Près d'un milliard de tonnes de nourriture finit à la poubelle
Nouveautés + tendancesTout pour la maison

Près d'un milliard de tonnes de nourriture finit à la poubelle

Spektrum der Wissenschaft
Heidelberg, le 07.04.2021
Au lieu de finir sur la table, un sixième des aliments est jeté, avec des conséquences désastreuses pour les populations et le climat. C'est ce que montre le premier grand bilan de l'ONU.

Un sixième de toute la nourriture produite dans le monde a été jeté en 2019, soit l'équivalent de près d'un milliard de tonnes, selon le Programme des Nations unies pour l'environnement, ou PNUE. Pour son premier « rapport sur l'indice du gaspillage alimentaire », l'organisation a analysé les données existantes de 17 pays et a extrapolé les données manquantes pour les autres États.

Dans tous les pays, ce sont principalement les aliments de ménages privés qui finissent à la poubelle, selon l'étude. Ils sont responsables d'au moins 60 % des déchets, soit plus que ce que l'on pensait. Converti, cela correspond à une moyenne mondiale de 74 kilogrammes par habitant et par an. Pour la Suisse, le rapport enregistre une valeur de 40 kilogrammes.

Mais la nourriture est également gaspillée dans les restaurants et les points de vente au détail. Toutefois, elle joue un rôle moins important, représentant respectivement un quart et un septième du total, selon le rapport. Les données ont également montré que de grandes quantités de nourriture sont jetées même dans les pays à faible revenu.

Gaspillage alimentaire et perte alimentaire

La plupart des pays consignent avec plus ou moins de cohérence la quantité de nourriture finissant à la poubelle. L'Indice du gaspillage alimentaire – développé par le PNUE et son organisation partenaire britannique WRAP – a pour but de contrer ce phénomène et de fournir à l'avenir une image uniforme à intervalles réguliers. Il décrit le changement de l'ampleur du gaspillage alimentaire dans un pays. Ce faisant, il s'intéresse exclusivement aux denrées alimentaires déjà produites qui finissent à la vente. Leurs composants non comestibles, tels que les coquilles ou les graines, sont également considérés comme des déchets. Cependant, les pertes au niveau des récoltes et de la chaîne d'approvisionnement ne sont pas prises en compte.

Pour cette forme de gaspillage, l'ONU utilise depuis 2018 ce que l'on appelle l'indice de perte alimentaire, qui retrace le parcours de la nourriture avant d'arriver chez les particuliers. À l'avenir, le PNUE entend recourir à ces deux indices pour vérifier l'efficacité des contre-mesures prises par les pays.

Ensemble, ils montrent qu'un tiers de la nourriture dans le monde est perdue ou jetée. Dans le même temps, une personne sur onze dans le monde souffre de la faim. La pandémie de Covid 19 devrait faire augmenter ce chiffre de manière significative à l'avenir. L'environnement souffre également de l'énorme quantité de nourriture gaspillée. Près d'un dixième de toutes les émissions de gaz à effet de serre est dû aux aliments jetés. Un État produisant autant de CO2 ne serait actuellement dépassé que par la Chine et les États-Unis. Malgré cela, la réduction des déchets alimentaires ne figure pas encore dans les objectifs nationaux de protection du climat de l'Accord de Paris sur le climat.

Spektrum der Wissenschaft

Nous sommes partenaires de Spektrum der Wissenschaft et souhaitons vous donner plus facilement accès à des informations de qualité. N’hésitez pas à suivre Spektrum der Wissenschaft si cet article vous a plu.

Article original sur Spektrum.de

Cet article plaît à 4 personne(s)


Spektrum der Wissenschaft
Spektrum der Wissenschaft
Wissenschaft aus erster Hand, Heidelberg
Des experts de la science et de la recherche rendent compte des dernières découvertes dans leur domaine – de manière compétente, authentique et compréhensible.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser