Critique

Siège ballon : j’ai testé le ballon de Vluv

Pia Seidel
29.08.2022
Traduction: Sophie Boissonneau

Le ballon de gymnastique de Vluv n'a pas grand-chose à voir avec le sport, mais plutôt avec le travail. Du moins, chez moi. J’ai, en effet, testé le ballon « Bol » en guise d’alternative à ma chaise de bureau classique.

Jamais deux sans trois : il m'a fallu trois tentatives avant de refaire un plongeon correct au début de l’été et il m’a aussi fallu trois essais pour réussir un bon cold brew. En revanche, trois tests ne m’ont pas suffi pour trouver une chaise de bureau adaptée à mes besoins. À chacun de mes essais, il me manquait une chose : que ça soit l’argent pour acheter la chaise ou des réglages supplémentaires. Je n’abandonne pas et décide donc de tester un quatrième modèle. Dans les commentaires sous mes articles précédents, vous m’avez recommandé d’opter pour un siège ballon et avez évoqué le « Bol » de la marque Vluv.

« Bol » est un ballon de gymnastique qui n’en a pas l’air. Le caoutchouc collant est caché dans une housse en tissu pour se fondre parmi les autres pièces textiles et passe ainsi inaperçu dans la plupart des intérieurs.

Je commande donc le modèle moyen « Sova » dans la couleur « Pesto » pour le tester dans mon bureau et le comparer avec les trois chaises précédentes. Mon test sera plus pratique et esthétique que technique.

Assemblage et première impression

Selon Vluv, l’utilisateur·trice doit avant tout tenir compte de sa taille. Je mesure 174 cm et ai donc commandé le ballon de 65 cm de diamètre, adapté aux personnes mesurant entre 155 et 180 cm. Il existe deux autres diamètres, 55 et 75 cm, chacun et chacune devrait donc trouver chaussure à son pied. Pour ces deux modèles, il est cependant recommandé d'utiliser un bureau réglable en hauteur afin de profiter d’une assise ergonomique. Pour ma taille, mon bureau de 74 cm est parfait.

Quand mon « Bol » arrive, je suis ravie de voir sa taille compacte. La housse, le ballon en caoutchouc, les instructions, la pompe manuelle et les accessoires tiennent tous dans un sac en coton classique.

Tout tient dans un sac.
Tout tient dans un sac.
Le ballon est même livré avec une valve de rechange.
Le ballon est même livré avec une valve de rechange.

J'aurais certainement gonflé le ballon en moins de cinq minutes s'il n'y avait pas eu deux étapes intermédiaires. Les instructions indiquent d’abord de déplier le ballon intérieur et de le laisser doucement monter à température ambiante pendant deux heures avant de le gonfler. J'attends donc patiemment et, une fois le temps écoulé, je glisse le ballon dans sa housse en tissu. Les instructions sont claires, je réalise les différentes étapes sans problème et peux commencer à pomper. Je fais une ou deux pauses, mais gonfler le ballon ne demande pas de trop grands efforts.

Après avoir laissé le ballon déplié revenir à température ambiante pendant deux heures, l’heure est venue de pomper.
Après avoir laissé le ballon déplié revenir à température ambiante pendant deux heures, l’heure est venue de pomper.
Veillez à ce que la valve reste bien au centre de la fermeture pendant le gonflage.
Veillez à ce que la valve reste bien au centre de la fermeture pendant le gonflage.

Le ballon se déploie correctement du premier coup, mais ne remplit pas complètement la housse. Selon Vluv, cela est notamment dû au fait que le ballon est toujours plus petit que la housse pour des raisons techniques. De mon côté, je n’ose pas gonfler davantage le ballon. S’il éclatait ? Si, comme moi, vous n’êtes pas rassurés, Vluv conseille de laisser « Bol » reposer deux à trois heures avec le grand bouchon de valve avant de reprendre le gonflage. Cette fois, c’est donc moi qui cause le retard, mais cela en vaut la peine. J’attends donc un peu avant de me remettre à pomper et, en moins d’une minute, le ballon est gonflé.

Le ballon était bien gonflé à l’intérieur...
Le ballon était bien gonflé à l’intérieur...
... mais il lui manquait un peu d’air avant que je le regonfle.
... mais il lui manquait un peu d’air avant que je le regonfle.

Mes premières hésitations ont du positif : je sais maintenant que je peux sans problème ouvrir et fermer la valve. Si mon ballon venait à se dégonfler, je pourrais le regonfler sans problème.

Fonctionnalité : premier jour

« Bol » ressemble à un meuble, mais il me permettra certainement de rester plus en forme que mon canapé. Lors de mon premier essai, je me balance et suis surprise de ne pas basculer. Le siège ballon ne se déplace que de quelques centimètres si je me lève trop rapidement. Sous le ballon, un cercle de plastique évite qu’il ne glisse. Si ce léger mouvement vous dérange, vous pouvez ajouter un poids garantissant le retour du ballon dans sa position initiale.

Un cercle de plastique cousu sous le ballon l’empêche de rouler.
Un cercle de plastique cousu sous le ballon l’empêche de rouler.
Grâce à la languette, le ballon est facile à porter et déplacer.
Grâce à la languette, le ballon est facile à porter et déplacer.

Le choix de ma chaise de bureau dépend fortement de ses qualités esthétiques. Sur ce point, le ballon marque un point pour moi. La boule est une forme intemporelle qui égaye et adoucit les angles droits des murs. Quant au revêtement en tissu vert mat, il s'intègre lui aussi parfaitement dans mon intérieur. Le tissu est agréable au toucher et ses coutures sont décoratives et créent un motif sobre. Le logo blanc sur la poignée constitue un petit bémol côté design. Il perturbe la forme parfaitement sphérique et souligne la languette, que l’on remarquerait à peine sans cela.

Après deux semaines d’utilisation

Parmi les trois modèles que j'ai déjà testés, il y en avait un avec dossier et siège-selle, la Håg Capisco 8106, un avec dossier, mais pas de siège-selle, la Håg Futu Mesh et un sans rien, le tabouret to-swift. Ce dernier m’a déjà préparée à rester assise longuement sans dossier. En revanche, le siège-selle m'a permis d’arrêter de croiser les jambes. « Bol » aussi m’incite à m’asseoir le dos droit et les jambes écartées. Je peux certes croiser les jambes, mais il est beaucoup plus difficile de garder l’équilibre dans cette position.

Comme avec le tabouret, le fait de devoir constamment garder l’équilibre favorise ma concentration, mais demande aussi une plus grande endurance. Il m’arrive d’avoir envie de me reposer sur un dossier. Pour reprendre des forces, je m'assieds alors un moment sur le canapé ou sur une chaise de salle à manger. Après une courte pause, je peux revenir sur le ballon. C’est surtout après le travail que je remarque à quel point mon dos s’est renforcé grâce à cet « entraînement d’endurance » sur « Bol » : alors que mes ami·es se plaignent du manque de dossiers sur les tabourets de bar pendant qu’on boit un verre après le travail, je me contente de me balancer joyeusement d’avant en arrière sur le tabouret, tout en gardant le dos droit sans effort.

L’absence de dossier et d’accoudoirs permet aussi de ranger rapidement « Bol » sous le bureau à la fin de la journée de travail. Son poids plume me permet aussi de le déplacer facilement vers le salon le soir venu où il me sert de repose-pieds ou de siège supplémentaire lorsque j’ai des invités. L'inconvénient, c'est que je ne peux pas régler sa hauteur pour travailler à d'autres tables et que je ne peux pas me pencher en arrière pendant les réunions.

Matériau, entretien et production

La marque Vluv a été fondée en 2009 par Kristof Hock, dans le but de tirer le meilleur parti des ballons de gymnastique inesthétiques. Aujourd'hui, le développement, la conception et la distribution sont gérées depuis Cologne, tandis que les différents modèles sont produits en Asie. L'entreprise propose des pièces détachées comme la pompe à main ainsi que des services supplémentaires sur son site web. Mon modèle est livré avec une housse dans un tissu doux comme de la laine appelée « Sova », qui est censée être particulièrement résistante aux frottements et existe en quatre couleurs. La housse peut-être lavée à 30° C en machine. Pour l'ameublement, les tissus avec 40 000 tours sont considérés comme de grande qualité. « Sova » résiste à 60 000 tours d'abrasion. Ce tissu est donc idéal à la maison comme au bureau.

La housse est constituée d'un matériau hydrofuge.
La housse est constituée d'un matériau hydrofuge.

Pendant les deux semaines de test, je n’ai renversé que de l’eau qui a aussitôt perlé à la surface du ballon. Seules les peluches restent accrochées au ballon siège, mais elles partent assez facilement avec un petit coup de brosse. La housse existe par ailleurs dans d'autres tissus qui attirent moins les peluches et sont tout aussi jolis : faux cuir, lin, tissu bouclé, velours ou feutre.

Verdict : un équilibre pas si évident

Je crois toujours que toutes les bonnes choses viennent par trois... Parfois. CediMoustache, marcroth et dr3izehn semblent avoir trouvé leur bonheur avec un siège ballon et je suis contente de les avoir écoutés : le test de « Bol » m'a montré une fois de plus à quel point une assise active est formidable pour la concentration et la musculature et que les ballons de gymnastique ne sont pas tous moches. Avec sa housse en tissu, mon ballon se fond parfaitement dans mon intérieur et sa taille compacte ainsi que son poids plume en font un siège polyvalent. Son prix joue aussi à son avantage, à presque 120 francs, « Bol » compte parmi les sièges de bureau les moins chers de notre assortiment. À titre de comparaison, la Capisco peut coûter jusqu'à 1400 francs.

Mais bien que « Bol » soit un joli siège, doublé d’un équipement de sport de loisir, il n’arrive pas à m’offrir autant de possibilités d’assise différentes que les autres modèles testés. Alors que la chaise Capisco, par exemple, me permettait de m'asseoir avec ou sans dossier, ou même avec le dossier devant la poitrine, je n'ai ici qu'une seule option : me passer de dossier. En outre, il me manque la possibilité de régler la hauteur pour pouvoir travailler en position debout. Peut-être que s'entraîner avec « Bol » serait une façon d'utiliser le ballon de manière plus polyvalente. Mais je cherche un siège de bureau ergonomique et pas un accessoire de sport. Pour rester active pendant le travail, quelques petits mouvements et une position dynamique me suffisent. J’offre donc le siège ballon à une amie et vais continuer ma quête pour ma chaise de bureau ergonomique parfaite.

« Bol » se fond bien dans n’importe quel intérieur et vous aide à garder la forme.
« Bol » se fond bien dans n’importe quel intérieur et vous aide à garder la forme.

Cet article plaît à 34 personne(s)


User Avatar
User Avatar

« ll n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle. Je crois en la dernière.»
– Albert Einstein


Bureau
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

B2B
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Meubles
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader