Guide d’achat

Voici à quoi pourrait ressembler votre PC gaming d'entrée de gamme

Kevin Hofer
21.07.2022
Traduction: Alassane Ndiaye

Vous voulez monter un PC gaming d'entrée de gamme, mais vous n'avez aucune idée des composants à utiliser ? Je vais vous le montrer à l'aide d'un exemple.

J'assemble un PC d'entrée de gamme dans la fourchette de prix de 1000 à 1500 CHF. Je vous montre ainsi à quoi pourrait ressembler un PC fait maison, avec lequel vous pourriez jouer à des titres AAA en résolution 1080p de manière fluide. De plus, je vous donne des conseils pour le choix des composants.

Les composants

Pourquoi devriezvous monter un PC vous-même ? Premièrement, parce que c'est tout simplement amusant de créer quelque chose de ses propres mains. Deuxièmement, vous apprendrez aussi quelque chose sur la structure et le fonctionnement d'un PC. Et troisièmement, vous décidez de ce que vous voulez mettre dans votre ordinateur. Aujourd'hui, vous ne pouvez pas vraiment faire mieux qu'avec un PC prêt à l'emploi.

Les composants lors de la photo de groupe.
Les composants lors de la photo de groupe.

Pour le modèle d'entrée de gamme, je fais attention au prix. Il ne doit pas être trop cher, mais je mise tout de même sur la qualité et ne cherche pas les composants bon marché. Le système doit satisfaire les joueurs qui veulent avant tout jouer en résolution 1080p.

J'assemble le système au format ATX. Il est refroidi à l'air.

Les composants de cet assemblage m'ont été fournis par les fabricants :

AMD Ryzen 5 5600 (AM4, 3.50 GHz, 6 -Core)
Processeur
149.–

AMD Ryzen 5 5600

AM4, 3.50 GHz, 6 -Core

20
ASUS TUF GAMING B550-PLUS (AM4, AMD B550, ATX)
Carte mère
145.–moins CashBack

ASUS TUF GAMING B550-PLUS

AM4, AMD B550, ATX

29
Crucial P2 (500 Go, M.2 2280)
SSD
54.20108.40/1To

Crucial P2

500 Go, M.2 2280

176
Crucial Ballistix (2 x 8GB, 3200 MHz, RAM DDR4, DIMM)
Mémoire vive
143.–

Crucial Ballistix

2 x 8GB, 3200 MHz, RAM DDR4, DIMM

90
Phanteks Eclipse P360A (E-ATX, Mini ITX, mATX, ATX)
Boîtier PC

Phanteks Eclipse P360A

E-ATX, Mini ITX, mATX, ATX

2

Comme je ne monte pas trop de composants, le PC se laisse facilement assembler. Pour cette raison, et aussi parce que chaque boîtier et chaque carte mère sont légèrement différents, je n'aborde pas tous les détails de l'assemblage.

L'assemblage

Je prépare toujours la carte mère à l'extérieur du boîtier. Je place le SSD M.2 dans la deuxième fente, le slot inférieur, de la carte mère Asus. Ainsi, il est sous le heat shield et devrait rester bien au frais. Comme j'installe un SSD PCIe 3.0, c'est OK. Mais si vous installez un SSD PCIe 4.0 sur cette carte mère, vous devriez l'installer dans la première fente, le slot supérieur. Seul ce dernier supporte PCIe 4.0. C'est donc la seule façon pour vous de profiter pleinement de la vitesse du SSD. Le slot supportant tel ou tel standard et l'emplacement des slots correspondants varient toutefois d'une carte mère à l'autre. Pour cela, le mieux est de consulter le mode d'emploi.

Le disque SSD PCIe 3.0 est placé sous le heat shield.
Le disque SSD PCIe 3.0 est placé sous le heat shield.

Pour monter le système de refroidissement du processeur de Bequiet, je dois retirer le support AMD d'origine et monter celui du refroidisseur. Le montage est tout simple si vous suivez les instructions.

Vous montez généralement les ventilateurs du CPU de Bequiet avec une barre transversale sur le CPU.
Vous montez généralement les ventilateurs du CPU de Bequiet avec une barre transversale sur le CPU.

Avant de visser la carte mère dans le boîtier, j'insère le cache des connecteurs à l'arrière dans l'encoche.

Vous devriez monter le cache pour les connecteurs à l'arrière devant la carte mère.
Vous devriez monter le cache pour les connecteurs à l'arrière devant la carte mère.

Après avoir fixé la carte mère, c'est au tour du bloc d'alimentation. J'oriente le ventilateur vers le bas, car le boîtier comporte des fentes d'aération à cet endroit pour l'arrivée d'air frais.

Ça a l'air faux, mais c'est vrai. Le ventilateur du bloc d'alimentation doit être orienté vers le bas, car il y a des fentes d'aération.
Ça a l'air faux, mais c'est vrai. Le ventilateur du bloc d'alimentation doit être orienté vers le bas, car il y a des fentes d'aération.

Ensuite, on passe au câblage. Je consulte le mode d'emploi de la carte mère pour savoir où je dois brancher quoi. Il vaut toujours la peine d'y jeter un coup d'œil, car les connexions pour l'électricité, les haut-parleurs et autres ne sont jamais tous au même endroit.

Enfin, on ajoute la carte graphique et le PC est prêt. Grâce à des ouvertures bien placées par le fabricant entre l'arrière et l'avant du boîtier, je peux faire passer tous les câbles de manière décente. Les bandes velcro à l'arrière gauche maintiennent la plupart des câbles. Sur le côté droit, il a des possibilités de fixation pour les serre-câbles. Je glisse le surplus de câbles à l'arrière, sous le panneau d'alimentation.

Et voilà, tous les composants sont installés et câblés.
Et voilà, tous les composants sont installés et câblés.

Pour son prix, le boîtier de Phantek est très bien fini et offre un grand confort de construction. Je l'utiliserais à nouveau pour construire un PC.

Comment jouer avec ?

L'AMD Ryzen 7 5600 associé à l'ASUS GeForce TUF RTX 3060 vous permet de jouer aux derniers jeux AAA en résolution 1080p de manière fluide avec un maximum de détails. Par fluide, j'entends environ 60 images par seconde. Cela fonctionne pour les quatre jeux suivants, pour lesquels je l'ai essayé.

JeuxImages par seconde en résolution 1080p et un maximum de détailsImages par seconde en résolution 1440p et un maximum de détails
*Assassin’s Creed Valhalla*6853
*Cyberpunk 2077*5837
*Horizon : Zero Dawn*7454
*Fortnite*10173

Grâce au SSD Crucial P2 avec 500 Go d'espace de stockage, vous avez suffisamment de capacité pour Windows 11 et quelques jeux. Si cela ne vous suffit pas, la carte mère d'Asus peut être complétée par un deuxième SSD M.2. Ou vous pouvez utiliser l'une des deux baies à disques 2,5 pouces ou deux baies à disques 3,5 pouces libres du boîtier.

Alternatives

Bien entendu, il ne s'agit là que d'un PC gaming d'entrée de gamme possible dans la fourchette de prix de 1000 à 1500 CHF que vous pouvez assembler.

Vous pourriez faire des économies sur tous les composants. Le boîtier de Phantek n'est pas le moins cher. Le rapport qualité-prix est toutefois excellent. Pour économiser davantage, vous pourraiez choisir un processeur plus faible. Mais cela a ensuite un impact direct sur votre expérience gaming. Pour les résolutions plus basses, comme le 1080p, les performances du CPU jouent un rôle plus important que pour les résolutions plus élevées. Là, la carte graphique prend en charge davantage de puissance de calcul.

Si cela est encore trop cher pour vous, vous pouvez miser sur une carte plus lente comme la RTX 3050 ou la RX 6500 XT. Mais là encore, votre expérience gaming pâtira d'une diminution du nombre d'images par seconde. Bien entendu, vous pouvez aussi aller dans l'autre sens et choisir une carte plus rapide comme la RTX 3060 Ti ou la RX 6650 XT.

Une autre possibilité serait une RAM moins chère ou plus lente. Celle de Crucial, que j'ai utilisée pour cet assemblage, expire de toute façon. Le fabricant abandonne la mémoire vive Ballistix pour le gaming. Mais vous ne devriez pas choisir moins de 16 Go, sinon vous risquez de perdre des performances.

Vous pourriez également miser sur un système Intel avec un i5-12400. Ici, je vous recommanderais toutefois de miser sur une carte mère compatible avec la DDR4 plutôt que la DDR5. Sinon, cela devient rapidement très cher.

Cet article plaît à 215 personne(s)


User Avatar
User Avatar

La technologie et la société me fascinent. Combiner les deux et les regarder sous différents angles est ma passion.


Gaming
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader