Pourquoi les clés d’antivol sont-elles si nulles ?
En coulisseVélo

Pourquoi les clés d’antivol sont-elles si nulles ?

Carolin Teufelberger
Zurich, le 20.10.2021
Traduction: Elvina Tran

La clé de mon antivol s’est cassée. Une partie est pendue au porte-clés, l’autre est coincée dans le cadenas. Je suis sur le point de péter les plombs quand mon âme d’enquêtrice se réveille : pourquoi diable les clés sont-elles de si mauvaise qualité ?

Je possède une chaîne antivol. Elle est à la fois robuste et flexible. Elle passe autour des deux roues ou d’une roue et d’un poteau. Quand je ne m’en sers pas, elle reste rangée dans mon panier. Mon antivol serait parfait, si ce n’était la clé qui va avec qui est tout sauf solide. Une tête en plastique bon marché et une tige en métal ultrafin. Au fil des semaines, la tige s’est tordue de plus en plus à chaque tour de cadenas, jusqu’à finir par céder.

Phase 1 : quand le mieux est l’ennemi du bien

Après une rapide recherche sur Google et un sondage parmi mes connaissances, il apparaît évident que je ne suis pas le seul à qui cette mésaventure est arrivée. On trouve sur Internet différents tutos pour extraire la clé cassée d’un cadenas. J’essaie de tapoter le cadenas pour faire sortir la clé, de me servir d’une aiguille et d’une pince à épiler, de lubrifiant, mais tout ce que j’ai réussi à faire, c’est d’enfoncer la tige encore plus loin au point qu’il est désormais impossible de la saisir. La tuile ! J’admets ma défaite et j’achète un nouvel antivol en ligne.

Vous allez me demander : pourquoi ne pas acheter un cadenas à combinaison pour éviter ce problème ? J’allais m’en procurer un, mais selon « Kassensturz », les cadenas à combinaison sont plus faciles à forcer que ceux à clé. Comme je vis au cœur de Zurich et que des ivrognes tournent constamment autour de mon vélo pendant la nuit, je reste fidèle à l’antivol à clé,même si mon vélo ne m’a coûté que 50 CHF.

  • Guide d’achatSport

    Zahlenschlösser fallen im Kassensturz-Test durch

Phase 2 : creuser la question

Cela ne résout pas mon problème principal, celui de la clé. Si elle était un peu plus robuste, je n’aurais même pas besoin d’acheter un nouvel antivol. Le fait de pouvoir commander une clé de rechange auprès d’Abus, le fabricant de mon antivol, ne m’est pas d’une grande utilité dans mes efforts pour débloquer le cadenas. Cela montre simplement que le fabricant est bien conscient du problème de qualité. Un scandale, ou alors le signe que les gens perdent leurs clés d’antivol tout le temps.

« Nous savons que les clés ne sont clairement pas aussi robustes que nos antivols et il arrive qu’elles se cassent », explique Nicolas Moinat, responsable des ventes sécurité vélo chez Abus. Voilà l’explication : un point de rupture prédéterminé pour augmenter les ventes d’antivols. Les escrocs ! Ou peut-être pas ? Nicolas Moinat poursuit : « Nous essayons de plus en plus d’éliminer les points faibles des clés, mais une clé pourra toujours se casser. »

Abus améliore donc ses clés, mais elles ne seront jamais vraiment robustes. Pourquoi donc ?

Phase 3 : l’étonnement

Nicolas Moinat poursuit ses explications : « Les clés ne doivent pas être trop robustes, car elles sont fraisées pendant la production ou par le serrurier. Si les clés étaient plus dures, l’usure des machines serait énorme et inacceptable. C’est définitivement un compromis que nous faisons. »

La réponse est donc toute simple : l’argent. Comme souvent. Si les clés étaient plus solides, la commande de clés supplémentaires auprès d’Abus et du serrurier serait beaucoup plus coûteuse, car les machines devraient être remplacées plus souvent. La clé de rechange d’antivol deviendrait un objet de luxe et le symbole d’un autre problème essentiel que sont les inégalités sociales. Cela ne prendrait probablement pas de telles proportions, mais la clientèle risquerait d’avoir du mal à accepter des prix élevés, estime Nicolas Moinat.

Il me donne aussi une astuce pour ma clé cassée : « Parfois, la tige ne veut vraiment plus sortir, mais le meilleur moyen est d’utiliser la lame d’une scie à chantourner. » Bon à savoir pour la prochaine fois.

Cet article plaît à 27 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Élargir mon horizon: voilà comment je résumerais ma vie en quelques mots. J'aime découvrir de nouvelles choses et en apprendre toujours plus. Je suis constamment à l'affût de nouvelles expériences dans tous les domaines: voyages, lectures, cuisine, cinéma ou encore bricolage. 


Vélo
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader