Voici comment fonctionne la logistique de la livraison éclair
Dans les coulisses

Voici comment fonctionne la logistique de la livraison éclair

Manuel Wenk
26.10.2023
Photos: Manuel Wenk
Traduction: Alassane Ndiaye

À partir de la mi-novembre, 60 pour cent des ménages suisses bénéficieront de la livraison éclair. Mais comment faire pour que le sac de couchage de refuge soit commandé et livré le jour même ? C’est désormais possible grâce à une logistique sophistiquée et conçue en collaboration avec des entreprises partenaires sélectionnées.

Cela fait longtemps que la randonnée en montagne au Weissmies, y compris la nuit à l’Almagellerhütte CAS, figure dans mon calendrier. La veille de mon départ pour le Valais, je prépare mon sac à dos, des vêtements chauds, une lampe frontale, des crampons et bien d’autres choses que je dois ranger dans mon lourd sac à dos. À cela s’ajoute le sac de couchage de refuge, qui est obligatoire dans la plupart des lits du CAS. C’est dommage que mon sac de couchage de refuge se soit déchiré la dernière fois. Il m'en faut un nouveau. Le magasin de sport se trouve dans le centre-ville très fréquenté et la journée est déjà bien remplie. Il ne me reste plus qu’à ouvrir l’application Galaxus sur le smartphone et

le bon sac de couchage est vite trouvé. Ajoutez-le au panier. Sélectionnez Livraison éclair dans le processus de paiement, payez et attendez que le colis soit livré.

Mais comment fonctionne ce processus logistique qui semble à première vue impossible ? Je vais y regarder de plus près.

12 h 30 : de l’entrepôt au camion

Mon sac de couchage de refuge de dernière minute se trouve à Wohlen, en Argovie. Des centaines de membres du personnel s’agitent dans les couloirs. La surface est si gigantesque que le hall de la gare centrale de Zurich peut y tenir presque onze fois. Le sac de couchage se trouve dans le mini-entrepôt pour les produits de taille moyenne. Richard DJ amateur et employé à l’entrepôt, choisit manuellement le produit sur l’une des innombrables étagères. Un petit appareil lui indique le produit à prendre et l’endroit où il est stocké.

« Une commande qui doit être livrée le jour même est traitée de la même manière dans le système qu’un achat avec invitation de retrait dans l’une de nos 10 boutiques. Elle est priorisée afin de garantir une livraison dans les délais », me raconte Thomas Amhof, responsable des commandes de dernière minute chez Digitec Galaxus.

Une fois trouvé et emballé dans une boîte grise, le petit sac de couchage en soie est transporté directement vers la sortie de marchandises sur un tapis roulant. Là, une collaboratrice prend alors la boîte et la place sur un chariot RX, le nom des chariots de notre transporteur La Poste, qui est ensuite chargé dans un camion.

Les produits plus volumineux ne sont pas emballés dans des boîtes, mais chargés directement dans un RX. Lorsque les chariots sont pleins, ils sont temporairement stockés dans une salle d’attente, où ils sont pris en charge par les chauffeurs et chargés dans les camions, qui attendent sur la rampe de sortie des marchandises. À ce moment-là, les portes se ferment et les camions quittent l’entrepôt.

Le chauffeur de l’entreprise de transport charge les trolleys RX dans le camion.
Le chauffeur de l’entreprise de transport charge les trolleys RX dans le camion.
Source : Manuel Wenk

Chaque matin, des dizaines de camions quittent notre entrepôt central à Wohlen. Trois d’entre eux expédient exclusivement des livraisons éclair chez notre partenaire de livraison notime. Le premier camion quitte le site à 9 h et le dernier au plus tard à 12 h 30. Le dernier trajet est à la fois le plus important et le plus critique, estime Thomas, le responsable des commandes de dernière minute :

« Chez nous, seule la collecte a lieu. Si notre clientèle commande plusieurs produits, nous ne les regroupons pas », explique Thomas. La préparation des commandes, c’est-à-dire le processus de regroupement de plusieurs produits, a lieu plus tard dans la journée, directement chez notime, le service de livraison rapide pour les achats de dernière minute.

Grâce à la livraison éclair, nous pouvons rendre notre processus plus efficace, car aucun emballage en carton n’est nécessaire. En effet, le tri est effectué manuellement chez notime. Lorsque nous envoyons des colis par la poste, les produits passent par plusieurs machines et tapis roulants qui doivent respecter des normes. Les produits achetés par livraison éclair ne doivent pas être emballés par nos machines ou nos employé·es et sont directement acheminés vers la sortie de marchandises. Cela nous permet d’économiser du temps, du matériel de remplissage, du poids et de l’espace dans les camions, c’est bon pour nous et bon pour l’environnement.

14 h : avec le camion vers les hubs de notime

L’objectif principal est de faire partir les camions à temps de l’entrepôt de Digitec Galaxus. C’est la seule façon pour notime d’avoir le temps de sélectionner tous les produits. Si le camion part trop tard, il est impossible de rattraper le temps perdu. Le transport des colis vers le centre de paquets de Buchs, en Argovie, dure environ 30 minutes. Sur le pont de chargement, il y a des centaines de livraisons éclair, dont mon sac de couchage. Au centre de paquets, notime scanne les produits à l’aide du code EAN (code-barres sur chaque produit), y appose un code QR et les distribue à huit centres de distribution dans toute la Suisse, connus dans la branche sous le nom de hubs.

Quelques instants après avoir été scanné avec un smartphone, un code QR sort de la machine.
Quelques instants après avoir été scanné avec un smartphone, un code QR sort de la machine.
Source : Manuel Wenk

Le camion arrive à Buchs à 13 h et poursuit son voyage vers les autres hubs à 14 h. Les employé·es ont alors une heure pour décharger les chariots RX, scanner tous les produits, y apposer un code QR, les remettre dans les chariots et les pousser dans le camion suivant. Au cours d’une journée normale, il y a environ 1500 à 2000 livraisons éclair, avec environ deux produits par commande. Et la tendance est à la hausse.

L’un de ces hubs se trouve près de la ville de Zurich, à Mülligen. Le centre courrier est immense et l’activité y est intense. Au moment de ma visite, des prospectus électoraux politiques sont empilés un peu partout dans des chariots RX et des lettres sont transportées de A à B sur des tapis roulants. On y travaille 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, y compris à la cantine. Il y a aussi une petite salle de sport pour ceux ou celles qui veulent faire de la musculation en plus de la mise en liasse des lettres.

Dans un coin, trois employé·es installent un petit tapis roulant et déballent des produits qui viennent d’être livrés par camion. Pendant ce temps, le système notime affecte chaque commande à un itinéraire spécifique.

 Des dizaines de commandes sont sur le tapis roulant. Si elles avaient été emballées dans une boîte en carton, Kagan aurait été confronté à une énorme montagne de colis.
Des dizaines de commandes sont sur le tapis roulant. Si elles avaient été emballées dans une boîte en carton, Kagan aurait été confronté à une énorme montagne de colis.
Source : Manuel Wenk

Un employé place les produits scannés dans différentes boîtes, chacune correspondant à un itinéraire différent. Les adresses de la ville de Zurich jusqu’à la frontière cantonale de Zurich/Argovie sont desservies à partir de Mülligen. Pour les adresses plus éloignées, les commandes sont transportées vers les microhubs de Thalwil et de Wädenswil pour la distribution finale.

Ces produits continuent vers Thalwil et Wädenswil.
Ces produits continuent vers Thalwil et Wädenswil.
Source : Manuel Wenk

À partir de 18 h : avec le scooter électrique jusqu’à la porte d’entrée

Un étage plus bas, des dizaines de scooters électriques jaunes (DXP) de la marque Kyburz sont branchés aux câbles de recharge.

Prêt à partir.
Prêt à partir.
Source : Manuel Wenk
Chaque personne charge son véhicule et a son propre système pour retrouver le plus rapidement possible les produits aux adresses de livraison.
Kagan Hibbert, 11 octobre 2023

Une fois le scooter et la remorque chargés, les véhicules électriques respectueux de l’environnement partent généralement entre 18 h et 18 h 30.

Kagan en route vers les client·es.
Kagan en route vers les client·es.
Source : Manuel Wenk

Une charge de batterie permet de parcourir 40 à 50 kilomètres, ce qui est suffisant pour livrer tous les produits avant 22 heures. Mais ce n’est pas toujours le cas. « Ce sont surtout les influences extérieures qui rendent la livraison imprévisible de temps en temps », explique Kagan Hibbert, responsable de la plateforme de notime à Müllingen.

La vidéo est en allemand, vous pouvez activer les sous-titres en français en cliquant sur Paramètres

Sous-titres > Traduire automatiquement > Français.

Actuellement, les coursiers livrent 96 à 97 % des commandes à temps. Huit heures après la commande, le coursier de notime sonne à la porte. Plus rien ne s’oppose à la randonnée en montagne dans le beau Valais.

La nuit tombe lentement. La livraison arrive à bon port.
La nuit tombe lentement. La livraison arrive à bon port.
Source : Manuel Wenk

Que pensez-vous de la livraison éclair ? Une prouesse logistique que nous attendions ou un service dont nous n’avons pas besoin ?

Cet article plaît à 120 personne(s)


User Avatar
User Avatar

En tant que blogueur vidéo et producteur multimédia préparer le contenu sur différents médias et de toujours être à la pointe de la technologie va de soi. Chez digitec, cela se fait souvent sous forme de vidéo. Quand de nouveaux appareils photo, drones ou smartphones paressent sur le marché, je n’ai qu’une seule envie: les tester. Heureusement que je travaille à la source! Côté loisirs j’aime me retrouver à la montagne, que ce soit pour faire du ski, du vélo ou de la randonnée. 


Électromobilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Durabilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

Commentaire(s)

Avatar