Tondeuse automatique : « Pas mes rosiers ! »

Tondeuse automatique : « Pas mes rosiers ! »

Stefanie Enge
Stefanie Enge
Hamburg, le 08.07.2021
Traduction: Jean-François Arnaud

Comment une tondeuse automatique fait-elle pour se contenter uniquement de la pelouse et éviter les parterres de fleurs ? Un GPS ? Des capteurs ? Non, elle utilise un système de navigation simple ; le câble.

Est-ce difficile d'installer un câble ? J'ai cherché à le savoir en installant le matériel nécessaire à l'utilisation de la Gardena Minimo. En outre, j'ai jeté un bref coup d'œil aux systèmes similaires de la concurrence, mais fonctionnant différemment.

Câbles d'alimentation au lieu de capteurs de lumière

À l'intérieur d'une maison ou d'un appartement, les robots aspirateurs utilisent des capteurs lumineux ou infrarouges pour trouver leur chemin. À l'extérieur, les tondeuses automatiques recourent à une technologie différente : les câbles électriques, qui sont soit ancrés au sol avec des clous à gazon, soit enterrés à quelques centimètres dans le sol. Les câbles périphériques, directement reliés à la station de charge. Ces câbles forment un circuit électrique dont le signal est détecté par le robot lorsqu'un capteur passe dessus (induction). Ce signal lui dit « Jusqu'ici et pas plus loin !» et le robot change de direction.

Je fixe le câble avec des crochets de montage en veillant à garder une distance avec les obstacles et les bordures.
Je fixe le câble avec des crochets de montage en veillant à garder une distance avec les obstacles et les bordures.
Le câble se trouve près du sol et n'est donc pas endommagé par le robot.
Le câble se trouve près du sol et n'est donc pas endommagé par le robot.

Le robot se déplace sur la pelouse à l'intérieur de la zone délimitée par le câble périphérique. Les trajectoires aléatoires en zigzag peuvent l'amener à tondre la pelouse différemment. En effet, il est possible qu'il ne soit pas en mesure de rattraper certaines zones en un seul passage avec une seule charge de batterie. Toutefois, le fait que la tondeuse automatique soit en mouvement plus fréquemment ne pose aucun problème. Selon le principe du hasard et de l'égalité de distribution mathématique, tout est coupé. Les machines Gardena et Wolf, par exemple, fonctionnent selon ce principe.

Bosch utilise une solution différente pour son modèle Indego S+ 500. Lors de son premier déplacement, il dessine une carte du jardin afin de savoir par la suite où il se trouve. Les tontes suivantes se déroulent alors de manière totalement ordonnée : la machine rase d'abord toutes les bordures du jardin, puis passe à l'intérieur de la zone en décrivant des lignes parallèles. Elle travaille sûrement de la même façon que vous vous y prendriez. Elle est un peu plus intelligente aussi : pour éviter de créer des sillons, elle n'empreinte pas toujours le même chemin.

En règle générale, les robots détectent le câble périphérique de manière fiable. Mais avec la technologie, les choses peuvent mal tourner, le robot étant susceptible de quitter la zone souhaitée. Mettons, par exemple, que vous avez enfoui le câble dans le sol. Avec le temps, il se peut qu'il se soit enfoncé davantage et que le signal ne passe plus. Les fabricants conseillent d'ériger une petite clôture autour des étangs ou piscines au niveau du sol malgré le câble périphérique. On est jamais trop prudent.

À genoux sur la pelouse

Pour mon mini jardin, il me faut environ 60 minutes de déballage du robot et de mise en route. Et pour tout vous dire, la pose des câbles n'est pas une partie de plaisir, même avec dix mètres carrés de pelouse uniquement. Les vidéos YouTube montrent toujours des personnes joyeuses capables de câbler d'immenses jardins en un clin d'œil. Mais en réalité, il faut avancer dans le jardin à genoux tout en enfonçant un clou dans le sol tous les dix centimètres environ. Je suis le manuel à la lettre et mesure la distance correcte soit 10 centimètres, par rapport aux parterres de fleurs et aux autres obstacles.

C'est là que le doute m'assaille : en posant le câble à 20 ou 30 centimètres du parterre, le robot ne tondra-t-il pas cette zone ? Me faudra-t-il raser la bordure moi-même à la main à chaque fois ?

Les bordures de pelouse devant les obstacles doivent être coupées à la main.
Les bordures de pelouse devant les obstacles doivent être coupées à la main.

La réponse est oui. Les bordures restent intactes. L'application Gardena permet de définir la distance en centimètre séparant le câble du robot. Toutefois, il convient de faire preuve de prudence, car le robot peut rester coincé sur le parterre de fleurs. J'ai paramétré dix centimètres. L'herbe des bordures, comme on peut le voir sur les photos, pousse quand même. Un jardin parfaitement adapté aux tondeuses automatiques devrait être entouré de bordures en pierre de 30 cm de large enfoncées dans le sol. Le but ? Le robot peut y circuler, faire demi-tour et couper l'herbe jusqu'au bord.

Orientation par câble de guidage

Après avoir posé le câble périphérique, d'autres câbles entrent en jeu. Il s'agit de guider le robot vers la station de recharge lorsque le niveau de sa batterie est faible. Le câble de guidage envoie un signal différent. Il part de la station de recharge et traverse le milieu du jardin. À l'extrémité, il rencontre le câble périphérique auquel il est relié. Le but ? Délimiter le jardin, en partant de la station de charge, à l'aide d'un câble pour obtenir une première zone à gauche, une deuxième à droite et une dernière au milieu. Ces câbles de guidage conduisent également le robot dans les coins du jardin plus éloignés de la station de charge.

Le câble de guidage permet au robot de trouver son propre chemin jusqu'à la station de charge.
Le câble de guidage permet au robot de trouver son propre chemin jusqu'à la station de charge.

D'autres fabricants utilisent des systèmes GPS ou des boussoles pour l'orientation du robot ; ces solutions permettent au robot de savoir à tout moment dans quelles directions il est déjà allé et où se trouve sa station de charge.

Comment les robots fonctionnent-ils sans câble périphérique ?

La partie la plus fastidieuse de l'installation d'une tondeuse automatique est la pose des câbles périphériques. Cette opération prend beaucoup de temps, les erreurs peuvent vous conduire à installer le câble une nouvelle fois, ce qui m'est arrivé, bien sûr.

Quelques jours plus tard, tout fonctionne parfaitement. Mais voilà que je retrouve le robot dans un coin de mon jardin avec une lumière clignotante comme message d'erreur. Je jette un coup d'œil dans le manuel et tombe sur la signification : « Aucun signal boucle ». Il existe neuf causes possibles. Je passe en revue tous les conseils du fabricant étape par étape, mais ne trouve pas l'erreur. Je ressors donc tous les clous et les câbles de terre et recommence depuis le début.

Poser des câbles, ça craint, mais quand tout fonctionne, ça vaut le coup. J'espère toujours que le progrès permettra aux futures tondeuses automatiques de s'orienter différemment dans le jardin.

Solutions de rechange au câble

Il existe déjà quelques modèles qui s'orientent différemment, mais seulement pour les petits jardins. On trouve des robots capables de gérer jusqu'à 400 mètres carrés sans câble périphérique. Ils embarquent à la place un capteur de pelouse qui détecte si la zone située sous les roues est constituée d'herbe ou non. Cette solution n'est pas encore parfaite, car les zones d'herbe telles que les parterres de fleurs sont encore susceptibles d'être rasées. Les tondeuses sans fil fonctionnent mieux lorsque la pelouse est entièrement entourée de bordures d'environ dix centimètres de large.

Dans la catégorie des robots sans câble, on trouve les appareils Wiper, Zucchetti et Ambrogio. IRobot prévoit également de lancer prochainement une tondeuse sans fil avec la Terra T7.

Autre dispositif intéressant qui devrait être disponible prochainement ? Toadi, un petit robot qui se dirige par caméra et dispose d'une intelligence artificielle pour l'évaluation des images. Il reconnaîtrait immédiatement les nouveaux obstacles, comme une balle, et saurait toujours où il se trouve. Mais cette technologie a aussi son prix : un peu moins de 3000 euros (ou 3300 francs).

Cet article plaît à 7 personne(s)


User AvatarUser Avatar
Stefanie Enge
Autorin

La plupart du temps, je vis entre bits et bytes, je teste des systèmes d'exploitation Android alternatifs et j'essaie de rendre ma vie plus intelligente grâce à la technologie Open Source, bien sûr, en accordant beaucoup d'importance à la protection de la vie privée et des données. Quand je ne teste pas de gadgets super cool, je développe des jeux vidéo, j'écris des histoires et je joue de l'accordéon. 


Loisirs créatifs
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Jardin
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Plantes
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader