Test de produit

Différents degrés de mouture : le moulin Peugeot est désormais encore meilleur

Simon Balissat
07.09.2022
Traduction: Alassane Ndiaye

Ils sont chers, leur design est emblématique et ils durent toute une vie. Les moulins à poivre et à sel de Peugeot sont depuis près de 150 ans la référence absolue en cuisine et en gastronomie. Grâce à un mécanisme simple, ils sont désormais encore meilleurs

Au premier coup d'œil, le design du nouveau moulin à poivre Paris ne se distingue pas du classique intemporel. S'il n'y avait pas les petits traits sur la partie inférieure du moulin. Le moulin « Paris u'Select » peut être tourné, ce qui permet de régler la mouture. Le meilleur moulin, et de loin, devient ainsi plus performant.

:Original à gauche, « U'Select » à droite
:Original à gauche, « U'Select » à droite

Gadget ou gamechanger ?

Lorsque j'étais adolescent, l'une de mes activités préférées consistait à échanger les couvercles de la salière et de la poivrière dans le restaurant d'une grande chaîne de magasins ou, si mon cerveau pubère était justement embrumé par une poussée de testostérone particulière, à intervertir le sucre et le sel. Comme la prévoyance et la discrétion ne font pas partie des points forts des garçons adolescents, j'ai été expulsé de l'établissement par une employée exaspérée qui m'a demandé « Qui a mélangé le poivre et sel ici ? »

Quelle ironie, un quart de siècle plus tard, je devais gagner de l'argent en « mélangeant le sel et le poivre ». Les images montrent la finesse ou la grossièreté des grains de poivre et de sel pour chaque degré de mouture.

Comparaison des degrés de mouture

Du niveau le plus fin I en haut à gauche, au niveau le plus grossier IIIIII en bas à droite
Du niveau le plus fin I en haut à gauche, au niveau le plus grossier IIIIII en bas à droite

La différence entre les degrés de mouture est significative. Alors que la mouture la plus fine fait presque couler de la poudre du moulin, la plus grossière fournit des morceaux épais de sel et de poivre. J'obtiens donc du gros sel marin pour assaisonner la viande, du sel fin pour relever une sauce, une touche de poivre pour ma salade ou du gros poivre noir pour un steak. Et ce, avec la qualité et la constance habituelles de Peugeot. Le broyage est très fluide, même le réglage du niveau inférieur se fait facilement. Si vous passez directement du niveau le plus grossier au niveau le plus fin, il arrive que ça bloque. Mais après deux ou trois tours, tout fonctionne à nouveau sans problème.

Cette bague vous permet de régler le degré de mouture
Cette bague vous permet de régler le degré de mouture

Une fois que vous avez tout moulu, ne confondez pas le poivre et le sel lorsque vous en rajoutez. En effet, les moulins ont des meules différentes. Le moulin à poivre est en acier trempé, tandis que le moulin à sel est en acier inoxydable. Si vous mettiez du sel dans le moulin à poivre, il commencerait à rouiller. Les deux moulins se distinguent également légèrement par leur design.

Poivre à gauche, sel à droite.
Poivre à gauche, sel à droite.

Conclusion

Je les ai tous essayés : des moulins électriques, des moulins en céramique, des moulins en acier et même des moulins jetables en plastique. Tous étaient soit cassés au bout de six mois, soit donnaient de mauvais résultats, soit les deux. Je paie donc volontiers le supplément Peugeot, car j'obtiens une garantie de 25 ans sur les moulins. Je suis un fan de Peugeot, je l'avoue. Je suis d'autant plus enthousiaste à l'égard du Paris u’Select : le fait de pouvoir régler le degré de mouture est quelque chose dont je ne peux plus me passer, à tel point que je suis sur le point d'acheter une autre paire de moulins. Un pour la cuisine, un autre pour la table à manger, afin que je puisse avoir « le sel et le poivre » à deux endroits.

Peugeot Poivre Timut (35 g)
plus que 4 pièces sur 4
5.90168.57/1kg

Peugeot Poivre Timut

35 g

10
Peugeot Poivre Tan Hoi (70 g)
Remise quantitative
6.50à partir de 3 pièces92.86/1kg

Peugeot Poivre Tan Hoi

70 g

6

Cet article plaît à 35 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Lorsque j’ai quitté le cocon familial il y a plus de 15 ans, je n’ai pas eu d’autre choix que de me mettre à cuisiner pour moi. Cela dit, il ne m’aura pas fallu longtemps avant que cette nécessité devienne une vertu. Depuis, dégainer la cuillère en bois fait partie intégrante de mon quotidien. Je suis un vrai gastronome et dévore tout, du sandwich sur le pouce au plat digne d’un restaurant étoilé. Seul bémol: je mange beaucoup trop vite. 


Cuisine
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

23 commentaires

Avatar