Tobias Schär offre des ordinateurs portables : "La gratitude est aussi une récompense".
En coulisse

Tobias Schär offre des ordinateurs portables : "La gratitude est aussi une récompense".

Traduction: traduction automatique

Tobias Schär, 26 ans, a remis en état de marche plus de 300 ordinateurs portables usagés depuis le début de la crise de la Corona et les a donnés à des personnes dans le besoin. Il explique pourquoi il fait cela dans cette interview.

Les jeunes, qu'ont-ils dans la tête ? La fête, les selfies, les voyages ? Bien sûr ! Quoi d'autre ? Justement, pas tous. Après avoir lu l'interview de Tobias Schär, vous croirez peut-être un peu plus en un avenir radieux. Car ce jeune homme de 26 ans, originaire de Merenschwand en Argovie, met la main à la pâte là où d'autres ne font que se plaindre ou, pire encore, ne voient même pas le problème. Ces jours-ci, Tobias fait également ses cartons pour déménager de la maison de ses parents vers son premier appartement. Il travaille également à 70 pour cent comme consultant et étudie l'informatique de gestion. Et entre-temps, il passe chez Digitec à Zurich et me parle dans une interview de son projet "Wir lernen weiter" (WLW). Objectif du projet : donner des ordinateurs portables d'occasion à des familles ayant des enfants en âge scolaire ou à des apprenants trop pauvres pour acheter eux-mêmes du matériel informatique.

Quel a été le moment déclencheur pour vous de lancer votre projet humanitaire?
Tobias: C'était une idée très spontanée. Lorsque les mesures imposées par Corona en mars ont rendu l'apprentissage à distance important pour les écoles, je me suis dit que peut-être beaucoup de gens n'avaient pas accès au monde numérique, tout simplement parce qu'ils n'avaient pas d'équipement. Et le nombre de demandes que j'ai maintenant indique que je n'avais pas si tort.

Et comment cela a commencé concrètement ?
Je me suis lancé, tout simplement. Il n'y a pas de récit romantique à ce sujet. C'était une idée spontanée lors d'une bière en ligne avec des collègues. Le soir même, j'ai construit le site et quelques jours plus tard, il était en ligne.

Quelle est la taille de votre équipe ?
Équipe ... je suis encore seul actuellement (rires). En plus de mon travail et de mes études. Mais je ne regrette rien, même si je n'ai pas eu de très bonnes notes ce semestre - je ne suis heureusement pas tout à fait arrivé au niveau "quatre gagne". Mais je crois que je fais quelque chose de dix fois plus important pour mon CV avec cette petite activité annexe.

Comment dois-je imaginer le processus de reconditionnement des ordinateurs portables?
Dès le début, j'ai compris que les processus devaient évoluer, en particulier parce que j'agissais seul. Au début, je traitais trois ou quatre appareils par heure, maintenant j'en traite douze. J'ai beaucoup de clés USB avec des outils de nettoyage de données, des images de systèmes d'exploitation - Zorin OS et Windows 10 - et divers utilitaires. Dans ma chambre, je pose jusqu'à 16 ordinateurs portables sur le sol et je commence par faire un nettoyage complet des données. Heureusement, j'ai suffisamment de multiprises et d'électricité dans la cabane. Le processus de nettoyage dure en moyenne deux à trois heures, en fonction des supports de stockage. Je peux bien sûr utiliser ce temps à d'autres fins. Ensuite, je réinitialise complètement les ordinateurs portables. Mais je peux le faire en cinq minutes environ par ordinateur. À la fin, je teste encore le microphone, les haut-parleurs, la caméra et la batterie. Si quelque chose ne fonctionne pas, je le note en conséquence sur la feuille annexe.

Une pile d'ordinateurs portables usagés attend d'être traitée. Photo : Dalia Bohn
Une pile d'ordinateurs portables usagés attend d'être traitée. Photo : Dalia Bohn

Et qui reçoit alors quel appareil?
Il existe bien sûr des ordinateurs portables de différentes qualités - je tiens compte du contexte de la personne qui demande de l'aide. Par exemple, les apprenants en développement de logiciels ont des besoins différents de ceux des élèves de 6ème. Il est important pour moi que les bénéficiaires puissent se lancer immédiatement. C'est pourquoi chaque ordinateur portable est accompagné d'un manuel d'utilisation de quatre pages qui donne des conseils et des astuces en fonction du système d'exploitation. En principe, il suffit d'entrer le mot de passe par défaut et c'est parti. LibreOffice, une alternative à Microsoft Office, Skype et Zoom sont installés par défaut. Les bénéficiaires de l'aide peuvent bien sûr ensuite installer ce qu'ils veulent sur les appareils.

Pour ce projet, j'ai actuellement réquisitionné le dernier étage de la maison de mes parents. Mais maintenant, je déménage. J'en profite pour les remercier chaleureusement. Car sans cet espace, ce serait un cauchemar d'organisation et de logistique !
Tobias Schär

Quel est l'ordinateur portable typique que vous recevez en don ? Y a-t-il aussi de la camelote ?
Au début, il y avait beaucoup de choses inutiles, par exemple des ordinateurs avec une puissance de calcul insuffisante. Aujourd'hui, j'évalue au préalable si un ordinateur portable offert est encore valable et j'ai actuellement un taux de récupération d'environ 80 pour cent. Quand je pense que la plupart des appareils donnés auraient sinon fini à la casse, je trouve cela formidable. A partir de deux gigaoctets de mémoire vive, les ordinateurs portables sont intéressants pour le partage ; cela signifie que je peux alors installer le système d'exploitation Zorin, qui est très proche de Windows 10, y compris sur le plan graphique. L'expérience montre que Windows 10 fonctionne assez bien à partir de trois gigaoctets de RAM. Mais je ne veux imposer à personne un système d'exploitation encore plus léger que Zorin. Exécuter plusieurs programmes en même temps n'est plus aussi amusant. Bien sûr, le support de stockage et le processeur jouent également un rôle. Mais pour de nombreux appareils, le point crucial est sans aucun doute la RAM. Enfin, je ne peux installer Windows 10 que sur des appareils qui disposent déjà d'une licence Windows 10 valide. C'est là que je me suis malheureusement heurté à une fin de non-recevoir de la part de Microsoft, car les licences sont distribuées par le biais des magasins partenaires - et si aucun chiffre d'affaires ne peut y être généré, cela n'est pas intéressant pour eux. Mais peut-être qu'avec l'aide des médias, Microsoft parviendra à soutenir cette bonne cause ? Une clé en volume avec Windows 10 Home serait déjà suffisante pour cela.

Lors de l'interview, Tobias a apporté deux ordinateurs portables qu'il a déjà préparés pour le partage. Il explique qu'il avait jusqu'à 120 appareils à la maison en même temps et qu'il a réussi à garder une vue d'ensemble grâce à un bon rangement. Il donne un petit autocollant avec un numéro à chaque ordinateur portable terminé. C'est la référence au Jira Service Desk, avec lequel il gère toutes les demandes. Quand il me dit à quel point il est organisé, je sens que j'ai encore beaucoup de marge de manœuvre en matière d'organisation

Et comment les ordinateurs portables arrivent-ils aux destinataires ?J'ai moi-même déjà fait environ 80 envois postaux - au début, c'était même totalement gratuit. Mais cela ne serait pas rentable sur le long terme. Entre-temps, j'ai demandé une petite participation aux frais d'affranchissement, de carton et d'emballage. Je préfère que les gens viennent chercher eux-mêmes les appareils - tout est alors gratuit et je n'ai pas besoin d'emballer. Préparer les ordinateurs portables pour l'expédition est fastidieux - il faut aussi garder une vue d'ensemble de ce qui est envoyé. Mot-clé : "Track &amp ; Trace". Un autre avantage de la remise directe est bien sûr que je reçois la gratitude des destinataires sans aucun filtre - et c'est pour moi la plus belle récompense de toute cette affaire.

Cartes de remerciement des destinataires des ordinateurs portables. Photo : Tobias Schär
Cartes de remerciement des destinataires des ordinateurs portables. Photo : Tobias Schär

Vous ne pouvez tout de même pas continuer à faire cela, n'est-ce pas ?C'est vrai. Je travaille actuellement à ce que la manipulation se fasse par le biais de communautés ou d'organisations caritatives. La décision d'attribuer un appareil à une personne serait alors prise à ce niveau. Et je recevrais un petit article pour la manutention. En ce sens, cela pourrait être considéré comme une sorte de "service public", pour lequel les communes pourraient également prendre quelque chose en main.

Pour l'instant, vous ne gagnez rien?
Non - actuellement, tout se fait bénévolement. Mais si les communes se lançaient dans ce service, il serait très facile de faire beaucoup de choses. En effet, d'un point de vue financier, cela pourrait aider énormément l'État social si une main-d'œuvre numérique bien formée pouvait en résulter. Les compétences et l'équipement informatiques facilitent également l'insertion dans le monde du travail ; par exemple, pour la recherche d'emploi, qui se fait aujourd'hui principalement par voie numérique. Le nombre élevé de demandes d'ordinateur portable me montre que nous avons un problème dans la numérisation de l'éducation, ce qui peut conduire plus tard à ce que des personnes n'aient plus aucune chance dans la vie professionnelle. C'est pourquoi je suis en train de m'engager politiquement dans ce domaine. Je peux ainsi essayer de lutter contre la cause et pas seulement contre les symptômes. Mais il est important de faire la différence. Il y a Tobias Schär en tant que fondateur de "Wir lernen weiter", qui est politiquement neutre, et puis il y a Tobias Schär en tant que personne politique. En tant que fondateur, j'aide les gens dans le besoin, en tant que personne politique, j'essaie d'obtenir des solutions à long terme. Il y a beaucoup de gens qui sont un peu actifs politiquement pendant leur temps libre. Je n'y vois aucun problème - car derrière le projet, il y a une bonne cause qui, je l'espère, sera reconnue comme utile pour tous.

**Comment faites-vous pour concilier tout cela ?Je sais exactement quelle heure de la journée j'utilise efficacement et quelle heure je n'utilise pas. Quand je joue, je le fais de manière dédiée. Quand je travaille, étudie ou passe du temps avec ma petite amie, c'est pareil : je me concentre sur ce que je fais. Beaucoup de gens n'y parviennent pas aujourd'hui, car ils sont facilement tentés de suivre les notifications sur leur appareil mobile, par exemple, et ce changement de contexte n'est pas productif. En évitant cela, j'ai plus de temps, et c'est pourquoi les gens pensent que j'en fais beaucoup. En fait, je m'organise peut-être mieux et je suis plus discipliné. En fait, je planifie tout à l'avance et je n'essaie pas de me concentrer sur la flexibilité dans mon organisation du temps, comme c'est le cas dans d'autres domaines. Pour moi, cela fonctionne parfaitement. Je suis agile là où ça compte. Par exemple, pour mon projet.Et qu'est-ce qui vous motive? Pour beaucoup, la numérisation continue n'est pas synonyme de plus-value, mais de cloisonnement. Ce qui est terrible, c'est que personne ne les aide. Ceux qui ne savent pas utiliser un ordinateur de manière basique ont déjà un choix plus restreint d'emplois possibles dans le monde du travail. Je suis d'avis qu'à l'avenir, il y aura de moins en moins d'emplois de ce type. De nombreux artisans travaillent déjà avec des systèmes informatisés, mais beaucoup n'en sont pas conscients. Nous devons commencer par la formation initiale, afin que l'utilisation soit un plaisir dès le début - et l'équipement personnel joue ici un grand rôle. L'accès à ses propres outils numériques devrait être un droit fondamental dans notre pays. Nous pourrions très bien le faire.Tous n'y ont pas accès? Malheureusement non, rien que dans le canton d'Argovie, je prévois un besoin d'environ 30 000 appareils pour couvrir tous les ménages - et c'est une valeur défensive. J'arrive à ce chiffre en me basant sur le taux de pauvreté et la taille de la population - et ensuite sur quelques informations internes au projet. Mais les besoins manquants n'ont jamais été évalués avec précision, et cela fait partie du problème. Les écoles, les communes ou les autorités cantonales ne s'occupent pas de trouver des solutions de manière centralisée - du moins pour ce que je peux voir dans le canton d'Argovie. J'ai proposé au département de l'éducation, de la culture et des sports de réaliser une étude sur le sujet. Cela a été refusé au motif que l'équipement informatique n'était pas un problème prioritaire dans le canton. On voulait se concentrer sur l'élaboration de concepts didactiques. Je laisse à chacun le soin de juger du réalisme de cette évaluation. Je vais maintenant rédiger le même travail de bachelor pour la Haute école de Lucerne. Car maintenant, je sais d'autant plus qu'aucune analyse propre et objective ne sera faite par les cantons. Bien sûr, le fédéralisme "ad extremis" fait que tout le pouvoir de décision et la responsabilité incombent aux communes ; et je suis presque sûr qu'il leur manque en maints endroits le savoir-faire nécessaire pour élaborer des concepts informatiques prometteurs - en particulier en ce qui concerne l'équipement des familles touchées par la pauvreté.

Au cours de l'entretien, il apparaît clairement que l'éducation numérique de base est un sujet qui tient à cœur à Tobias. Il parle d'une communauté où les élèves qui n'ont pas d'ordinateur à la maison peuvent emprunter des iPads. Mais Tobias pense qu'il serait préférable que chaque élève ait son propre ordinateur portable pour expérimenter et tester - car d'après ce qu'il sait, les appareils scolaires sont souvent limités dans leur utilisation et ont une configuration bien définie. Lui-même a été attiré très tôt par le thème de l'informatique. A l'âge de dix ans, il a réussi à faire sauter le contrôle parental que ses parents avaient mis en place sur l'ordinateur familial en installant un enregistreur de frappes
Est-ce un problème que certaines personnes ne sachent pas ce que cela provoque quand on aide les autres? Oui, probablement aussi. Savoir que vous ouvrez des perspectives à quelqu'un avec un ordinateur portable, c'est motivant. Récemment, j'ai donné quelques ordinateurs portables à une école de Bassersdorf. Et en guise de remerciement, j'ai reçu de la classe toute une boîte de bricolages et de lettres, et même mon propre certificat d'aide exceptionnelle en cas de crise. Et il y a souvent aussi des gâteaux et des chocolats, ce qui est dangereux pour mon cartable à moyen et long terme (rires).Mais vous ne pouvez pas vivre de cela à long terme. C'est vrai qu'on ne peut rien acheter avec des remerciements. Mais grâce à ce projet, des entreprises me demandent déjà si je veux travailler pour elles plus tard. Mais je suis très heureux chez mon employeur actuel, qui m'apporte beaucoup de soutien et de flexibilité, ce qui est pour moi une preuve de confiance et ne va pas de soi. Je n'ai donc aucun argument pour changer la situation actuelle. Du moins de mon point de vue. Dans cette mesure, j'espère aussi que mon engagement pourra un jour prendre de l'ampleur. En attirant l'attention sur ces dysfonctionnements, je crée aussi de la transparence pour les coûts d'opportunité qui en découlent. Et si ces problèmes sont reconnus par les bonnes personnes, je recevrai le soutien nécessaire. Car je crois aussi fermement que le karma n'est pas une saloperie. «.**
Photo d’en-tête : Tobias Schär remet en état de marche les vieux ordinateurs portables. Photo : Dalia Bohn

Cet article plaît à 183 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Je suis journaliste depuis 1997. Stationné en Franconie, au bord du lac de Constance, à Obwald, Nidwald et Zurich. Père de famille depuis 2014. Expert en organisation rédactionnelle et motivation. Les thèmes abordés ? La durabilité, les outils de télétravail, les belles choses pour la maison, les jouets créatifs et les articles de sport. 


Durabilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar