Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Galaxus Logo
Savoir-faire BébéVie de famille012

Pourquoi votre bébé pleure en 10 raisons

Ouiiiiin, ouiiiiin, ouiiiin! Je me bouche les oreilles et je réfléchis à ce qui a bien pu provoquer ces pleurs. Si seulement je savais ce qu'elle a... Je procède par élimination grâce à cette check-list.

Et voilà que les pleurs reprennent de plus belle. Ma petite dernière hurle non-stop. Je prends mon premier point et change sa couche. Elle arrête de pleurer, mais n'est toujours pas à l'aise. J'enchaîne avec mon deuxième point et lui donne donc sa tétine. Elle tète comme si sa vie en dépendait... C'est certainement la faim! Troisième point: au début, je l'allaitais, mais maintenant je lui donne des biberons ou des purées pour bébé. Malheureusement, ça demande un peu plus de temps. Les gémissements se font de plus en plus fort et le repas laisse place à de nouveaux cris. Puis aux pleurs. Je tente ma chance avec le quatrième point et la change de position. Je la sors de la chaise haute pour la poser par terre. Non! C'est de pire en pire. Mince... Elle est de retour dans mes bras et se calme enfin (point 5), mais elle est toujours ronchon. Elle se met à se frotter les yeux avec ses tout petits poings. Ah, j'ai trouvé! Elle est fatiguée! Je la mets au lit avec sa tétine et aussitôt, ses paupières tombent et elle s'endort. C'était donc le sixième point, ou peut-être l'accumulation de plusieurs points?!?

Il y a à mon avis 10 raisons qui peuvent expliquer les pleurs d'un bébé. Pendant les crises de pleurs, je prends ces raisons une par une en espérant pour la calmer le plus rapidement possible. D’ailleurs, mes oreilles m'en sont reconnaissantes.

Check-list anti-pleurs

1. Couche pleine

Essayez de changer votre bout de chou plus souvent. Certains bébés se sentent bien dans une couche chaude, mais la plupart n'aiment pas vraiment les couches humides. Il faut changer les couches régulièrement, tout particulièrement chez les bébés qui ont la peau sensible. Si les couches ne sont pas changées assez souvent, votre bébé aura les fesses irritées et des rougeurs apparaîtront.

2. Agitation

Il y a plusieurs façons d'apaiser un bébé: lui donner la tétine ou le sein, le bercer sont les plus utilisés. Mais une comptine, un plaid douillet, un bain chaud ou une promenade peuvent se montrer tout aussi efficaces. Les jouets permettent aussi souvent de détourner leur attention de ce qui les tracasse.

3. Faim et soif

Qu'il soit allaité, nourri au biberon ou que sa nourriture soit déjà diversifiée, la faim est avec la couche sale, une des explications les plus courantes aux pleurs d'un bébé.

4. Mauvaise position

Son mal-être commence souvent, parce que sa position n'est pas confortable. Changez-le de position. Enlevez-le de la chaise haute pour le mettre par terre, dans son cosy, son hamac, portez-le en écharpe ou mettez-le dans son lit. En changeant d'endroit, il découvre aussi les choses sous un nouvel angle et profite d'une nouvelle vue. Ils veulent aussi parfois bouger, mais n'en sont pas capables et deviennent ronchons. Vous pouvez l'aider ou lui montrer de nouvelles solutions pour qu'il soit moins frustré.

5. Proximité, contact

Je ne suis pas une adepte des bébés portés à longueur de temps. D'autant plus que votre petit ange vous le fera savoir par des pleurs quand il aura besoin de contact. Prenez-le dans vos bras et donnez-lui la chaleur et la proximité dont il a besoin, en le câlinant ou en le massant aussi souvent que possible. Le bain et le changement de couche sont de très bons moments pour les câlins.

6. Fatigue

Le tout est d'essayer de reconnaître les signes de fatigue. Par exemple quand votre bout de chou se frotte les yeux, touche ses oreilles, a le regard fixe, devient ronchon et n'est plus aussi actif. Dès que vous notez un de ces signes chez votre enfant, il faut le coucher.

7. Surstimulation

Les tout petits ont besoin de temps pour s'habituer à l'immensité du monde qui les entoure. Ils sont constamment assaillis de stimuli comme de la lumière, des couleurs, des voix; des odeurs, des bruits ou les personnes alentour. Certains bébés en font peu de cas et s'endorment sans problème quand il se passe trop de choses autour d'eux. D'autres ne s'en accommodent pas si bien et pleurent. Lorsqu'il est submergé, vous pouvez essayer de coucher votre bébé dans son lit, l'emmailloter, le prendre dans vos bras ou tout simplement quitter la pièce et le laisser seul. Le calme et la proximité donnent aux bébés l'occasion de faire une pause et de se remettre de leurs émotions.

8. Température

C'est selon moi, la raison d'inconfort la plus dure à identifier. Comment l'habiller, devrais-je lui mettre un pull en plus? A-t-il chaud ou froid? Ils ont parfois les mains et les pieds froids alors qu'ils sont bien. Si je peux me permettre un petit conseil: touchez sa nuque. Si elle est chaude et un peu humide, c'est que votre tête blonde a trop chaud. Si, au contraire, elle est froide, alors il a froid. Gardez cependant à l'esprit que cette méthode ne marche que si vous n'avez pas vous-même les mains trop chaudes ou trop froides. Vous pouvez aussi essayer de poser vos lèvres sur son front, s'il est chaud, votre bout de chou a peut-être de la fièvre.

9. Douleurs

Votre bébé fait ses dents, est malade, a de la fièvre, a les fesses irritées, des coliques, nausées... Les causes peuvent être multiples, essayez de trouver l'origine de la douleur afin de pouvoir la soigner. Si vous n'y parvenez pas, consultez un pédiatre.

10. Votre propre agitation

Les pleurs ne sont pas nécessairement causés par le bébé lui-même. Votre bébé peut sentir votre agitation, votre stress ou être mal à l'aise à cause d'une situation inhabituelle. Relaxez-vous, changez de pièce, allez voir ou demandez de l'aide à votre famille et à vos amis. Souvent, la situation se résout d'elle-même. Et surtout, ne passez pas votre temps à changer l'enfant de position quand il est dans vos bras. Les mouvements nerveux ne font qu'aggraver le stress ressenti par les bébés.

Avec le temps, vous apprendrez à distinguer les différents pleurs et ronchonnements. Vous serez moins stressé et trouverez plus rapidement la cause du mal-être. N'oubliez pas que tout ça sera fini quand votre bout de chou apprendra à parler, tout sera plus facile. J'espère que ma liste vous aidera au début.

Vous rajouteriez un point? N'hésitez pas à le dire dans les commentaires et aidez les autres parents! Si cet article vous a plu, suivez mon profil d'auteure. Il vous suffit de cliquer sur le bouton noir à côté de mon profil.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Dix objets du quotidien pour <strong>apaiser les bouts de chou</strong>
Présentation de produitJeux

Dix objets du quotidien pour apaiser les bouts de chou

Avatar

Myrtha Erni, Zurich

  • Editor
Cuisinière. Femme de ménage. Policière. Infirmière. Animatrice. Motivatrice. Auteur. Narratrice. Conseillère. Organisatrice. Chauffeur. Avocate. Juge… ou tout simplement mère d’une fille et donc pas seulement (Content) Manager dans la vie professionnelle, mais aussi dans la vie privée.

Pas de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire

3000 / 3000 caractères