En coulisse

Oursons pour enfants à la mélatonine : remède miracle ou engouement dangereux ?

Katja Fischer
05.08.2022
Traduction: Stéphanie Casada

L’actrice Kristen Bell donne des oursons gélifiés à la mélatonine à ses filles pour qu’elles s’endorment plus vite. Et sur TikTok, des « mamans mélatonine » filment leurs enfants assommés. Est-ce LA solution pour ma fille qui dort très peu ? Une experte me donne son avis sur cette tendance douteuse.

Combien d’heures de leurs vies les parents passent-ils à essayer de faire dormir leurs enfants ? Je me suis posé cette question récemment, alors que j’attendais une fois de plus avec impatience et peu à peu frustrée que ma fille ferme enfin ses yeux pour rejoindre le monde des rêves à côté de moi dans le lit. Tout en sachant qu’il me restait encore une tonne de choses à faire, car je devais encore tout ranger dans la cuisine et le salon. Dans mon cas, cela doit faire des centaines d’heures. En fait, je ne veux même pas le savoir exactement. Ce dont je suis sûre, c’est que beaucoup de parents sont dans le même cas que moi, et je ne suis pas la seule à avoir secrètement réclamé un remède magique.

Eh bien, un tel remède prétendument miracle existe depuis longtemps. Et soudain, tout le monde en parle dans notre pays, du moins au sens figuré. L’actrice hollywoodienne Kristen Bell a révélé il y a quelques jours dans une interview qu’elle donnait à ses filles des oursons gélifiés à la mélatonine pour qu’elles s’endorment plus facilement. « Elles sont plus vite K.-O., c’est génial », s’est enthousiasmée l’actrice de 42 ans dans un entretien avec « E! News » et a ainsi catapulté la préparation sous les feux de la presse mondiale, médias germanophones compris.

Kristen Bell administre à ses enfants une aide à l’endormissement « formidable », comme elle l’a révélé dans une interview.
Kristen Bell administre à ses enfants une aide à l’endormissement « formidable », comme elle l’a révélé dans une interview.
Photo : Shutterstock

Interdites, mais en vente partout

Pourtant, les aides à l’endormissement pour les enfants sont populaires depuis longtemps aux États-Unis. Sur TikTok, des « mamans mélatonine » postent comment elles donnent les bonbons gélifiés à leurs enfants, qui s’endorment ensuite en un rien de temps. En Suisse, en revanche, les préparations à base de mélatonine sont soumises à prescription médicale. Seule une sur trois est utilisée chez les enfants et les adolescents, par exemple pour les troubles du sommeil liés à l’autisme. Une petite recherche a montré que les oursons gélifiés peuvent être commandés sans problème sur Internet. Et juste après la frontière suisse, en Allemagne, ils sont en vente libre dans les drogueries.

« En cherchant sur Google, les parents tombent immédiatement sur les préparations qui promettent une solution simple et rapide », me décrit Eva Monteneri, infirmière diplômée, conseillère en sommeil et fondatrice d’un cabinet d’accompagnement familial. « Et comme elles existent légalement en Allemagne et aux États-Unis, beaucoup pensent qu’elles ne peuvent pas être si mauvaises. » Une mauvaise conclusion, selon la spécialiste.

La mélatonine est une hormone que le corps produit en fait lui-même et qui régule le rythme jour-nuit. La quantité sécrétée est régulée par l’œil : la lumière du jour sur la rétine inhibe la formation, l’obscurité la stimule. Plus nous sommes âgés, plus la production de l’organisme est faible ; d’où ce que l’on appelle la « fuite sénile du lit ». « Mais nous n’en savons pas encore assez sur les effets à long terme de l’administration supplémentaire sur le corps d’un enfant », explique Eva Monteneri.

Eva Monteneri, infirmière et conseillère en sommeil, met en garde contre l’administration d’oursons gélifiés pour dormir.
Eva Monteneri, infirmière et conseillère en sommeil, met en garde contre l’administration d’oursons gélifiés pour dormir.
Photo : ZVG

D’autant plus que le dosage optimal n’est pas clair. « On parle d’une quantité comprise entre 0,3 et 5 milligrammes, ce qui représente une fourchette relativement large. » Parmi les effets secondaires déjà connus en cas de dosage trop élevé, on trouve par exemple la fatigue pendant la journée, les maux de tête, les difficultés de concentration et l’humeur dépressive. On ne sait pas non plus si les oursons gélifiés sont addictifs. On suppose que la mélatonine n’entraîne ni dépendance ni symptômes de sevrage comme d’autres somnifères, « mais on ne le sait pas avec certitude », a déclaré l’infirmière.

La pénombre pour la production naturelle de mélatonine

Pour moi, c’est une raison suffisante pour renoncer aux bonbons, jus et sprays. Même si la quantité de mélatonine contenue dans les préparations pour enfants est en principe faible. « Existe-t-il des alternatives saines ? », ai-je encore envie de demander à l’experte en tant que mère d’une petite dormeuse. Et j’obtiens une réponse à la fois décevante et plausible : « de la patience ». « Apprendre à un enfant à s’endormir peut prendre des années, beaucoup de parents n’en sont pas conscients. Et mettre un enfant au lit le soir pour qu’il s’endorme prend du temps, on ne couche pas un enfant en cinq minutes. »

Deuxièmement, déceler la cause du problème avant de changer quoi que ce soit. Pourquoi l’enfant a-t-il du mal ? Le temps de sommeil correspond-il vraiment à ses besoins ? Souvent, l’enfant n’est pas encore fatigué et n’est pas prêt à dormir.

Troisièmement, la mélatonine, mais de manière naturelle : un rituel du soir à la lumière du crépuscule stimule la sécrétion d’hormones et aide l’enfant à se détendre. Mais là encore, il faut s’armer de patience : « Il faut au moins 30 minutes avant de s’endormir. »

Photo d’en-tête : Unsplash/Annie Spratt

Cet article plaît à 47 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Maman d'Anna et d'Elsa, experte en apéritifs, passionnée de fitness en groupe, aspirante ballerine et amatrice de potins. Souvent multitâche de haut niveau et désireuse de tout avoir, parfois chef en chocolat et héroïne de canapé.


Famille
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Santé
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader