Bien camouflé : le module principal de la station météo intelligente Netatmo est à peine visible à l'extrême droite du cactus.
Bien camouflé : le module principal de la station météo intelligente Netatmo est à peine visible à l'extrême droite du cactus.

J’ai testé la station météo de Netatmo

Raphael Knecht
Zurich, le 29.07.2021
Traduction: Stéphanie Klebetsanis
Les thermomètres extérieurs, c’est tellement out... Place aux stations météo intelligentes ! Netatmo, le leader du secteur, est réputé pour ses produits météorologiques. J'ai testé tout ce que je pouvais faire avec sa station météo.

Pratiquement tous les ménages possèdent un thermomètre. La plupart s’en servent pour mesurer la température extérieure ou, plus rarement, la température à l’intérieur de leurs quatre murs. Je suis allé un cran au-dessus : j’ai installé un thermomètre dans chaque pièce, sauf dans la salle d'eau. J’ai surtout voulu mesurer le taux d’humidité, parce que j’ai déménagé dans un nouvel immeuble, et l’humidité résiduelle peut devenir problématique durant les deux premières années après la construction. Le reste a moins d’importance. Comme je souhaitais réinstaller entièrement ma domotique dans mon nouveau chez-moi, j’ai commencé par choisir une station météo. J’ai ensuite continué avec les thermostats muraux, les stores automatiques et tout le reste. Je voulais mesurer le plus précisément possible les données extérieures et intérieures, vent et pluie y compris. Au terme de recherches intensives, mon choix s’est porté sur la station météo de Netatmo. Je teste depuis sept semaines la station de base, avec module intérieur, extérieur, et capteurs de pluie et de vent. Il est temps de dresser un premier bilan !

Le déballage

Tous les modules sont emballés dans des boîtes séparées, sauf la station de base, qui comprend un module extérieur supplémentaire. Sinon, les contenus des boîtes des capteurs sont identiques : le produit en lui-même, des accessoires pour le monter tels que des vis ou des bandes autocollantes, des piles ou des câbles, et un guide de démarrage rapide plutôt inutile, puisqu’il nous renvoie à l’appli au bout de quelques étapes seulement. Tout y est expliqué et illustré en détail. Pourquoi pas, après tout, deux explications valent mieux qu’une ! En revanche, je ne comprends pas pourquoi les boîtes des capteurs du vent et de la pluie ne contiennent aucun support. Je peux bien les poser sur une table, mais je n’en vois pas l’intérêt si le balcon est couvert ou protégé... Netatmo devrait vite trouver une solution. Il lui suffirait d’augmenter un peu le prix du produit et de fournir les supports.

Les divers éléments sont compacts et emballés simplement.
Les divers éléments sont compacts et emballés simplement.

La mise en service

Le montage a été simple et s’est déroulé sans accrocs. J’ai branché une des extrémités du câble de la base inclus à une prise de courant, et l'autre au module en lui-même. Un voyant bleu s'est immédiatement mis à clignoter sur la base, l’appli a tenté de se connecter au « Bridge » – c’est comme ça que Netatmo appelle l’élément principal. Le tout fonctionnait après quelques secondes. Par contre, l’appli n’affichait rien... Visiblement, la station a besoin d’un peu de temps pour fournir les premières données. Elles sont apparues après quelques secondes. Tout semblait parfait ; je suis donc passé au module extérieur. Je m’attendais à ce que la fixation de l’appareil à la balustrade me donne du fil à retordre, mais le support inclus m’a facilité la tâche. En plus, il tient étonnamment bien ! Les piles sont fournies ; là, Netatmo marque des points.

Grâce au manuel qui m’a guidé pas à pas, ajouter les différents modules était un jeu d'enfant.
Grâce au manuel qui m’a guidé pas à pas, ajouter les différents modules était un jeu d'enfant.

J’ai installé la station de base dans le salon, parce que c’est là que je passe le plus de temps, et que cette pièce mène facilement à la cuisine et à la salle à manger. Comme ça, je couvre trois pièces avec un seul capteur. J’ai placé le module intérieur supplémentaire dans la chambre à coucher, parce que je préfère connaître sa température et son taux d’humidité plutôt que de me contenter des données du bureau. Au début de mon test, j’ai posé temporairement les capteurs du vent et de la pluie sur table de mon balcon, parce que je n'avais pas les supports correspondants. Ils m’ont certes fourni des données vagues de prime abord, mais j’ai pu constater qu’ils fonctionnaient. Une fois les deux supports acquis, j’ai monté les capteurs sur la balustrade. Comme elle est un peu éloignée du mur, j’ai dû utiliser une rallonge. J’ai d’abord essayé avec un marteau, puis avec un rouleau de papier essuie-tout, en vain. Je ne suis d’ailleurs pas entièrement satisfait de mon installation, donc si vous avez des recommandations à me donner, n'hésitez pas à me laisser un commentaire !

Bon, disons que le montage du capteur de pluie, c’est pas encore tout à fait ça...
Bon, disons que le montage du capteur de pluie, c’est pas encore tout à fait ça...

Les fonctionnalités

Une fois tous mes modules en place, j’ai pu passer à la deuxième étape de mon compte-rendu : que mesurent tous ces appareils, que puis-je en conclure, et que puis-je faire de ces données ? Mais commençons par le commencement ! L’écran principal de l’appli me montre tout ce que je veux savoir : la température extérieure actuelle, avec les valeurs minimales et maximales, la pression atmosphérique, le point de rosée – et la température extérieure ressentie lorsque je clique dessus –, l’humidité de l'air ainsi que les prévisions météo pour les cinq prochains jours. Lorsque je balaie l’écran vers la gauche, je vois la quantité de précipitations actuelles et prévues. Si je balaie à nouveau l’écran vers la gauche, je vois la vitesse et la direction du vent, y compris les rafales et les vitesses maximales de la journée. En bas de l’écran s’affichent la température intérieure du module principal, la valeur de CO₂ en ppm(en allemand), le volume sonore en dB et l’humidité. En balayant vers la gauche, je vois les mêmes valeurs, avec celles du module intérieur en plus. Si je balaie encore une fois vers la gauche, l’appli me montre l’emplacement de mon module extérieur sur la carte communautaire de Netatmo. La carte montre aussi les modules extérieurs d’autres utilisateurs de Netatmo, les données sur le vent et les précipitations, pour autant qu’elles soient disponibles.

Les données de mon module extérieur sont aussi affichées sur la carte de la communauté de Netatmo.
Les données de mon module extérieur sont aussi affichées sur la carte de la communauté de Netatmo.

Les points colorés placés directement à côté des données de température me plaisent tout particulièrement. Ils m’indiquent quand aérer dans les différentes pièces. Ils fonctionnent comme des feux de circulation : s’ils sont verts, tout va bien, mais s’ils sont rouges, il faut que j’ouvre vite les fenêtres pour laisser rentrer de l’air frais. Le capteur de la chambre à coucher affiche souvent un signal lumineux couleur orange foncé à rouge clair tôt le matin. Si je touche légèrement le haut du capteur, les modules affichent aussi directement la couleur sur la LED intégrée. Netatmo propose divers produits de domotique dans d’autres domaines, comme le chauffage. Je pourrais donc aussi intégrer ma station météo à mon installation. Je paramétrerais mon installation de manière à ce que le chauffage s’enclenche toujours automatiquement dès que la température extérieure descend sous les 10 degrés. Si j’avais installé des volets roulants intelligents, je pourrais les programmer de manière à ce qu’ils descendent dès que la température extérieure dépasse les 25 degrés.

Petits et discrets : les modules intérieurs argentés sont élégants et se fondent dans le décor.
Petits et discrets : les modules intérieurs argentés sont élégants et se fondent dans le décor.

Les avantages

Le design de la station météo m’a tout de suite sauté aux yeux. Les modules sont très sobres, ils ont l’air de petits socles. Ils pourraient même venir d’une autre planète ! Certains utilisateurs trouvent que la batterie des modules extérieur et intérieur supplémentaires ne tient pas assez longtemps. En ce qui me concerne, j’utilise mes produits depuis plus de deux mois, et la batterie est encore pleine. Et la portée ne m’a fait que trois fois défaut : la connexion au capteur intérieur s’est interrompue une fois et la même chose s'est produite deux fois avec le capteur de pluie. Mais le tout n’a duré que quelques minutes. En plus, le module intérieur supplémentaire se trouve à 25 mètres de la station de base, et une porte, un mur et la cuisine les séparent, ce qui ne m’empêche pas d’avoir deux barres de signal sur cinq ! Si je compare les températures extérieures mesurées par ma station aux données de MétéoSuisse, je constate que les différences maximales entre les deux ne sont que de 0,1 degré. Idem pour le module intérieur, que je compare avec le détecteur Bosch UniversalTemp. L’appli est claire, fluide et ne m'a jamais posé problème. Même chose pour l’installation et le démarrage des modules individuels. En plus, toutes les valeurs mesurées sont téléchargeables, au format Excel notamment. Les fans de statistiques vont adorer ça !

Comme l’appli : le tableau de bord, que je peux afficher sur mon navigateur, me montre une vue d’ensemble de toutes les données.
Comme l’appli : le tableau de bord, que je peux afficher sur mon navigateur, me montre une vue d’ensemble de toutes les données.

Les inconvénients

Les piles des appareils intelligents sont toujours problématiques, puisque leur durée varie, et elles finissent par devoir être remplacées. Moins les modules consomment, plus leurs piles tiennent longtemps. Les capteurs supplémentaires peuvent aussi être branchés sur le secteur, ce qui évite ce problème, mais rend les produits moins flexibles au niveau du placement. Si les piles de ma station météo Netatmo tiennent deux ans comme promis, ça me va. Et changer les piles n'est pas bien compliqué : il suffit de dévisser le module – aucun outil n’est nécessaire, sauf pour les capteurs de vent et de pluie –, d’ôter les piles usagées et d’y placer des piles neuves. En revanche, la portée pourrait être améliorée, même si je ne peux signaler que trois pannes. Je pense qu’on pourrait avoir un signal de plus de deux ou trois barres sur cinq sur de si courtes distances. Par exemple, les capteurs de vent et de pluie ne se trouvent qu’à environ cinq mètres du module principal, et seule une vitre les sépare. Dans ces conditions, je m’attends à plus. Cela dit, l’un des plus gros inconvénients du produit reste son prix : plus de 400 francs (état au 29.07.2021), c'est beaucoup pour un module principal, un module intérieur et extérieur, ainsi que des capteurs de vent et de pluie. Et je n’ai même pas ajouté le prix des supports ! C'est d’ailleurs mon deuxième point négatif : à ce prix, les supports devraient être inclus.

Malheureusement, il faut commander les supports des capteurs de vent et de pluie séparément.
Malheureusement, il faut commander les supports des capteurs de vent et de pluie séparément.

Bilan

La station météo de Netatmo et ses accessoires sont extrêmement faciles à installer et prêts en un clin d’œil. Les modules sont bien faits, beaux et sobres. Les modules intérieurs, élégants avec leurs teintes argentées, s’adaptent à presque tous les appartements. Les modules extérieurs noir et blanc tiennent bien la pluie et le vent ; ils tiennent en place et ils fonctionnent malgré les intempéries des dernières semaines. Je n'ai rien à redire concernant l'appli ni les valeurs mesurées, d’ailleurs. Les fonctionnalités supplémentaires, qui vont au-delà de celles d’un simple thermomètre, sont agréables. Je suis particulièrement heureux d’être averti de la mauvaise qualité de l’air et du besoin d’aérer, étant donné que je suis en télétravail. Les capteurs de vent et de pluie m’alertent aussi des rafales et des intenses précipitations. La station météo de Netatmo est bien trop chère pour remplacer un simple thermomètre conventionnel. Mais si vous souhaitez un appareil qui fait bien plus que de mesurer la température et l’humidité de l’air, c’est une bonne solution, malgré son prix élevé. Et vous avez besoin d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur pour lire les données, puisqu’aucun des modules n’a un écran. Si vous voulez obtenir des données météorologiques précises, y accéder depuis le monde entier, les saisir ou les télécharger dans des histogrammes et les utiliser sur votre smartphone, alors ce produit est un must.

Je cherche encore à mieux positionner les capteurs de pluie et de vent.
Je cherche encore à mieux positionner les capteurs de pluie et de vent.

Cet article plaît à 45 personne(s)


Raphael Knecht
Raphael Knecht

Senior Editor, Zurich

Quand je ne suis pas en train de me bourrer de sucreries, vous me trouverez dans un gymnase: je suis joueur et entraîneur passionné d’unihockey. Quand il fait mauvais, je bidouille mon PC assemblé par mes soins, des robots et autres jouets électriques. La musique m’accompagne de partout. Les sorties VTT en montagne et les sessions de ski de fond intenses font aussi partie de mes loisirs.

Smart home

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Tout pour la maison

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser