L'hiver arrive : comment bien ranger votre SUP
Savoir-faireSport

L'hiver arrive : comment bien ranger votre SUP

Michael Restin
Zurich, le 12.10.2020
Photos: Thomas Kunz
Traduction: Stéphanie König

À un moment donné, le dernier week-end chaud où vous pouvez aller sur le lac avec votre SUP, n'arrive plus. Il faut donc trouver le bon endroit pour ranger la planche et la protéger. Et si vous voulez remettre le SUP dans sa housse, pensez à l'astuce du pli.

Vous rentrez à la maison, mettez la planche dans la cave et vous dites que vous retournerez encore une fois sur l'eau avant la fin de l'année. Puis l'hiver arrive, vous sortez vos skis ou votre snowboard, et lorsque vous repensez au SUP, le mois d'avril est déjà bien entamé. Pas idéal. « Quand les planches sont stockées pliées dans leurs housses, il y a des points de tension qui se forment dans le matériau PVC », explique Maurus Strobel, PDG de Indiana Paddle & Surf. « Nous recommandons de stocker les SUP gonflables horizontalement et légèrement gonflés, dans un endroit propre, sec et à l'abri de la lumière. Les températures négatives, les rayons UV et les températures trop élevées endommagent le matériau. »

Une cave sèche ou un garage où l'on peut coucher la planche vaut son pesant d'or. Vous pouvez ainsi économiser de l'argent ailleurs, pense Maurus : « À mon avis, les produits d'entretien pour PVC ne sont pas nécessaires. »

Conseil : le plus important pour votre planche, c'est d'être rangée dépliée. Si ce n'est pas possible parce que vous manquez de place, essayez au moins de la stocker roulée (en serrant le moins possible) jusqu'à sa prochaine utilisation. Nous nous posons souvent la question de savoir comment la ranger au mieux dans le sac.

Ranger le SUP dans sa housse n'est pas si facile qu'on le pense.
Ranger le SUP dans sa housse n'est pas si facile qu'on le pense.

L'astuce du pli

Certains trucs sont si simples qu'on n'y pense même pas. Et pourtant, ils font la différence. Remettre correctement un SUP gonflable dans sa housse devrait être un jeu d'enfant. Il suffit de sortir l'air, de fermer la valve et de replier la planche ; on se demande quelle partie pose problème.

Ça se passe en général comme ça : vous saisissez les extrémités de la planche et commencez à plier. Pendant les deux premiers tours, tout se passe bien et on se dit que cette fois, c'est la bonne. Que nenni ! À partir du troisième pli, tout bouge. Au final, vous vous retrouvez avec un tas complètement difforme. Et si vous n'avez vraiment pas de chance, vous devez recommencer.

Avec le conseil que Maurus m'a donné lors de ma visite au showroom, ça marche mieux : il ne faut pas plier la pointe vers l'avant, mais vers l'arrière. Et ensuite plier la planche comme d'habitude. Cela permet d'éviter que les parties déjà pliées ne glissent de manière incontrôlée. Voilà, maintenant, vous pouvez ranger la planche dans sa housse et la ressortir quand vous êtes chez vous ; pour la ranger horizontalement si vous avez assez de place.

Maurus Strobel s'y connaît.
Maurus Strobel s'y connaît.

Cet article plaît à 16 personne(s)


Michael Restin
Michael Restin

Editor, Zurich

Scientifique dans le domaine du sport, père haute performance et télétravailleur au service de Sa Majesté la tortue.

Sport

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader