Ce que j’ai appris du multicuiseur Instant Pot
Guide

Ce que j’ai appris du multicuiseur Instant Pot

Simon Balissat
30.10.2023
Traduction: Stéphanie Casada

Tout le monde le sait, une cocotte-minute n’est pas sans danger. Une mauvaise manipulation suffit pour la transformer en véritable bombe, nous apprenait-on dans les cours d'économie familiale. Plus de 25 ans plus tard, je m’y remets, cette fois avec l’Instant Pot.

Cela fait près d’un an que le monstre encombre le sol de ma cuisine. Je n’ai pas de place pour cet appareil « 11 en 1 ». Du coup, chaque semaine, lorsque je passe l’aspirateur, je me rappelle de sa présence. Depuis que je l’ai, je suis devenu non seulement un pro pour contourner les choses avec l’aspirateur, mais aussi un expert en matière de cuisine avec l’Instant Pot. C’est avec plaisir que je vous fais part de mes connaissances.

1. Vous n’utiliserez jamais toutes les fonctions

Cuiseur vapeur, mijoteuse, cuiseur sous vide, friteuse à air, l’Instant Pot peut même faire office de yaourtière. Pour ma part, il m’a surtout servi d’autocuiseur, de mijoteuse ou encore de friteuse à air, et parfois aussi de casserole à spaghettis, mais ça, j’en parlerai plus en détail au point quatre. Les onze fonctions ne sont autres que du charabia marketing. Dans la pratique, il ne s’agit que de quelques fonctions.

2. L’Instant Pot est surtout génial pour les plats mijotés et les bouillons

Les plats mijotés doivent cuire une éternité, c’est pourquoi ils demandent une bonne organisation. Mais avec l’Instant Pot, je peux avoir envie de pulled pork à 17 heures en rentrant du bureau, acheter une épaule de porc en chemin et croquer dans un délicieux sandwich au pulled pork à 19 heures. Même le bouillon de ramen, je ne le prépare plus qu’avec l’Instant Pot, car la cuisson des os y est beaucoup plus rapide, tout en conservant la même qualité.

3. On peut faire du riz, mais l’Instant Pot ne remplace pas un cuiseur à riz

Mon cuiseur à riz à induction est l’appareil que j’utilise le plus dans ma cuisine. L’Instant Pot n’a pas réussi à le détrôner, même s’il cuit le riz beaucoup plus rapidement que mon appareil de Xiaomi (qui a besoin d’une bonne heure). La cocotte-minute a besoin d’à peine dix minutes. Cela dit, le riz n’est pas aussi moelleux qu’au cuiseur à riz et a moins de mordant. Il en va de même pour les légumineuses, qui se transforment rapidement en bouillie dans l’Instant Pot.

4. La marmite fonctionne aussi sur une cuisinière à induction

Ce n’est que tardivement que j’ai découvert que la marmite du multicuiseur fonctionnait également sur ma cuisinière à induction ; pratique comme casserole à spaghettis ou pour terminer la cuisson d’une sauce bolognaise. Grâce à Kuhn Rikon, j’ai même un couvercle adapté.

5. La friteuse à air est sympa, mais sans plus

Au lieu du couvercle pour la cuisson sous pression, il est possible d’utiliser un couvercle Airfryer. Je peux y faire cuire des frites au four ou des cuisses de poulet dans un panier, jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. Comme je n’ai que peu voire pas d’opinion sur les friteuses à air (ce sont tout simplement de petits fours à air pulsé qui n’ont rien à voir avec la friture), je me moque de leur fonction.

Cette valve sur le couvercle permet d’évacuer la vapeur.
Cette valve sur le couvercle permet d’évacuer la vapeur.
Source : Simon Balissat

6. L’Instant Pot peut être programmé

Avec le bouton « Delay Start », vous pouvez retarder le démarrage du programme. C’est pratique si vous rentrez tard et que vous avez envie de manger du goulasch frais. Il suffit de tout préparer et de tout faire revenir le matin, de choisir le programme et de régler l’heure de début de cuisson. Cela demande certes un peu de calcul mental, mais cela fonctionne à merveille. Et si vous vous loupez et que l’Instant Pot se met en marche trop tôt, pas de problème : une fois la cuisson terminée, il se met automatiquement en mode maintien au chaud jusqu’à votre retour.

7. N’oubliez pas le temps de chauffe et de refroidissement

Pour finir, voici un conseil pratique que j’ai appris en utilisant l’appareil : quand on dit que le riz ne prend qu’une minute, ce n’est pas tout à fait vrai. En effet, la minute ne commence à s’écouler que lorsque l’appareil est déjà chaud et sous pression. Le refroidissement prend également jusqu’à 15 minutes, à moins que vous n’évacuiez la vapeur manuellement. Ce qui n’est pas recommandé pour la plupart des recettes, car les aliments sont endommagés par la chute brutale de pression. Si vous avez déjà eu des pommes de terre en robe des champs qui ont éclaté, c’est parce que la cuisinière ou le cuisinier a fait sortir la vapeur lors de la cuisson sous pression.

Le temps de chauffe est indiqué à gauche.
Le temps de chauffe est indiqué à gauche.
Source : Simon Balissat

J’espère qu’après ces quelques points, vous avez vous aussi envie de cuisiner avec l’Instant Pot. Avez-vous fait d’autres expériences ? Partagez-les dans les commentaires.

Photo en-tête : Simon Balissat

Cet article plaît à 24 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Lorsque j’ai quitté le cocon familial il y a plus de 15 ans, je n’ai pas eu d’autre choix que de me mettre à cuisiner pour moi. Cela dit, il ne m’aura pas fallu longtemps avant que cette nécessité devienne une vertu. Depuis, dégainer la cuillère en bois fait partie intégrante de mon quotidien. Je suis un vrai gastronome et dévore tout, du sandwich sur le pouce au plat digne d’un restaurant étoilé. Seul bémol: je mange beaucoup trop vite. 


Cuisine
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

Commentaire(s)

Avatar