Le deuxième printemps du Pioneer SX-550
En coulisseAudio

Le deuxième printemps du Pioneer SX-550

David Lee
Zurich, le 04.03.2022
Traduction: Anne Chapuis

Le récepteur stéréo datant de la fin des années 70 a été révisé. Il est tout aussi bien au niveau optique qu'au niveau sonore. En plus, il me fait retrouver une partie de ma jeunesse. Malheureusement, un problème fondamental se pose avec des appareils aussi anciens.

Grande action d'élimination des déchets dans la maison des parents : le bric-à-brac qui s'est accumulé au fil des décennies est trié. À cette occasion, je rencontre une vieille connaissance : le récepteur stéréo qui, dans mon enfance, sonorisait notre salon.

Un Pioneer SX-550 de la fin des années 70. J'ai un faible pour les appareils hi-fi de cette époque. Tout simplement parce qu'ils sont beaux. Je préfère l'argent au noir et les affichages analogiques, comme un VU-mètre à aiguille, me plaisent. Dans le cas de ce récepteur, une aiguille indique la réception du tuner. L'affichage de la fréquence est très élégant avec ses caractères étroits.

Le spécimen de la famille Lee n'est toutefois pas aussi beau. Il est resté des dizaines d'années dans la cave, quelque part dans une caisse sous l'établi sans doute. En tout cas, il est couvert de sciures. Il est également très sale.

En fait, le Pioneer SX-550 est beau. Mais pas là.
En fait, le Pioneer SX-550 est beau. Mais pas là.
Qu'il fonctionne encore est étonnant.
Qu'il fonctionne encore est étonnant.

Je connecte quelques enceintes à titre d'essai. Vu l'aspect extérieur désastreux de l'appareil, je ne m'attends à rien. Mais étonnamment, l'appareil ne se contente pas de s'allumer, il émet aussi des sons. Et il sonne vraiment bien. Ce qui m'étonne le plus, c'est que les potentiomètres sont encore tout à fait en bon état. Que je joue sur les basses, les aigus, la balance ou le volume : rien ne grésille.

Je décide de ramener le récepteur à la maison.

Petit entretien

Armé d'un aspirateur et d'un chiffon humide, j'élimine d'abord le plus gros de la saleté extérieure. Sur le devant, on trouve des autocollants laids de chaînes obsolètes. Heureusement la plupart peuvent facilement être retirés. Cependant ceux bricolés soi-même avec du ruban adhésif sont plutôt tenaces.

Enlever les autocollants pour dégager la vue sur les ondes moyennes !
Enlever les autocollants pour dégager la vue sur les ondes moyennes !

Une araignée s'est confortablement installée à l'intérieur de l'appareil. Je nettoie ses traces du mieux que je peux. Sur les trois ampoules qui éclairent l'affichage frontal, une seule fonctionne encore. Mais les ampoules ne peuvent pas être remplacées facilement, elles sont soudées. Pour l'instant, je me contente de déplacer l'ampoule qui fonctionne du bord vers le centre.

Sur les trois ampoules, une seule s'allume.
Sur les trois ampoules, une seule s'allume.

Ensuite, je retire les différents régulateurs pour mieux les nettoyer, ainsi que le panneau avant. Avec de l'isopropanol, j'obtiens rapidement un résultat satisfaisant.

Des panneaux d'aggloméré se trouvent sur les côtés de l'appareil. Ils sont recouverts d'un film imitation bois. Donc une sorte de faux motif rappelant celui du bois. Ce revêtement se décolle sur le bord. Heureusement, il est très facile de l'enlever complètement sans laisser de traces.

Mieux vaut complètement le retirer.
Mieux vaut complètement le retirer.

Je pourrais maintenant trouver un nouveau film et le coller par-dessus. Au lieu de cela, je décide de peindre les panneaux en noir. Après tout, la plaque supérieure est également noire. Trois surfaces différentes, argent, noir et motif bois ne me semble pas optimal en termes de design. Je préfère n'en avoir que deux.

Le résultat n'est pas mal du tout.

Le récepteur me plaît encore davantage sans le motif bois.
Le récepteur me plaît encore davantage sans le motif bois.

Encore plus réjouissant : le son de l'appareil old school est phénoménal ! Le son est clair, équilibré et agréable. Contrairement à d'autres amplificateurs, je ne suis jamais tenté de bidouiller l'égaliseur. Il n'y a tout simplement rien à optimiser.

Révision complète ?

Bien entend, je pourrais faire beaucoup plus. Souder de nouvelles ampoules. Dévisser l'appareil et le nettoyer plus soigneusement. Si les boutons rotatifs ne grésillent pas, mais les boutons, eux, grésillent en partie. Ils doivent être encrassés.

Comme j'adore cet appareil, cela vaudrait la peine d'y consacrer encore plus de travail. Mais un problème se pose : les condensateurs ont plus de 40 ans. Ils pourraient rendre l'âme à tout moment. Je pense que si je fais beaucoup plus d'efforts, je devrai aussi changer les condensateurs. Mes connaissances actuelles ne suffisent pas vraiment pour le faire. Mais peut-être que cela changera dans un avenir proche ; je vous tiendrai au courant.

En attendant, le récepteur est dans le salon, où il est source de bon son et de bonne humeur. Espérons que cela dure encore longtemps.

Cet article plaît à 101 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Mon intéret pour l'informatique et l'écriture m'a mené relativement tôt (2000) au journalisme technique. Comment utiliser la technologie sans se faire soi-même utiliser m'intéresse. Dans mon temps libre, j'aime faire de la musique où je compense mon talent moyen avec une passion immense. 


Audio
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader