Pas de nouveau Samsung Galaxy Note cette année ?
En coulisseSmartphone

Pas de nouveau Samsung Galaxy Note cette année ?

Richard Müller
Zurich, le 24.03.2021
La pandémie de coronavirus place le géant technologique sud-coréen dans une position délicate : il ne pourra pas y avoir de nouveau Galaxy Note sur le marché cette année.

Le Galaxy Note est la référence en matière de téléphones avec stylet, Selon Bloomberg, ce smartphone ne sera peut-être pas réédité cette année. Le problème ? La forte demande de puces à semi-conducteurs et la pandémie mondiale.

aucune information disponible sur cette image

Samsung s'attend à ce que la pénurie pose problème à son activité au prochain trimestre. C'est ce qu'a déclaré le CEO, DJ Koh, lors de l'assemblée annuelle des actionnaires à Séoul : « Il existe un grave déséquilibre entre l'offre et la demande de puces dans le secteur informatique à l'échelle mondiale. » Il dirige les divisions informatique et mobile de l'entreprise.

Forte demande de la part des fabricants de semi-conducteurs

« La série Note s'inscrit dans le segment haut de gamme de notre portefeuille », poursuit DJ Koh. « Il pourrait être difficile de lancer deux modèles phares en l'espace d'un an. » Le Samsung Galaxy S21 – l'unique produit phare – se trouvant déjà sur le marché, la conjoncture pourrait empêcher l'arrivée d'un nouveau téléphone de la série Note.

Galaxy S21 Ultra (256Go, Phantom Black, 6.80", Double carte SIM, 108Mpx, 5G)
1188.–Produit supplémentaire offert
Samsung Galaxy S21 Ultra (256Go, Phantom Black, 6.80", Double carte SIM, 108Mpx, 5G)
Galaxy S21 (256Go, Gris fantôme, 6.20", Double carte SIM, 12Mpx, 5G)
–7%
815.–Produit supplémentaire offert
Samsung Galaxy S21 (256Go, Gris fantôme, 6.20", Double carte SIM, 12Mpx, 5G)
Galaxy S21 (128Go, Gris fantôme, 6.20", Double carte SIM, 12Mpx, 5G)
771.–Produit supplémentaire offert
Samsung Galaxy S21 (128Go, Gris fantôme, 6.20", Double carte SIM, 12Mpx, 5G)

Au fait, le retard potentiel, voire le report du lancement d'un nouveau Galaxy Note, ne semble pas lié aux problèmes d'approvisionnement en semi-conducteurs. « En dépit d'un climat pandémique difficile, notre direction rencontre ses partenaires étrangers pour résoudre ces problèmes. Il est difficile de dire si le déficit pourra être intégralement jugulé. »

Apple déroge à la règle

Les fabricants de puces, tels que Samsung et TSMC, sont à l'avant-garde des efforts internationaux visant l'évitement d'une potentielle pénurie dans l'approvisionnement en semi-conducteurs, explique Bloomberg. Et ce n'est pas un hasard. Les semi-conducteurs sont les éléments constitutifs de presque tous les appareils électroniques de chaque foyer.

Le déficit a déjà un impact sur le secteur automobile et la crise menace également l'approvisionnement d'autres produits. Après Taiwan Semiconductor Manufacturing Company, Limited (TSMC), Samsung est un important transformateur de silicium. Pour certains éléments tels que la gestion de l'alimentation et les puces sans fil, Samsung s'appuie néanmoins sur des fournisseurs et des fabricants extérieurs.

« Lorsque Samsung parle publiquement de la pénurie de ses futurs produits, on sait alors que la crise du silicium est grave. »

Par ailleurs, la forte demande de smartphones a contribué à l'amenuisement du stock de puces Snapdragon de Qualcomm. Les Snapdragons, systèmes sur puce (SoC), renferment un processeur, une puce graphique et une puce sonore en général, souvent de la RAM et des interfaces pour systèmes de caméras. Qualcomm conçoit les puces, mais s'appuie sur Samsung et TSMC pour les produire. « L'offre restreinte de puces Qualcomm AP produites par TSMC affecte tout le monde, sauf Apple », a déclaré Bloomberg en citant MS Hwang, un analyste de Samsung.

Des problèmes aux États-Unis

Comme si ce n'était pas suffisant, la production de Samsung a commencé à fléchir le mois dernier. L'usine d'Austin, au Texas, laquelle fabrique des puces destinées à la consommation interne et externe, a été mise hors service par des pannes de courant nationales en février et n'a pas encore repris sa pleine production.

Le déficit de production des SoC 5G de Qualcomm qui en résulte pourrait réduire la production mondiale de smartphones de 5 % au deuxième trimestre, a estimé quant à lui le cabinet d'études Trendforce. Mais la panne affectera probablement davantage les téléphones et les ordinateurs portables de milieu de gamme de Samsung que ses modèles haut de gamme ou ses puces serveur, a déclaré Greg Roh, Senior Vice President d'HMC Securities.

« Il suffit que Samsung parle publiquement de tarissement des futurs produits pour réaliser à quel point la crise du silicium est sérieuse », d'après les propos d'Avi Greengart – analyste et fondateur de Techsponential, société de conseil – rapportés par Bloomberg.

Cet article plaît à 8 personne(s)


Richard Müller
Richard Müller
Teamleader Editorial, Zurich
Journaliste avec plus de 20 ans d'expérience, principalement dans le journalisme en ligne à différents postes. Mon principal outil de travail ? Un ordinateur portable de préférence avec une connexion Internet. J'aime tellement ces appareils que j'ai parfois tendance à démonter, réparer et remettre en état les ordinateurs portables et les PC. Pourquoi ? Parce que c'est amusant !

Ces articles pourraient aussi vous intéresser