En coulisse

Chanvre : pourquoi #Lavie mise-t-elle sur cette fibre naturelle ?

Pia Seidel
18.08.2022
Traduction: Sophie Boissonneau

Le chanvre revient peu à peu dans le secteur du textile. J’en veux pour preuve la nouvelle collection de linge de lit de la marque #Lavie. Oliver Balsiger, directeur de la marque suisse, m'explique les avantages de cette fibre naturelle tombée dans l'oubli.

Le chanvre compte parmi les plus anciennes plantes cultivées dans le monde et était déjà utilisé à des fins textiles en Chine au IIIe siècle av. J.-C. Au siècle dernier, cette fibre naturelle a cependant été reléguée à la marge jusqu’à ne plus être cultivée dans notre pays et disparaître pour de bon. La marque suisse #Lavie de textiles pour la maison a cependant trouvé un moyen de proposer du linge de lit en chanvre dans sa nouvelle collection et de remettre ainsi la fibre naturelle au goût du jour. Olivier Balsiger, directeur de la marque, m’explique comment elle en est venue là.

Oliver, #Lavie misait jusqu’alors sur le coton et le lin, comment est venue la décision de produire des textiles en chanvre ?
Oliver Balsiger : nous avons constaté un regain d’intérêt pour les tissus traditionnels. Pour des raisons écologiques bien entendu, mais aussi pour leur esthétisme ; l’aspect légèrement froissé des fibres naturelles est, effectivement, très apprécié. En tant que marque textile, nous avons trouvé cela passionnant.

Comment expliques-tu que ces fibres aient été délaissées si longtemps ?
Le chanvre a en fait été utilisé pendant plus d’un millier d’années, mais l’industrialisation et l’arrivée des nouvelles machines pour travailler le coton ont sonné le glas de cette fibre naturelle. Moins cher à produire, le coton s’est peu à peu imposé dans l’industrie. Et le coup de grâce est intervenu après la Seconde Guerre mondiale, lorsque la culture de l’espèce a été totalement interdite.

Ses propriétés et son aspect froissé signent le retour en grâce du chanvre.
Ses propriétés et son aspect froissé signent le retour en grâce du chanvre.
Photo : #Lavie

Quelles sont les différences entre le linge de lit en chanvre et celui en coton ou en lin ?
Cette fibre naturelle est idéale en toute saison, les poches d’air qu’elle contient en font, en effet, une matière thermorégulatrice. En été, elle est ainsi plus perméable à l’air que le coton et se comporte comme le lin. Le chanvre et le lin partagent d’ailleurs les mêmes propriétés antiallergéniques et antimicrobiennes, ainsi que leur surface froissable. Le chanvre tissé a une surface légèrement plus grossière que le lin et plus chaude au toucher. Il s’adoucit cependant après quelques lavages.

Tu as parlé d’un regain d’intérêt pour le chanvre, notamment pour des raisons environnementales. En quoi est-il plus écologique ?
Le chanvre fibreux pousse comme la mauvaise herbe, densément et très rapidement. Il a une plus grande densité au mètre carré que le coton et le lin et sa culture a un bilan carbone négatif, car la plante fixe plus de CO₂ qu'il n'en consomme. Enfin, la plante n’a pas besoin de pesticides. Même le lin doit être protégé contre les assauts d’un parasite au tout début de sa croissance. De plus, le chanvre utilise l'eau six fois plus efficacement pour la formation de la biomasse et, cultivé en Europe, il consomme environ 75 % moins d'eau.

Sa sobriété énergétique ne devrait-elle pas rendre ce produit naturel moins cher à cultiver que le coton, qui est souvent irrigué artificiellement et nuit ainsi aux sols ?
Oui, si ce n’est que le chanvre fibreux ne satisfait pas encore à la demande et est donc très cher. Le chanvre est une espèce qui regroupe de nombreuses variétés plus ou moins riches en THC. Pour la production textile, nous avons besoin de plantes pauvres en THC. Ces variétés font très peu de fleurs, contrairement aux variétés utilisées pour la production d'huile de CBD. Nos textiles sont conçus à Zurich et produits au Portugal. Notre partenaire là-bas a longtemps cherché des fournisseurs pouvant lui procurer la bonne matière première et n’a trouvé ce qu'il cherchait qu’en Chine. Il existe de nombreuses variétés de chanvre. Pour la transformation textile, on cherche une variété du chanvre fibreux qui pousse haut avec une tige aussi épaisse que possible.

Un design qui vous enverra au septième ciel sans vous faire planer : les fibres issues de la tige du chanvre sont résistantes et belles.
Un design qui vous enverra au septième ciel sans vous faire planer : les fibres issues de la tige du chanvre sont résistantes et belles.
Photo : #Lavie.

Le chanvre a beaucoup pour lui : sa culture consomme moins d’eau et ne requiert pas l’utilisation de pesticides, elle est bonne pour le sol, la plante a une croissance rapide, est de grande qualité et peut être cultivée localement. La fibre naturelle peine pourtant à s’imposer dans le secteur du textile. Suite à ma conversation avec Oliver, je veux comprendre pourquoi. Diverses sources citent des raisons similaires : le chanvre serait encore trop cher non seulement parce qu’il est encore difficile de se procurer les semences, mais aussi parce que les méthodes de culture et les machines ne seraient pas encore aussi perfectionnés que celles pour la culture du coton. Il faudra encore un certain temps pour que les entreprises adaptent leurs méthodes et machines pour pouvoir transformer les fibres de chanvre en fils soyeux ou plus grossiers. Comme pour le boom du CBD, ce sont nos achats qui donneront le rythme au retour en grâce du chanvre dans le design textile.

Photo d'en-tête : #Lavie

Cet article plaît à 17 personne(s)


User Avatar
User Avatar

« ll n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle. Je crois en la dernière.»
– Albert Einstein


Intérieur
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader