Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Galaxus Logo
En coulisse Jeux vidéo3822

Qui dominera l’avenir du streaming? Google, Microsoft ou Steam?

La course au streaming de jeu vidéo a commencé. Google a dégainé le premier avec Stadia. Mais conservera-t-il son avance? Rien n’est moins sûr, car la concurrence est plus forte que vous ne l’imaginez.

Les signes annonciateurs s’accumulent depuis un certain temps: la prochaine génération de consoles sera la dernière. Le streaming sera l’avenir du jeu vidéo. C’est en tout cas la conviction des pointures du secteur comme le président de Microsoft, Phil Spencer, ou le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot. Le potentiel est immense. Les joueurs n’auront plus besoin d’acheter des consoles ou des ordinateurs très chers puisqu’ils pourront streamer les jeux directement sur leur écran. Cette perspective promet non seulement la conquête d’une nouvelle clientèle, mais ce nouveau modèle pourrait être synonyme de plus de flexibilité et d’économies pour les joueurs de tous les horizons.

Il n’est guère étonnant que de nombreux concurrents cherchent à dominer le secteur du streaming. Stadia, le service de Google, inaugure les hostilités. Microsoft a annoncé vouloir l’imiter cette année. Les deux géants technologiques sont loin d’être les seuls à vouloir se tailler une part du gâteau.

Google Stadia

Google veut déployer Stadia cette année encore. Ce service sera disponible sur tous les appareils équipés de Chrome et proposera divers avantages intéressants. En annonçant 4K, 60 fps, HDR et Surround Sound, Google ne fait pas les choses à moitié. Comme tous ses concurrents, Stadia devra d’abord faire ses preuves. Aucune information n’a encore filtré quant aux tarifs et aux jeux disponibles. Question technique, Google, qui dispose d’une infrastructure de serveurs imposante, possède toutefois une longueur d’avance. En revanche, Google n’a qu’une expérience de première main limitée en matière de jeu vidéo. La confiance n’est pas un aspect négligeable, tout du moins pour les joueurs existants.

Stadia, le service de streaming de jeux de Google qui va révolutionner le marché
Nouveautés & tendancesJeux vidéo

Stadia, le service de streaming de jeux de Google qui va révolutionner le marché

Microsoft xCloud

Microsoft a déjà démontré qu’il était possible de jouer à un jeu Xbox One comme «Forza Horizon 4» sur un smartphone Android raccordé à une manette grâce au streaming xCloud. Avec son Game Pass qui offre sur le modèle de Netflix un accès illimité à un grand nombre de jeux, Microsoft a déjà bien préparé le terrain. La plupart des titres Microsoft sont d’ores et déjà jouables sur PC et Xbox One avec la fonction cross-save. Contrairement à Google, Microsoft possède également une bibliothèque considérable, dont certains titres sont antérieurs à l’ère Xbox 360. Si tous ces jeux sont disponibles en streaming sur smartphone, téléviseur, PC et jouables dans le cadre d’un Game Pass un peu plus cher, l’offre sera attractive.

Selon certaines informations, Microsoft prévoirait d’étendre Xbox Live à Android, iOS et Switch. L’intégration des badges, listes d’amis, etc. constituerait une étape importante de plus pour s’imposer sur de nouvelles plateformes. Comme vous pourrez continuer à jouer à tous vos jeux sur vos consoles ou PC existants, la barrière psychologique pour essayer le service sera quasi inexistante. Microsoft pourra ainsi jouer sur les deux tableaux et vous accompagner progressivement vers l’avenir.

Playstation Now

Sony est étonnamment discret sur la question du cloud gaming. Pourtant, le géant japonais a fait l’acquisition dès 2012 de Gaikai, dont le modèle commercial reposait sur le cloud gaming. Avec Playstation Now, vous pouvez streamer sur votre PS4 ou votre PC des jeux disponibles sur le cloud. Ce ne sont jamais les titres les plus récents, mais la sélection, qui comprend notamment «Prey», «Bloodborne» ou «The Last of Us», est tout de même satisfaisante. La bibliothèque compte environ 600 jeux. Sony se trouve donc dans une position confortable. Reste à savoir s’ils sont capables de faire évoluer leur infrastructure de serveurs aussi facilement que Google. Je m’attends à ce que nous entendions parler cette année encore des ambitions de Sony pour le streaming.

Geforce Now

<strong>Geforce Now</strong>: comment fonctionne le streaming de jeux vidéo?
En coulisseJeux vidéo

Geforce Now: comment fonctionne le streaming de jeux vidéo?

Cela semble faire une éternité que Geforce Now est disponible en version bêta. Il est possible d’essayer ce service gratuitement sur PC, Mac ou Android TV, il vous donne accès à tous vos jeux sur Steam, Uplay, Battle.net ou Origin. C’est actuellement la solution la plus intéressante pour les joueurs sur PC. Nvidia n’a toutefois rien révélé de ses intentions. Le projet pourrait être abandonné à tout moment. Certes, l’entreprise travaille au développement de ses centres de données, mais elle continuera sûrement de vous vendre allègrement des cartes graphiques à plus de 1000 francs. Comme Geforce Now est librement accessible (à condition d’avoir un accès bêta), vous pouvez vous faire une idée des performances du service. La latence est encore définitivement trop importante pour que j’abandonne mon PC au profit de Geforce Now.

Nintendo

Nintendo a aussi inauguré des tentatives de streaming qui n’ont guère attiré l’attention. «Resident Evil 7» et «Assassin’s Creed Odyssey» par exemple sont aussi accessibles sur Switch au Japon. Comme la console portable n’est pas assez puissante, le jeu est en streaming sur le cloud. On ne sait pas si et quand cette possibilité existera pour d’autres pays. Nintendo ne fait pas nécessairement partie des pionniers en matière de nouvelles technologies. Je ne m’attends donc pas à une annonce cette année. Néanmoins, vous pouvez être sûr que Nintendo surveillera la concurrence d’un œil attentif et travaillera sûrement à ses propres solutions de streaming.

EA Project Atlas

L’automne dernier, EA a déclaré travailler sur une solution cloud. Selon le directeur technique Ken Moss, Project Atlas implique un millier de collaborateurs. EA prend donc visiblement le sujet au sérieux. Comme Microsoft, EA aussi a déjà posé quelques jalons. Avec Origin Access pour PC et EA Access pour Xbox One, EA possède un service qui donne accès à une collection de jeux pour le prix d’un abonnement mensuel. En dehors des propres titres d’EA comme «Battlefield 5», l’offre n’est pas particulièrement attrayante, mais la base existe. Il est toutefois difficilement imaginable qu’un jour d’autres éditeurs comme Ubisoft ou Activision y proposent leurs jeux. L’offre devrait donc se limiter à des jeux tiers en plus de quelques jeux EA. Cela pourrait tout de même marcher, en fonction du prix exigé. En revanche, si vous cherchez l’équivalent de Spotify pour les jeux, vous ne trouverez pas votre bonheur.

Steam

Steam possède de loin la plus grande bibliothèque de jeux pour PC et consoles. Valve serait en bonne position s’il prévoyait un projet cloud. Vous pouvez déjà utiliser le boîtier ou l’appli Steam Link pour streamer les jeux Android et iOS depuis votre PC vers l’écran souhaité par le biais de votre réseau domestique.

Récemment, Valve a ajouté à l’appli Steam Link la possibilité de streamer en dehors de chez soi. Votre PC doit tout de même être allumé, mais vous pouvez désormais streamer des jeux par le biais du réseau de téléphonie mobile. L’avantage de cette variante est qu’elle n’entraîne aucuns frais supplémentaires pour vous et que vous pouvez accéder à vos jeux existants. L’inconvénient est que vous avez toujours besoin d’un PC puissant. Une vraie solution de streaming reste donc intéressante, surtout si Valve instaure un modèle d’abonnement semblable à Netflix. Comme les inventeurs de «Half Life» ne se livrent guère aux confidences, aucune rumeur ne court à ce sujet.

Amazon

Amazon est l’un des plus grands fournisseurs de cloud computing du monde, il n’est donc pas surprenant que l’entreprise affiche des ambitions dans le secteur des jeux vidéo. Des rumeurs en ce sens apparaissent régulièrement. Avec l’acquisition de Twitch pour un milliard de dollars, la création de propres studios de développement de jeux vidéo et le développement du moteur de jeu gratuit Lumberyard, Amazon affiche clairement le cap à suivre. Twitch est la plateforme idéale pour cela. On peut déjà y acheter des jeux. Le rapprochement entre boutique, streaming vidéo et streaming de jeux tombe sous le sens. Amazon est en bonne position et ne devrait plus tarder à faire une annonce à ce sujet.

Walmart, Verizon

Nous avons passé en revue les candidats les plus évidents, mais il existe encore d’autres concurrents potentiels. La chaîne américaine de supermarchés prévoirait de lancer son service de streaming visant un segment de clientèle à revenus faibles à moyens, ce qui plaide en faveur du modèle Netflix. Walmart compte parmi les entreprises les plus prospères du monde. En dehors des États-Unis, la force d’attraction de ce nom devrait être insuffisante pour séduire les joueurs potentiels. Pourtant, il n’est pas exclu que Walmart lance vraiment une offre sous son propre nom.

Le groupe américain de télécommunications Verizon a lui aussi manifesté de l’intérêt pour le marché du streaming de jeu vidéo. Verizon Gaming est déjà en phase de test sur une Nvidia Shield et l’intégration à Google Play devrait avoir lieu fin janvier. Plus de 135 jeux devraient être disponibles. Avec le lancement prochain de la 5G, les entreprises de télécommunications auront intérêt à proposer des forfaits combinés de téléphonie et de streaming.

L’émergence d’un écosystème de services

Tout semble indiquer que l’avenir appartient au streaming. Il est difficile de prévoir combien de temps il faudra attendre pour que les performances soient à la hauteur des possibilités locales d’un PC ou d’une console. Nous assisterons aux premières tentatives cette année. De nombreux concurrents cherchent à nous séduire. Je suppose que plusieurs d’entre eux coexisteront comme c’est le cas pour le streaming de films et de séries.

Microsoft est peut-être le mieux placé pour attirer les joueurs actuels. Il possède un modèle d’abonnement illimité, offre suffisamment de jeux et mise déjà sur une approche multiplateforme avec PC et Xbox One. Les utilisateurs existants peuvent tester le streaming sans risques et revenir si nécessaire à la console ou au PC gaming. Les prochains mois et l’E3 en particulier s’annoncent intéressants.

Qu’en pensez-vous? Qui a les meilleures chances? Ou bien pensez-vous que le streaming est un concept voué à l’échec?

Google, Microsoft ou Sony?

Google Stadia

23%

Microsoft xCloud

17%

Playstation Now

3%

Nintendo

1%

Amazon Twitch

2%

Verizon

0%

Walmart

0%

Steam

22%

EA Project Atlas

0%

Un autre

3%

Aucun. Pas de futur pour le cloud.

24%
Avatar

Philipp Rüegg, Zurich

  • Senior Editor
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Commentaires 38

3000 / 3000 caractères

User Jonas.

Solange ich niemals auf diese Streaming Dienste angewiesen bin ist mir das eigentlich egal.
Hardwear über alles!

02.04.2019
User pati.calabrese

R.I.P EA

01.04.2019
User orCana

True that :D

02.04.2019
User alain1989

Dafür, dass Sie Westwood zerstört haben erhalten Sie bestimmt kein RIP von mir.

02.04.2019
User Anonymous

R.I.H.? (Rott In Hell)

02.04.2019
User rogergantnerch

rot*

02.04.2019
User KINGP7N

Stimme euch vollkommen zu betreffend EA... Die zerstören sich selbst, mit dem zusammenstampfen von "kleineren Studios", so dass sie am Ende kaum noch Games bringen können... Westwood war einer von ZIG entwicklern! Momentan setzen sie leider alles auf wenige einzelne Karten, wie FIFA / Anthem / Battlefield / etc... Das Klumpenrisiko ist enorm und sollte EA nicht bald neue Studios an Land ziehen können und mehr Content liefern, sehe ich defintiv schwarz für deren Zukunft. Wenn man sich mal vorstellen würde, deren Zugpferde um Dice / BioWare / etc würden sich nach neuen Verträgen umsehen, dann wäre das deren Untergang. (Logischerweise hat hier EA sicherlich gut vorgesorgt und krasse Knebelverträge ausgehandelt...)

Die Lösung mit Origin Access ist jedoch für EA Games Zocker schon sehr interessant. Der jahrespreis von etwas mehr wie einem Game, ist auf die Menge gerechnet lächerlich.
Hier darf es aus Sicht von EA einfach nicht passieren, dass sie mit den bisherigen Game Reihen stehen bleiben, oder eben, gar Studios vernichten / verlieren.

03.04.2019
Répondre
User timo.sbrzesny

Ich würde vermuten das schlussendlich vor allem die Cloud Hardware den entscheidenden Unterschied liefern wird (Input Lag, Framerate, etc) wer sich durchsetzt. Und da sehe ich noch klar bei Google die Vorteile.
Man stelle sich mal vor was passieren würde wenn Steam und Google kooperieren würden für so einen dienst... Jaja ich weiss, aber träumen darf man ;-)

01.04.2019
User x_SyTeK_x

Ich glaube das Microsoft da durch Ihr Know-How und Kerngeschäft die Nase vorne haben. Wenn man den Gerüchten glauben darf, sind sie ja auch schon viel länger im Entwicklungsprozess als Google & co.
Die Zukunft bleibt auf jeden Fall spannend.

02.04.2019
Répondre
User KevinBurgermeister89

Wie immer entscheiden die Spiele über einen Sieg oder eine Niederlage einer Plattform. Darum nehme ich alles noch sehr gelassen und schaue, welche Plattform hier das meiste bietet. Ich glaube Google hat es heute schwer, da SONY, Steam und Microsoft viel näher an den grossen Entwickler sind. Dies erlaubt es Ihnen relativ schnell guten Content auf die Plattform zu holen und mit den ganzen Titel aus der Vergangenheit können die etablierten Player die bestehende Fans an die Plattform binden.

- Content is the Key

01.04.2019
User FugalGolf

Sie haben vergessen SHADOW. Es ist ein Unternehmen, das Ihnen den Zugriff auf einen PC in der Cloud mit Windows ermöglicht, mit dem Sie jedes Spiel installieren können. Dieser PC hat 12gb Widder und einen p5000(gtx 1080) und kostet 34,95 pro Monat.
Ich rate dir, es auszuprobieren, wenn du über 30mb/S hast, es ist ziemlich unglaublich.

Seiten-Link: shadow.tech
10chf Rabatt für den ersten Monat: shop.shadow.tech/chfr/invit...

FR

vous avez oublier Shadow. c'est une entreprise qui vous permet d'avoir accès a un pc dans le cloud avec windows ce qui permet d'installer n'importe quelle jeux. Ce pc a 12gb de ram et une p5000(gtx 1080) et coûte 34.95 par mois
je vous conseille de l'essayer si vous avez au dessus de 30mb/S c'est assez incroyable

lien du site : shadow.tech
10chf de réduction pour le premier mois : shop.shadow.tech/chfr/invit...

14.04.2019
User dfaccini

Vous m'enlevez les mots de la bouche ! J'ai essayé ce service et comme vous dites, c'est bluffant ! Jeux en qualité "ultra", sur toutes les plateformes imaginables (PC, Mac, iOS, Android) et pas de lag ! Mais ça reste encore un peu cher en revanche.

18.04.2019
User Gore89

also ich habe Shadow. Ich habe die Miete als Investment für eine gute Idee gehalten. Die Hardware ist derzeit Grafiktechnisch ok (GTX 1080) aber CPU-technisch ausbaufähig (2,5 GHz Xeon CPU). Meiner Meinung nach nicht auf dem selben Level. Randnotiz: Die 2,5GHz CPUs werden laufend ersetzt, allerdings hat Blade derzeit Probleme der hohen Anfrage nachzukommen. Aber, es tut sich was.

Derzeit habe ich noch ein Problem mit der Latenz via Windows 10 Client offen. Ich weiss nicht, ob es nur bei mir ist aber die Latenz ist dort miserabel. Ich vermute ein Sicherheitsfeature von Windows 10 verzögert die Verbindung (Jitter oder Lag). Auf dem Mac läuft es allerdings wie ne 1. Ich kann sogar mit lächerlichen 5mbit übers Mobilnetz (Hotspot) BF5 zocken. Das hat schon was :)

29.04.2019
Répondre
User jaceneliot

J'espère pas. C'est détestable et on se doit de combattre cette "(service)ation" de la société. Tout devient service. Tout le monde y perd, sauf les entreprises qui les vendent : les éditeurs et développeurs de jeux vont y perdre, car, tout comme avec Netflix et Spotify, on paie moins les artistes que si on vend la propriété à chaque utilisateur. L'utilisateur y perd aussi, il n'a plus rien en sa possession. C'est une régression. Après tout, on préfère acheter une maison que louer un apparentement non ?

16.04.2019
User hexadance

je partage tout à fait ton avis !

Après, je ne me fais pas trop de souci. Les PC et Consoles ont encore des beaux jours devant eux !

16.04.2019
Répondre
User rogergantnerch

Ein wort: Latency.

02.04.2019
User KINGP7N

Ist so! Wird für Fun Games schon easy sein, wenn sich jedoch jemand nach Competitive Gaming umschaut definitiv DER KILLER!

03.04.2019
User UCBarkeeper

Da stimme ich nicht zu. Ich hab mit meinem iWay Fiber Anschluss 1ms zu Google. Und bin auch praktisch allen Game Servern die irgendwo in Europa stehen mit unter 10ms unterwegs.
Mit Glasfaser und einem ordentlichen Provider (Peerings/Transits/usw.) absolut kein Problem.

04.04.2019
User KINGP7N

Es kommt doch dann auch viel mehr darauf an, wie sauber die games von den servern von google und co gehostet werden... Die beste internetleitung nutzt dir überhaupt nichts, wenn die gegenseite nicht mitspielt.

Aber das werden wir dann schon sehen, wenns dann wirklich soweit ist! 😉

04.04.2019
Répondre
User JTR.ch

Microsoft hat so einiges voraus mit Azure und entsprechenden Forschung in Latenzminderung bei Xbox Live und seinen Diensten. Ob Google das auch bieten kann, wird man sehen. Schlussendlich hat Google das Problem mit den Inhalten. Wer keine eigene Studios hat, der wird es schwer haben oder muss wie Epic Geld in die Hand nehmen für Exklusivdeals.

01.04.2019
User mattsrules

Naja, wäre für Google ja wiederum kein Problem da sie ja genug Kohle haben ;-)

02.04.2019
User Eruant

Google hat ja extra Stadia Games and Entertainment gegründet. Da gehören gem. Jade Raymond mehrere First-Party-Studios dazu. Die wissen vermutlich schon, dass der Content eines der wichtigsten Merkmale der Plattform sein wird.

02.04.2019
User JTR.ch

Bei PC Gamer USA hat einer Redakteure Stadia testen können und er meinte die Latenz sei der Horror.

02.04.2019
User ChromeMystic

Die USA ist auch ein denkbar schlechter Markt für Gamestreaming. Das Internet ist oft absolut unbrauchbar, und die Tests wurden auf US Consumer Leitungen gemacht. Eine 50er Leitung von einem de fakto Monopolisten reicht definitv nicht für Streaming von Games, aber hierzulande ist eine 250+ oder gar eine 1000/1000er Leitung ja keine Seltenheit mehr.

03.04.2019
Répondre
User Mizz141

Ich mache mein Gaming PC selber zur Cloud Maschine, Moonlight und andere Software wie Steam In Home Streaming sind besser als voll cloud!

02.04.2019
User 240gMehl

Wenn ich keinen PC zusammenbauen kann macht das gleich viel weniger Spass :P

02.04.2019
User KINGP7N

Meine Top 3
1. Hardware (Wird schlichtweg immer so sein)
2. Steam / Microsoft
3 Google

Alle anderen werden da vermutlich hinterherhinken... Sony z.B. ist nur so lange "interessant", wie sie GUTE exklusivtitel in Petto haben.

03.04.2019
User Donlatric

GeforeNow is missing in your pool..... LOL

15.04.2019
User kilian30

Ich weiss nicht von welchen Verzögerungen du bei Geforce Now redest. Ich hatte gefühlt keine! Weder mit meiner Shield noch mit einem Gaminglaptop. Weiss zwar nicht wie es aktuelle ausschaut, aber den Test hab ich Anfang dieses Jahres recht ausführlich gemacht und war eigentlich sehr begeistert. Nicht mal eine Verzögerung der Controllerübertragung ist mir auf gefallen. Geforce Now hat für mich somit das absolute Potenzial hier mit zu mischen. Vorallem da sie ja mit Steam zusammen arbeiten.

01.04.2019
User Philipp Rüegg

Ich benutze Geforce Now schon seit ein paar Jahren und immer wenn ich mit Maus und Tastatur spiele, spüre ich deutlich, dass meine Eingabe verzögert ist. Shooter sind für mich damit unspielbar. Und ich habe nicht das Gefühl, dass ich besonders empfindlich bin. Ich hab es auf diversen Geräte und verschiedenen Netzwerken getestet, immer mit dem gleichen Resultat. Besonders krass ist es mit 4K, aber das versteht sich von selbst.

01.04.2019
User kilian30

Das wäre nun interessant zu evaluieren. Welche Grafikkarten hattest im Einsatz?
Hast den Router für das Streaming und gaming priorisiert?
Hast es mal mit der Shield direkt versucht? Danke fürs Feedback

02.04.2019
User Philipp Rüegg

Hab es mit einer 1080er Ti, 2080er Ti, direkt vom Shield TV, über das Notebook oder direkt am PC. Immer das gleiche Problem und ich habe Ethernet im ganzen Haus und 1 Gbit-Internet., Router habe ich nicht speziell konfiguriert, aber auch da kamen schon mehrere Geräte zum Einsatz und meiner Erfahrung nach, bringen solche Einstellungen auch nichts

03.04.2019
Répondre
User Huuubi

Falls Sie es jemals hinbekommen sollen ohne Input lag...(was ich mir aber gar nicht vorstellen kann) ... -> zuerst muss ja die Info an ihre cloud Server, dort die Bewegung ausgeführt werden und dann "back to my screen" :)

02.04.2019
User KINGP7N

Vollkommen ersetzen wird das Cloud Gaming, das "richtige" Gaming definitiv nicht.
Alle diese Cloud / Streaming Lösungen sind zwar schon toll, aber wenn jemand einen sehr potenten PC in seinem Haus hat, wird das immer um einiges besser sein. Für Leute, welche gelegentlich mal etwas zocken möchten und nicht extrem viel Kohle in HW buttern möchten, könnte eine Steam Streaming Basis schon sehr interessant sein.

Aber nur mal so als kleines Beispiel mit dem Steam Link:
Mein PC ist mehr als gut genug um Games zu zocken / streamen. (8700K / 2080Ti / 32GB / usw...)
Mein Internet ist ebenfalls overkill für dieses Vorhaben (600'000er)
Nun streame ich vom PC auf den TV mittels Steam Link. Ist der PC Mit dem Kabel am selben Router angeschlossen, klappt das noch ganz gut. Aber wenn der PC mittels Wlan (gutes / fehlerfreies Wlan!) verbunden wird, kann es bei enorm hektischen Situation in Games zu Artefakten / Pixelbildungen kommen am TV.

Also obwohl hier Hardware / Internet definitiv KEIN Flaschenhals ist, sieht man schon mittels Steam Link, dass die Lösung nur teilweise optimal ist.

03.04.2019
User Reiverblade

if it means dropping moddings, like ofr TESV: Skyrim (which is still a thing in 2019 and thanks to the modders community can go toes to toes with "next gen games" ) or community made content and patches (figures ... sometime hobby devs do better than professional devs when it come to fix a game ... ) or physical games box and collectors ed. then Cloud Gaming can go straight to the dump for all i care... in house streaming on the other hand is fine (since you have control over it mostly )

06.04.2019
User mario1609

Meh hardware is always better! You will still need a good monitor and probably a good graphics card anyway.
I can see three major issues that no host company will not be able to overcome:
1) Internet speed. Many people will not have fast enough internet for streaming a game at 60 fps or more. If you are on LAN connection ok, but what if in your home you are on wifi and the speed is even less?
The worst of course will be if you don't have internet, you will not be able to play shit. Many locations in the world are remote, don't even have GSM let alone any internet, like on holidays, trips, or hotels which have terrible wifi. No super fast internet, no games.
2) What if their servers go down? Like if they have maintenance, or power failure, or glitch, or hacker attack. Of course depending on who will be hosting the best servers. But still, there are always downtimes or problems with connectivity. This would essentially then lock you out of your entire game library and you'd be forced to wait until it's operational again.
3) If at any time your internet connection gets cut off or something happens with the host, the game will just crash and will probably not save any progress. The worst nightmare of any gamer!

Streaming is booming now that's for sure, especially for the movie industry. But even though we have so many streaming services now, Blurays are still in the stores. Like how many times Netflix refused to load anything due to unknown error? And there are so many competing companies, in the end it fucks up the consumers having too many platforms to deal with. Same will be with game streaming; different games will be licensed on different platforms and in the end it's the consumers that will be forced to deal with all the confusion and fork out even more money.

But I love how you put it: "Gamers are notoriously untrusting, historically at least."

09.04.2019
User dfaccini

Parlez de "Shadow" (créé par la société française "Blade"), c'est un acteur très important dans ce dossier. Certes, ils ne sont pas (encore) aussi gigantesques que Google ou Amazon mais à mon avis ils vont vite grimper des marches !

18.04.2019
User Anonymous

"Est-ce la fin pour les consoles et les PC ?"
Titre d'article ridicule, au vu du temps de latence de ces services ce n'est pas demain que les jeux en temps réel seront jouable via ce genre de services, maintenant si vous voulez jouer aux cartes ou au Monopoly c'est une autre histoire...

23.04.2019