Samsung Galaxy Buds Pro à l'essai

Samsung Galaxy Buds Pro à l'essai

Livia Gamper
Zurich, le 31.03.2021
Les Samsung Galaxy Buds Pro sont dotés d'un système de réduction active du bruit et d'une qualité sonore supposée meilleure. Je les ai testés.

Connaissez-vous l'adage « À cheval donné, on ne regarde pas la bride » ? Les Buds Pro, je les ai eus gratuitement à l'achat du Samsung Galaxy S21 Ultra. Comme les Buds Pro sont des écouteurs intéressants, et pas bon marché, surtout pour ceux qui n'ont pas acheté de téléphone Ultra, je les ai testés.

Les Galaxy Buds Pro s'inscrivent dans la continuité de la série True Wireless de Samsung. Un peu moins d'un an après les Galaxy Buds+, place aux Buds Pro. Entre-temps, il y a eu les Buds Live, qui ont fait une brève apparition. Contrairement aux Apple Airpods Pro, uniquement disponibles en blanc, les écouteurs Samsung se déclinent dans trois coloris.

Réduction active du bruit : médiocre

Les Buds Live embarquaient déjà la réduction active du bruit, une fonctionnalité qui n'a pas su convaincre. Celle sur les Buds Pro est beaucoup mieux. Les Buds Pro, comme tous les écouteurs intra-auriculaires, possèdent déjà un niveau élevé de réduction passive du bruit grâce aux embouts auriculaires, lesquels étaient aux abonnés absents sur les Buds Live.

Assise dans un bus bondé avec mes écouteurs sur les oreilles, j'entends encore les voix étouffées des autres passagers qui discutent. Les conversations ne me dérangent pas tellement et rien de privé ne parvient jusqu'à mes oreilles. Une fois activé, le système de réduction réduit le bruit du train dans une certaine mesure. Cependant, les Buds Pro sont loin d'atteindre l'ANC du Sony WF-1000XM3.

aucune information disponible sur cette image

L'intensité de l'ANC se règle dans la Wearable App de Samsung ou sur les écouteurs eux-mêmes. Dans l'application, vous avez le choix entre les options suivantes : élevé, bas ou éteint. Chez Sony, le paramétrage de la réduction du bruit propose vingt niveaux. Est-ce nécessaire ? Bonne question. Pourtant, j'aurais aimé avoir plus d'options de personnalisation avec les Buds Pro.

Le système de réduction active du bruit des Buds Pro n'a rien d'épatant, mais n'est pas mauvais non plus. Ce qui me dérange, c'est que Samsung utilise une vieille astuce psychoacoustique, qu'Apple applique également aux AirPods Pro : une fois la réduction du bruit activée, une tonalité de confirmation relativement forte retentit. On attribue alors le silence qui suit cette tonalité à la réduction du bruit, ce qui crée une plus grande différence pour l'auditeur et un supposé effet spectaculaire.

Samsung a également intégré le contraire d'un système actif de réduction du bruit dans ses Buds Pro, la fonction Passthrough, selon laquelle, à en croire Samsung, les sons sont censés être plus forts de 20 décibels. On arrive à écouter une conversation dans le bus : effrayant. Les harceleurs seront ravis. Vous entendez chaque mot beaucoup plus fort, tout comme les bruits ambiants et le sifflement. Cette fonctionnalité m'ennuie plus qu'autre chose. Par contre, pour écouter l'annonce d'un train, elle s'avère très utile.

*7 ANC-Kopfhörer im Test:** Welcher hat das beste Noise Cancelling?
ReviewAudio + Heimkino

7 ANC-Kopfhörer im Test: Welcher hat das beste Noise Cancelling?

Design grossier

Par rapport à leurs prédécesseurs, les Buds Pro sont vraiment gros. Avec 6,3 grammes chacun, les Buds Pro et les Buds+ ont le même poids, mais les premiers sont encore plus volumineux. Par conséquent, ils dépassent davantage des oreilles. La forme, également inhabituelle pour des écouteurs, me fait penser à un mini cône à l'allure futuriste, à mille lieux donc des petits Buds Live en forme de haricot.

aucune information disponible sur cette image
aucune information disponible sur cette image

Lors du test des Buds Live, j'ai fait l'erreur de les placer dans l'oreille de façon incorrecte. Pour être sûre que cela ne se reproduise pas, j'ai cette fois-ci lu attentivement la description détaillée de Samsung qui explique exactement comment les insérer. Ils doivent être légèrement tournés vers l'intérieur. J'y arrive sans problème. Mais ils glissent rapidement. Même l'embout – plus ou moins grand, Samsung en fournit trois – ne remédie pas à la situation.

Cela ne signifie pas pour autant que les écouteurs ne conviennent pas. Chaque oreille est différente. Mais si les écouteurs intra-auriculaires plus grands ont tendance à vous gêner, les Buds Pro ne sont peut-être pas faits pour vous. Les Buds Pro sont probablement plus confortables pour les porteurs aux grandes oreilles. Les précédents Buds+ savaient se faire oublier.

Malgré un mauvais ajustement, je n'ai ressenti aucune douleur en portant les Buds Pro. Cependant, une fois les écouteurs placés dans les oreilles avec un bonnet sur la tête ou en position allongée, leur partie saillante s'enfonçait, ce qui fait mal un court instant.

Commande sensible

La commande des Buds Pro est très précise et rapide, ce qui est à la fois agréable et ennuyeux. Comme les écouteurs glissent rapidement dans mon cas, je dois souvent les réajuster. Par accident, il m'est arrivé de changer trois fois de plage, mettre sur pause et modifier les réglages du système antibruit. Heureusement, les commandes peuvent être désactivées. J'ai souvent eu besoin de cette fonction lors de mon jogging, moment pendant lequel les écouteurs glissent encore plus vite.

Dans l'application portable, la commande est personnalisable. En appuyant longuement sur les écouteurs, on peut changer les commandes du son, saisir une commande vocale, augmenter ou diminuer le volume, demander à Spotify de changer de liste de lecture. Ce dernier fonctionne moyennement chez moi. La fonction ne bascule pas entre les listes de lecture que j'écoute, mais entre toutes sortes de listes de lecture Spotify.

L'Assistant Google fonctionne de manière fiable sur les Buds Pro. Le système de commande est également simple à d'autres égards : tapoter une fois pour lire ou mettre en pause la musique, deux fois pour passer à la plage suivante, répondre ou terminer un appel, trois fois pour retourner à la plage précédente.

Aperçu de l'application Samsung Wearable.
Aperçu de l'application Samsung Wearable.

L'extérieur des Buds Pro, constitué d'un revêtement luisant sur lequel sont fixés deux petits microphones, sont équipés d'une protection contre le vent, mais uniquement efficace par vent léger. En roulant à vélo avec les Buds Pro, il me faut incliner la tête légèrement, au risque de l'entendre.

Et le son ?

Les haut-parleurs des Buds sont signés AKG Acoustics, société détenue par Harman, à son tour filiale de Samsung. Donc tout vient du géant coréen.

Je pense que le son général des Buds Pro est bon. Les aigus ne grésillent pas et les basses ne sont pas trop accentuées. Cependant, je trouve les médiums parfois un peu plats. Ils ne sont pas aussi clairs que ceux que j'ai l'habitude d'entendre avec le Sennheiser Momentum True Wireless 2.

Les médiums ne sont pas noyés dans les basses, comme c'est le cas avec le V-Shaped Sound sur de nombreux casques récents. Sans égaliseur, le son est très neutre. Si vous n'aimez pas cela, vous pouvez choisir entre six réglages d'égaliseur dans l'application.

Sur les chansons avec beaucoup de voix, les Buds Pro ont du mal. Le chant est trop pressé pour moi et encore une fois trop présent. ll manque l'équilibre des Buds+. À part ça, le son est bon.

Autres nouvelles fonctionnalités et joli boîtier

Outre la réduction active du bruit, Samsung a parrainé quelques autres nouvelles fonctionnalités sur les Buds Pro. Il y a ce qu'on appelle l'Auto Switch, permettant un changement facile de source audio, tout comme Apple. Toutefois, cela ne fonctionne qu'avec un appareil Galaxy équipé de One UI 3.1 ou d'une version plus récente. Impossible d'utiliser cette fonction avec mon téléphone Xiaomi.

Ceux qui possèdent un téléphone Galaxy peuvent partager de la musique avec un autre propriétaire de Galaxy Buds. Cependant, pour les utilisateurs autres que ceux de Samsung, cela ne fonctionne pas non plus. Ce n'est pas pour rien si Samsung est considéré comme l'équivalent d'Apple sur Android.

Petit et pratique, l'étui dans lequel les Buds Pro se rechargent tient même dans la mini-poche d'un jean pour femme. Une petite LED dans le boîtier indique les trois niveaux de la batterie : vert, jaune et rouge. Le boîtier est solide. Je n'ai pas l'impression que le couvercle va tomber de sitôt ou que le boîtier va se désintégrer. Les charnières se ferment sans heurt et les deux prises maintiennent les buds en place dans l'étui.

aucune information disponible sur cette image

Connexion, batterie et qualité du téléphone

Une fois les Buds hors de l'étui, ils se connectent rapidement et de manière fiable à mon Xiaomi Mi 9T Pro. La connexion Bluetooth des Buds Pros est toujours stable pour moi, je ne remarque aucune interruption ni autre problème.

Cependant, les Buds Pro embarquent uniquement le Scalable Codec ainsi que les codecs SBC et AAC. Le SBC est un codec standard présentant des pertes, ce que vous remarquerez la plupart du temps en écoutant de la musique. Je cherche en vain l'AptX, la technologie la plus utilisée sur les téléphones Android. L'AAC, disponible, est le codec utilisé sur les iPhones. Cependant, mon téléphone Xiaomi, comme la plupart des nouveaux téléphones Android, permet de basculer facilement en AAC pour bénéficier du bon codec.

Le son par Bluetooth: le diable est dans les détails
Savoir-faire

Le son par Bluetooth: le diable est dans les détails

La raison pour laquelle Samsung n'a pas intégré l'AptX aux Buds n'est toujours pas claire. AptX est la norme Bluetooth pour une bonne qualité de son sur les téléphones portables Android. Les Buds+ ne disposent également que des codecs SBC et AAC ainsi que du codec interne, le Samsung Scalable. Samsung aurait pu obtenir la licence AptX HD de Qualcomm ou utiliser le nouveau codec Bluetooth LE, ce qui aurait été beaucoup plus intuitif que la solution actuelle.

*LE Audio**: Vielversprechender neuer Bluetooth-Standard
News & TrendsAudio + Heimkino

LE Audio: Vielversprechender neuer Bluetooth-Standard

Lorsque le système de réduction du bruit est activé, les Buds Pro ont une autonomie d'environ cinq heures, selon Samsung. En fait, dans mon test, c'était plus. C'est la moyenne pour des écouteurs à réduction de bruit. C'est un peu plus qu'avec les AirPods Pro, offrant jusqu'à 4,5 heures d'autonomie.

Sans la fonction de réduction du bruit, les Buds Pro tiennent environ 13 heures. L'étui de chargement offre une autonomie supplémentaire de 13 heures avec ANC et de 20 heures sans. En pratique, il faut recharger les Buds Pro environ tous les trois jours pour une utilisation fréquente, et environ une fois sinon. Pour les impatients, cinq minutes de charge équivalent à une heure d'utilisation environ. La recharge sans fil fonctionne également, mais elle est plus lente. Pour le port de charge, c'est la technologie USB-C qui intervient, comme il se doit aujourd'hui.

La qualité des appels passés avec les Buds Pro est bonne. Il n'y a qu'une fois où une amie m'a dit que ça résonnait. Une autre ami trouve que les microphones des Buds ne captent pas aussi bien que lorsque je parle dans le téléphone directement. En contrepartie, même en faisant la vaisselle avec les Buds dans l'oreille et en parlant au téléphone, la personne à l'autre bout du fil comprend ce que je dis.

Plus résistant à l'eau que les AirPods Pro et fonction de recherche

Les Buds Pro ont la certification IPX7. Très peu en bénéficient. La norme IPX7 permet de laver les écouteurs ou de les immerger dans un mètre d'eau douce pendant 30 minutes. La grande majorité des écouteurs intraauriculaires ne sont protégés que contre la pluie ou la sueur (IPX2 à IPX4). Une certification IP élevée est le gros avantage des Buds Pro. Les meilleurs écouteurs ne vous seront d'aucune utilité en cas de dégâts causés par l'eau.

Ceux qui mouillent leurs écouteurs et les perdent facilement seront aux anges avec les Buds Pro : Samsung a intégré une fonction de localisation dans l'application. Cependant, elle ne fonctionne que lorsque les Buds Pros sont à portée Bluetooth et hors de l'étui. Un son modérément fort, rappelant le gazouillis des oiseaux, est émis indépendamment de l'écouteur gauche et droit.

aucune information disponible sur cette image

Verdict : pour les personnes désordonnées et les utilisateurs de Samsung

Les Buds Pro sont de bons écouteurs, mais ne conviennent pas à tout le monde. Ceux qui possèdent un téléphone Samsung sont avantagés, certaines fonctionnalités étant uniquement prises en charge par ce dernier. Même pour les personnes ne possédant pas de téléphone Samsung, les Buds Pro peuvent valoir la peine. La certification IPX7 permet de les emporter à la piscine. La fonction de recherche rendra un fier service aux étourdis. Comme j'ai déjà fait tomber un Bud dans le tram, j'étais contente de disposer de cette fonctionnalité de localisation.

En revanche, si vous recherchez avant tout une forte réduction du bruit et accordez beaucoup d'importance au son, vous ne serez probablement pas satisfait des Buds Pro. Ces deux éléments ne sont pas le point fort des Samsung Buds Pro. Sony propose une réduction du bruit meilleure, Sennheiser, un son plus puissant. Les personnes aux oreilles petites et sensibles devraient réfléchir à deux fois avant d'acheter ces écouteurs.

Cet article plaît à 26 personne(s)


Livia Gamper
Livia Gamper
Junior Editor, Zurich
Faire des expériences et découvrir de nouvelles choses font partie de mes passions. Tout ne fonctionne pas toujours comme prévu et il arrive quelquefois que quelque chose se casse. Sinon, je suis accro aux séries et je ne peux plus me passer de Netflix. En été, on me trouve le plus souvent dehors au soleil – au bord du lac ou à un festival de musique.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser