couples devraient se préparer avant leur première fois.

L'échangisme permet à certains couples de diversifier leur vie sexuelle. Mais que se passe-t-il vraiment dans les soirées échangistes ? Et comment se comporter en tant que novice ? La sexologue Dania Schiftan parle de l'attrait que cela représente et des choses à ne pas faire.

Dania, quelle est l'idée à la base de l’« échangisme » ?
Dania Schiftan : il s'agit en premier lieu de pouvoir avoir différents partenaires sexuels dans un cadre protégé. Le concept s'adresse plutôt aux couples qui souhaitent s'amuser avec d'autres couples. Il existe également des plateformes de rencontre spécialisées dans ce domaine. Parfois, les couples échangistes se rencontrent aussi en discutant ouvertement. Mais la plupart du temps, cela se passe dans un club spécialisé.

Comment s'imaginer un tel club échangiste  ?
Nombreux sont ceux qui associent le terme « échangisme » à quelque chose de sale ou d'obscène. Mais les fournisseurs sérieux en Suisse ou dans les pays voisins sont tout sauf sales. Leurs locaux sont incroyablement bien entretenus. Certains ont des thèmes, d'autres sont joliment décorées dans un style particulier. Souvent, on peut aussi bien y manger. Il est également attaché beaucoup d’importance au contrôle d’entrée et à ce que le code de conduite soit claire pour tous. Dans certains endroits, les participants reçoivent des rubans de différentes couleurs qui permettent de reconnaître qui est prêt à faire quoi.

Si quelqu'un veut juste regarder ou est aussi prêt à avoir des relations sexuelles ?
Exactement. C'est une véritable procédure que d'introduire et d’instruire les gens. L'objectif est d'offrir aux gens la meilleure expérience possible et d'éviter les mauvaises rencontres.

Pourquoi les couples s’adonnent-ils à l’échangisme ? Quel en est l’intérêt?
Dans l’échangisme, il est clairement question d’une interaction sexuelle avec d'autres personnes, et non pas le fait de tomber amoureux ou de tromper. Dans ce cadre, les gens peuvent par exemple vivre certaines préférences et faire de nouvelles expériences qui ne trouvent pas leur place dans le quotidien du couple. L'échangisme permet aux couples de vivre une sexualité qui, autrement, ne s'organiserait qu'avec beaucoup de difficultés. Par exemple, être observé pendant l’acte, faire un plan à trois, échanger les partenaires, etc. Le club échangiste est une sorte de terrain de jeu pour adultes.

Il y a aussi des gens qui pratiquent l’échangisme en solo ?
Oui, cela existe aussi. Mais ce n'est pas toujours autorisé de partout. Cela dépend du club et de l'événement en question. Je conseille aux échangistes solitaires de se renseigner au préalable et de lire des témoignages. Dans les lieux où les aventures en solo sont autorisées, il se peut, si les prestataires sont négligents, qu'il y ait par exemple beaucoup (trop) d'hommes par rapport aux femmes. Un tel déséquilibre peut être désagréable pour les participantes et participants.

La première soirée échangiste : à quoi un couple doit-il faire attention ?
Le plus important, c'est que les deux partenaires aient vraiment envie de faire cette expérience. C'est la condition sine qua non.

Il ne faut donc pas que ce soit une sorte de faveur envers le ou la partenaire qui le souhaite absolument ?
Si quelqu'un se laisse convaincre de s’adonner à l'échangisme, l’expérience peut, avec la pression et le stress engendré, devenir très négative. Ce genre de choses ne devrait jamais être fait comme faveur pour le ou la partenaire.

Que faire si mon ou ma partenaire me propose une virée en club échangiste à l’improviste ?
Les couples se mettent généralement implicitement d'accord sur un déroulement spécifique des rapports sexuels. Mais si les besoins d'une personne changent et qu'elle le communique, l'autre personne n'est pas préparée. Je trouve toujours agréable que les couples vivent une ouverture fondamentale et réciproque à l'inattendu. S'ils ne dévalorisent pas les souhaits et les propositions de l'autre ou ne les perçoivent pas comme une menace, mais font preuve de curiosité et d'intérêt à leur égard.

Bon, admettons que la réponse du couple est claire : oui, nous le voulons ! Y a-t-il d'autres choses à ne pas faire pour sa première fois en club échangiste ?
Faire ses premières expériences échangistes avec des amis ou des connaissances. Si l'expérience s'avère négative, l'amitié est également en danger. Je recommande de découvrir d'abord ses propres préférences dans un cadre professionnel et anonyme et de ne s'engager que plus tard avec des personnes que l'on connaît déjà.

Formulé autrement : que peut faire un couple pour vivre l'expérience la plus positive possible ?
Comme pour l'aventure en solo, il est préférable de bien se renseigner au préalable, par exemple auprès du prestataire. Ainsi, on sait à quoi s'attendre. S’entretenir avec des couples échangistes expérimentés peut également aider. En effet, il se peut que l’idée que l’on se fait de la chose soit complètement différente de la réalité. Sur place, le couple doit se protéger et se soutenir mutuellement et veiller à toujours agir en fonction de la personne qui est prête à en faire moins. Je conseille aux couples de discuter au préalable de leurs attentes et de ce qu’ils pensent vivre. Il peut être judicieux de rester dans la configuration du couple la première fois, de ne faire l'amour que l'un avec l'autre et de simplement se laisser observer. Ensuite, on peut faire le bilan ensemble à la maison : me suis-je senti·e en sécurité ? À quel point ? Est-ce que cela m’a excité·e ? À quel point ? Qu'est-ce qui ne me convenait pas ? Et puis la deuxième fois, on peut envisager d'échanger avec d'autres couples. Ainsi, on essaie lentement de nouvelles choses sans pour autant se jeter entièrement à l'eau. Il est primordial de faire le point sur ce qui a été vécu après chaque visite.

Dania Shiftan travaille depuis 15 ans comme sexologue et psychothérapeute dans son cabinet à Zurich. Elle travaille également en tant que psychologue pour Parship. Vous trouverez plus d'informations sur elle et son travail dans l'interview que j'ai menée avec elle :

  • Savoir-faire

    En visite chez la sexologue

    par Natalie Hemengül

Lire les autres articles :

  • Savoir-faire

    Tout sur la sexualité

    par Natalie Hemengül

Cet article plaît à 81 personne(s)


User Avatar
User Avatar

En tant que fan de Disney je vois toujours la vie en rose, je vénère les séries des années 90 et les sirènes font partie de ma religion. Quand je ne danse pas sous une pluie de paillettes, on me trouve à des soirées pyjama ou devant ma coiffeuse. PS Le lard est un de mes aliments favoris. 


Sexualité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader