Un futur sans chaîne pour le vélo?
Nouveautés & tendancesSport

Un futur sans chaîne pour le vélo?

Michael Restin
Zurich, le 18.07.2018
Traduction: Anne Chapuis
Beaucoup veulent littéralement réinventer la roue. CeramicSpeed est en train de révolutionner l’entraînement du vélo. 21 roulements à billes et un arbre de transmission remplacent la chaîne ou la courroie. C’est nouveau et vraiment très intéressant.

Un vélo est composé d’un cadre, de deux roues et d’un type de chaîne. C’est un principe qui a fait ses preuves depuis plusieurs centaines d’années et n’a pas été remis en cause. Et pour quoi faire? Ça marche très bien après tout. Bien sûr, il y a toujours eu des expériences et des améliorations comme les plateaux ovales ou l’utilisation de courroie à la place de la chaîne – mais le principe de base de l’entraînement n’a jamais été touché. Personne n’y a trouvé une nécessité. Il est donc d’autant plus impressionnant de voir quelqu’un repenser entièrement le tout. C’est exactement ce qu’ont fait les spécialistes danois des roulements à billes, CeramicSpeed. Avec leur système «Driven» mis sur le devant de la scène à l’Eurobike, ils ont remporté un prix.

Placeholder image
placeholder

placeholder

Arbre de transmission avec roulements à billes: le système «Driven» adopte une toute nouvelle approche.
Arbre de transmission avec roulements à billes: le système «Driven» adopte une toute nouvelle approche.

Voilà comment fonctionne le concept

Leur prototype n’est pas équipé d’une chaîne, mais d’un arbre de transmission qui relie le plateau avant aux pignons arrière. La transmission de la force est assurée par 21 roulements à billes en céramique et, avec un rendement de 99 pour cent, devrait même évincer l’entraînement par chaîne le plus efficace. C'est possible, car les roulements à billes, comparés à une chaîne, ne créent presque pas de frottements. Pour atteindre la valeur magique de 99 pour cent – parfaite pour la commercialisation – il vous faut tout de même monter dans les watts et pédaler comme un cycliste professionnel.

Le rendement du Driven (vert) est bien supérieur à celui de l’entraînement par chaîne du Dura Ace (bleu).
Le rendement du Driven (vert) est bien supérieur à celui de l’entraînement par chaîne du Dura Ace (bleu).

Changement de vitesse électronique

Le vélo est certes dépourvu de dérailleur, mais un moteur électrique dans le bras de transmission devrait faire passer les roulements à billes entre les différents pignons. Même si le processus de développement est encore en cours, il est clair que l’électrotechnique est une partie intégrante du vélo. Si vous aimez le fait que votre vélo soit entièrement mécanique et qu’en cas de problème vous pouvez vous-même mettre la main à la pâte, il se peut que vous fassiez la grimace. Certes, «Driven» demande peu d'entretien, mais chaque nouvelle technologie a ses problèmes de démarrage. À l’avant, seul un plateau peut actuellement être installé, mais, à l’arrière, comme les pignons sont tous placés dans le même axe, 13 vitesses ou plus sont disponibles avec le système. Cela ne crée pas d’angle défavorable comme pour les cassettes de pignons à entraînement par chaîne.

La patte arrière du cadre est plus haute pour laisser de la place à l’arbre de transmission.
La patte arrière du cadre est plus haute pour laisser de la place à l’arbre de transmission.
Comme une capsule: les dents sont repliées vers l’intérieur, où elles s’emboîtent dans les roulements à billes.
Comme une capsule: les dents sont repliées vers l’intérieur, où elles s’emboîtent dans les roulements à billes.

Un futur qui a du potentiel

Récemment, le designer Gianluca Gimini m’a parlé de son projet Velocipedia et m’a expliqué que, quand on leur demandait de dessiner un vélo, de nombreuses personnes oubliaient la chaîne ou la dessinaient de manière fausse. Peut-être sont-ils tous des visionnaires. En effet, les développeurs de CeramicSpeed ont prouvé qu’il était possible de repenser l’entraînement d’un vélo et que le système fonctionne.

Naturellement, l’invention resterait d’abord dans le secteur haut de gamme et professionnel. Les traditionalistes des associations cyclistes devraient cependant repenser leurs règlements. Le système a aussi un très gros potentiel du côté des vélos électriques. L’entraînement du vélo pourrait être plus efficace, plus léger et demanderait moins d’entretien. Mais pas avant quelques années. Qui sait: peut-être qu’un jour le système remplacera vraiment la chaîne. On dit que les grands noms du secteur ont examiné le vélo de très près à l’Eurobike.

Cet article plaît à 53 personne(s)


Michael Restin
Michael Restin
Editor, Zurich
Le bonheur est éphémère, je reste donc toujours en mouvement. Sur mon vélo, sur une balle (peu importe la taille ou la couleur) et surtout dans tout ce qui peut sortir de l'imagination débordante de mes deux enfants. J'aime suivre mon instinct joueur et laisser place au hasard.Si le chemin emprunté est le véritable objectif, autant qu'il soit beau.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser