Paix intérieure et donuts
Savoir-faireBeauté + santé

Paix intérieure et donuts

Natalie Hemengül
Zurich, le 30.03.2020
Collaboration: Carina Iten
Responsabilité de traduction: Anne Chapuis
Huit jours sont passés depuis que je suis partie à la découverte de moi-même. Rester assise à ne rien faire n'est pas aussi aisé qu'il y paraît, mais les quelques conseils de pro suivants et un peu de pratique me rendent la tâche déjà beaucoup moins ardue.

L'élastique de mes leggings me sert les bourrelets, et l'étiquette me pique le dos. « Ignore ces sensations ! », m'ordonne la voix dans ma tête. Inspirer... Expirer... Inspirer... Expirer... Je n'arrive pas à passer outre, je ne cesse d'ajuster mon vêtement. Je tente de me concentrer à nouveau sur la voix calme de Carina Iten et d'écouter ses instructions. Situation actuelle oblige, je participe depuis mon salon au cours de méditation matinale sur 21 jours qu'elle donne en ligne via Zoom. Je me suis déjà presque habituée à mon nouveau rythme : me réveiller, me doucher, méditer, puis faire le trajet jusqu'au bureau... la table de la cuisine, on s'entend.

Dans mon premier article, vous apprendrez pourquoi j'ai décidé d'entamer ce voyage intérieur :

J'ai commencé en espérant que ça ne finira jamais

21 jours. D'après Carina, c'est le temps dont mon corps a besoin pour s'habituer à ma nouvelle routine. Dans mon quotidien, mes matinées stressantes sont ce qui de donnent le plus de fil à retordre. Pourtant, je veux commencer mes journées en étant calme et concentrée. La méditation m'aidera-t-elle ?

Carina m'a demandé de remplir un questionnaire avant de commencer le cours. Elle voulait savoir quelles étaient mes expériences en matière de méditation, mes attentes, combien de temps je souhaitais consacrer à mes séances, ou encore si j'avais des problèmes de santé physique susceptibles d'entraver mon projet. Ces informations lui permettent de me fournir des conseils personnalisés en plus du cours ouvert qu'elle propose.

Chaque séance nous fait découvrir une forme légèrement différente de méditation. À la fin, chacun peut donc décider quelles postures et techniques lui conviennent le mieux. En plus de ça, je reçois un exercice de pleine conscience hebdomadaire. Le premier consiste à me promener dans la nature, seule.

Une plante déshydratée m'accompagne dans mes méditations.
Une plante déshydratée m'accompagne dans mes méditations.

Le cadre

J'en apprends chaque jour davantage sur moi-même. Par exemple, je réalise que j'aime les méditations axées sur la respiration. En revanche, les exercices qui consistent à « scanner » mon corps m'ennuient, parce que je n'arrive pas à sentir les différentes parties de mon anatomie de manière individuelle. Par ailleurs, mon cadre change légèrement de séance en séance. J'ai aménagé un coin ensoleillé réservé à mes méditations. Au début, je m'asseyais sur mon très confortable divan. C'est bien sûr une option, mais j'ai fini par suivre les conseils de Carina et décidé de consacrer un espace spécial à mon projet.

La posture
Vous pouvez méditer couché, assis, voire debout ou en marchant. La position assise est celle qui me convient le mieux. « Faites attention à ne pas croiser les jambes, pour ne pas créer de points de pression. Bougez plutôt légèrement vos mollets pour que vos jambes soient complètement à plat sur le sol », nous explique Carina dans un chat vidéo. Surélevez légèrement le bassin afin que vos jambes ne s'engourdissent pas. Je me suis procuré un coussin de yoga à cet effet, sur lequel je m'assieds. « Si vous avez des problèmes de genoux, ne vous asseyez ni en tailleur ni sur les talons. Utilisez simplement une chaise. Vos pieds doivent être posés à plat sur le sol. »

En adoptant dès le départ une bonne posture, vous bougerez moins pendant la méditation, et vous serez moins distrait. Portez des vêtements confortables. Vous arriverez d'autant mieux à rester concentré si rien ne vous serre ou ne vous gratte. Outre les postures du corps, les doigts se placent dans diverses positions qu'on appelle mudras. J'apprends que chacune d'entre elles a sa propre signification. Si vous débutez, contentez-vous de poser les paumes sur les genoux. Une fois plus expérimenté, vous pourrez expérimenter avec les divers mudras.

Des sons et des objets
L'ambiance est aussi une composante importante de la méditation. Durant mes premières séances, Carina m'avait donné une musique de méditation à jouer en arrière-plan. Au fil des jours, j'ai eu envie de variété. J'ai donc cherché des ambiances sonores sur Spotify et YouTube. « Au début, je conseille d'éviter les morceaux chantés, car ils risquent de vous déconcentrer rapidement. Les bruits de la nature, comme des chants d'oiseaux ou de l'eau qui coule, sont parfaits. »

Des accessoires et des décorations comme des diffuseurs, des huiles essentielles, des bougies, des cristaux ou des images peuvent aussi vous aider à vous mettre dans l'ambiance. J'ai découvert les bougies parfumées de Woodwick, dont la mèche spéciale imite le crépitement d'un feu de cheminée. Ce son me détend. Et je peux enfin utiliser mes nombreux cristaux. Mais n'oubliez pas que vous pouvez tout à fait méditer sans aucun son ni accessoire.

aucune information disponible sur cette image

Je documente ma méditation

Je fais un petit exercice de rédaction après chacune de mes séances matinales. Je consigne mes expériences dans mon journal intime, que j'avais complètement délaissé. J'y note mes émotions et mon état physique, avant et après la méditation, ainsi que les pensées qui me viennent pendant la séance, y compris les distractions. Cela me permet d'observer mes progrès et mes schémas de pensée.

“ Tout d'un coup, j'ai vu avec mon troisième œil mes amis me mettre une énorme boîte de donuts sous le nez. ”
Extrait de mon journal, 25.03.2020

Chaque problème a sa solution

Dans le fond, méditer, c'est comme faire du sport. Quand je suis en forme, c'est plus facile, mais quand je suis raplapla, c'est plus ardu. Certains matins, je me réveille très fatiguée. Pour éviter de s'endormir, Carina conseille de prendre une douche la plus froide possible avant la séance, et de s'asseoir le dos bien droit. Se laver le visage à l'eau froide aide aussi. « Dès le lever, je bois un verre d'eau avec du jus de citron pour me réhydrater. Le citron est revigorant. Vous pouvez aussi manger quelque chose de léger. Ainsi, vous ne serez pas distrait par votre estomac qui gargouille. »

Vous pouvez aussi bouger ou taper légèrement sur votre poitrine avec vos poings pour vous réveiller. Je prends une douche suivie d'un verre de jus d'orange fraîchement pressé, dont la préparation me demande de m'activer. Mais si vous n'arrivez vraiment pas à vous habituer à méditer le matin, peut-être que vous êtes plutôt fait pour méditer le soir.

J'aime m'entourer d'objets qui ont une signification pour moi, même si je garde les yeux fermés pendant la méditation.
J'aime m'entourer d'objets qui ont une signification pour moi, même si je garde les yeux fermés pendant la méditation.

Si vous n'habitez pas seul, vous vous heurterez tôt ou tard à des sons ou des bruits qui vous dérangeront. Selon Carina, il faut alors maintenir une communication ouverte. Dites aux personnes qui vivent avec vous à quel moment vous aimeriez que le calme règne. « C'est très important, surtout au début. Vous apprendrez par la suite à vous concentrer sur ce qui se passe à l'intérieur de vous et à ne pas prêter attention aux perturbations extérieures. C'est d'ailleurs tout le principe de la méditation. Vous pouvez imaginer une bulle de savon qui entoure votre tête, si cela vous aide. »

Au début, la méditation peut sembler bien longue. « Se concentrer pendant un long moment n'est pas facile lorsqu'on débute. C'est la raison pour laquelle nous commençons par dix minutes par jour, et nous augmentons la durée des séances au fil des semaines. Certains participants ont d'ailleurs peu de temps à disposition. L'important, c'est de ne pas abandonner tout de suite parce que vous n'avez pas les sensations physiques ou mentales que vous souhaiteriez avoir. Identifiez les problèmes et les sources de distraction, puis cherchez une solution qui vous convient. » C'est exactement ce que je vais faire pendant les 13 jours restants. Une chose est sûre, je ne porterai plus de leggings qui me serrent la taille !

La suite : Je rédigerai un compte rendu une fois mes 21 jours terminés. Mon voyage intérieur aura-t-il valu le coup ? Ou vais-je tout de suite retrouver mes vieux schémas de pensée ? Vous le découvrirez dans mon prochain article.

[[small: Carina Iten est coach en méditation. Elle propose divers cours et ateliers à Zurich sur les thématiques de la méditation moderne et de la pleine conscience. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur son site Tender Mind(en allemand).

Cet article plaît à 9 personne(s)


Natalie Hemengül
Natalie Hemengül
Editor, Zurich
En tant que fan de Disney je vois toujours la vie en rose, je vénère les séries des années 90 et les sirènes font partie de ma religion. Quand je ne danse pas sous une pluie de paillettes, on me trouve à des soirées pyjama ou devant ma coiffeuse. PS Le lard est un de mes aliments favoris.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser