Partie 1 : un DIY pour de jolis câbles

Partie 1 : un DIY pour de jolis câbles

Pia Seidel
Zurich, le 14.09.2020
Révision : Sophie Boissonneau
Et si vous décoriez vos câbles comme un sapin de Noël ? Ou comme un tableau en liège rempli de photos ? Grâce aux éléments décoratifs à imprimer soi-même, c'est désormais possible.

Mon sens prononcé de l'esthétique me pousse souvent à repousser mes limites. Je suis plutôt du genre à préférer le beau au pratique, pour ensuite être agacée par le manque de fonctionnalité. Esthète dans l'âme, les câbles sont ma bête noire. Je m'efforce toujours de les cacher, mais ça n'est pas toujours évident à certains endroits.

Recherche beauté désespérément

La plupart des boîtes et supports de câbles ont une apparence banale ou trop technique. Ils sont comme des corps étrangers qui envahissent la maison. Censés cacher le matériel électronique, ils ont souvent l'effet inverse. Comme je ne trouve pas ce que je cherche, j'essaie régulièrement de me débrouiller par moi-même.

Les câbles visibles perturbent nos intérieurs.
Les câbles visibles perturbent nos intérieurs.

Les prises situées en hauteur rendent le camouflage encore plus difficile. Dans mon salon, il y a un câble qui serpente laidement le long du mur jusqu'à un bloc multiprise. Il pourrait sûrement facilement être dissimulé derrière le mur ou une plinthe. Mais comme je loue mon appartement, je préfère éviter les gros travaux.

Petite digression

En partant à la recherche de nouvelles idées sur le net, je finis par atterrir sur le compte Instagram de Kristin Dickson-Okuda. Elle couvre ses câbles avec un tissu transparent qu'elle utilise de manière à ce qu'il puisse être plié. Cela permet de créer des plis et des formes. Son idée m'amène à changer d'approche : et si je décorais mes câbles au lieu de les cacher ?

Recouvrir les câbles de tissu, solution miracle ?
Recouvrir les câbles de tissu, solution miracle ?
Ou idée kitsch et peu pratique ?
Ou idée kitsch et peu pratique ?

J'essaie d'imiter Kristin Dickson-Okuda. Étant malheureusement piètre couturière, j'ai l'impression de passer une éternité à travailler sur un projet qui se solde par un échec. En outre, chaque création est faite sur mesure pour chaque câble individuel, on ne peut donc pas les échanger facilement.

Nouvelle tentative

Je me lamente auprès de mes collègues. L'un d'eux a une idée : l'imprimante 3D. Kevin Hofer m'en explique les possibilités et propose que nous développions un design ensemble. Aussitôt dit, aussitôt fait. Je prépare quelques croquis. Mais par où commencer ? En transformant ces vilaines boîtes à câbles ou en camouflant les câbles comme celui de mon salon ?

Après en avoir discuté, Kevin et moi décidons que nous voulons faire plus qu'un simple projet. Nous commençons par chercher des moyens créatifs de pimper un câble. Pour les boîtes de câbles et les blocs multiprises, on verra plus tard. Nous vous ferons part de toutes nos créations dans les semaines à venir afin que vous puissiez également en profiter.

Première idée : des décorations pour câbles

Même si ma première tentative était loin d'être une réussite, elle me sert d'inspiration. Plutôt que de cacher les câbles visibles, je décide de les utiliser. Après tout, en décoration intérieure ce sont bien les détails qui comptent. En voyant les câbles sur les murs, je pense tout de suite à un tableau d'affichage. J'aimerais trouver un moyen de transformer ce câble en une sorte de corde à linge pour y accrocher des inspirations, des idées et des décorations. Il pourra donc être conservé et transformé en objet mural. Plusieurs croquis sont nécessaires avant de déterminer ce que je veux. Je m'inspire de la forme du cercle et j'y ajoute d'autres formes géométriques.

Les objets imprimés servent à transformer les câbles en éléments décoratifs à accrocher au mur.
Les objets imprimés servent à transformer les câbles en éléments décoratifs à accrocher au mur.

La tension monte

Je montre les dessins à Kevin pour qu'il puisse les transformer en modèles à imprimer avec le programme de CAO. Je choisis ensuite différentes couleurs pour le filament 3D. Pour l'instant, je ne peux rien faire de plus. L'imprimante 3D appartient à Kevin. Dans un prochain article, il nous montrera si mes décorations sont devenues quelque chose.

Il est doté d'un creux à l'arrière afin de pouvoir y glisser un câble.
Il est doté d'un creux à l'arrière afin de pouvoir y glisser un câble.

Cet article plaît à 78 personne(s)


Pia Seidel
Pia Seidel
Senior Editor, Zurich

« ll n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle. Je crois en la dernière.» – Albert Einstein


Ces articles pourraient aussi vous intéresser