Mon premier PC gaming, partie II : l’assemblage

Mon premier PC gaming, partie II : l’assemblage

Jan Johannsen
Jan Johannsen
Hambourg, le 04.11.2021
Traduction: David Berthold

Max, du haut de ses 15 ans, veut assembler son premier PC gaming. Toutes les pièces commandées sont arrivées et il a même pu dégotter une carte graphique. Maintenant, au boulot ! Il doit assembler le PC à l’aide d’un tournevis et de tutoriels vidéos sur YouTube.

Max a réalisé son rêve de posséder son premier ordinateur. Il n’a vraiment pas choisi la facilité : mon fils ne veut pas acheter de modèle déjà prêt-à-l’emploi, mais assembler lui-même son PC gaming. C’est également pour moi une première, mais je ne tiens heureusement là qu’un rôle de spectateur et de rapporteur.

*Mon premier PC gaming :** la planification*Mon premier PC gaming :** la planification
En coulisseGaming

Mon premier PC gaming : la planification

Les pièces

Nous avons reçu les composants au fur et à mesure, même l’une des cartes graphiques les plus prisées du marché à un prix abordable. Ces pièces sont déjà à disposition :

860 EVO Basic (1000 Go, 2.5")
Samsung 860 EVO Basic (1000 Go, 2.5")

J’aide encore mon fils à faire de la place sur la table et à optimiser la lumière pour les photos. Je retrouve ensuite ma position de pur observateur, n’intervenant que si mon aide est quémandée.

1557de2784161fa9d4c0a249d095eb08359deda32b0e9515da2439c2a4235deb

Un PC se compose de nombreuses pièces

Voilà en gros le plan de bataille de Max : déballer la carte mère, installer le processeur et son ventilateur, puis fixer la RAM. On peut ensuite continuer l’assemblage dans le boîtier : installer le SSD, visser le ventilateur, mettre la carte mère et la carte graphique et enfin brancher le bloc d’alimentation.

Avant de déballer la carte mère, Max doit s’occuper du radiateur, afin d’éviter la destruction de la précieuse carte à cause de courant restant dans le circuit. Après son déballage, la carte mère se pose sur son carton et non directement sur la table. Le processeur est rapidement déballé et installé à sa place. Une marque sur un coin indique où il doit se positionner sur la carte mère. Il tient bien en place une fois le levier de verrouillage rabattu.

Le levier de verrouillage fait toujours saillie vers le haut.
Le levier de verrouillage fait toujours saillie vers le haut.

Le vissage du ventilateur s’avère par contre déjà plus compliqué. Max serre trop fort la première vis. Résultat : les autres restent suspendues trop haut dans le vide. Cette étape nécessite un peu de doigté avec le tournevis. Max doit serrer les vis les unes après les autres, au fur et à mesure. Le ventilateur est livré avec le processeur et a un avantage : la pâte thermique est incluse et sert de conducteur entre le ventilateur et le processeur. Les deux barrettes de RAM sont solidement remises en place du premier coup.

Les vis du ventilateur doivent être serrées au fur et à mesure.
Les vis du ventilateur doivent être serrées au fur et à mesure.

Ensuite, Max ouvre le boîtier. Les vis qui tiennent la partie latérale sont bien serrées, mais peuvent néanmoins facilement se desserrer manuellement. Pour les SSD, deux cages sont à disposition sur le côté du boîtier. Vous pouvez aussi les visser à l’intérieur. Il faut néanmoins un peu de temps à Max pour comprendre le rôle des cages, en réalité des supports.

1557de2784161fa9d4c0a249d095eb08359deda32b0e9515da2439c2a4235deb

Mon fils s’attèle à la tâche, consciencieux : il préfère regarder un tutoriel sur YouTube avant d’assembler les différents composants. Je dois néanmoins admettre que certains passages des vidéos sont plutôt obscurs pour les novices. Pour les supports du SSD, un coup d’œil aux instructions fournies avec le boîtier nous aurait bien aidés. Malheureusement, Max n’a découvert cette aide potentielle que bien trop tard.

Les instructions sont toujours utiles

Conformément aux instructions, Max visse les SSD aux supports et les refixe ensuite dans le boîtier. Les vis nécessaires se trouvent heureusement en nombre suffisant. Deux tailles de vis sont présentes. Ce détail irrite Max au moment de viser la carte mère : quelle taille choisir ?

Un deuxième SSD peut au besoin être ajouté sans problème.
Un deuxième SSD peut au besoin être ajouté sans problème.

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs. La carte mère a été posée trop tôt, il faut la retirer. Sinon, Max ne pourra pas installer les ventilateurs. Il en a commandé deux. Leur montage est un jeu d’enfant, car d’autres couvercles du boîtier sont détachables. Aucun problème non plus pour fixer les ventilateurs avec des vis. Il est cependant fondamental de les installer dans le bon sens. Le flux d’air doit traverser le boîtier depuis l’avant, il ne doit pas simplement entrer ou ressortir. Une fois les deux ventilateurs montés dans le boîtier, le PC de Max en compte désormais quatre : deux à l’avant, qui aspirent l’air, et un à l’arrière et en haut, qui la rejettent vers l’extérieur. Il est encore possible d’ajouter deux ventilateurs après coup : un sur la face avant et un autre dans le haut du boîtier.

Faites attention à installer les ventilateurs dans le bon sens.
Faites attention à installer les ventilateurs dans le bon sens.

La carte mère peut maintenant enfin être remise à sa place. Max possède certes déjà un peu d’expérience dans le domaine de l’assemblage des PC, mais les câbles des ventilateurs constituent une difficulté supplémentaire. Ils entravent le chemin et je suis enfin autorisé à apporter mon aide en poussant les câbles sur le côté. Le carte mère se trouve à la bonne place et peut se fixer avec les vis adéquates.

1557de2784161fa9d4c0a249d095eb08359deda32b0e9515da2439c2a4235deb

Ensuite, Max amène le bloc d’alimentation dans le boîtier par le côté. Les amas de câbles doivent d'abord être mis sur le côté avant de visser le bloc d’alimentation. C’est maintenant l’heure d’un travail de fourmis quelque peu agaçant : les câbles d’alimentation doivent se faufiler dans le boîtier et se brancher à la bonne place. Il est heureusement indiqué sur la plupart des fiches à quel câble elles sont destinées. Dès que les câbles sont bien connectés, le branchement fonctionne alors sans problème.

Les amas de câbles peuvent agacer.
Les amas de câbles peuvent agacer.

La dernière ligne droite

Max déballe maintenant la carte graphique. Son autocollant de protection n’est pas des plus faciles à retirer, mais mon fils parvient à ses fins après plusieurs minutes de travail de haute précision. Il enlève deux panneaux à l’arrière du boîtier. C’est d’ici que sortent les connexions de la carte graphique. Cette dernière est maintenant à sa place et se fixe également avec des vis. Néanmoins, Max se voit obligé de revenir en arrière : il doit retirer la carte graphique. Il n’avait pas connecté correctement tous les câbles d’alimentation : celui pour l’éclairage LED dans le boîtier manquait.

1557de2784161fa9d4c0a249d095eb08359deda32b0e9515da2439c2a4235deb

Au deuxième essai, la carte graphique retrouve sa place. Pour ce faire, Max desserre à nouveau le bloc d’alimentation afin de retirer la cage du disque dur. Comme aucun disque dur ne s’y trouve, mon fils gagne de la place pour stocker les câbles. Le bloc d’alimentation est ensuite revissé fermement. Enfin, Max refixe les deux parties latérales du boîtier.

Le retour du couvercle
Le retour du couvercle

Un après-midi, en incluant une pause dîner tardive, vient de passer. Tous les composants sont assemblés, l’ordinateur est prêt. Max connecte les câbles d’alimentation, l’écran ainsi que le câble LAN. La tension est à son comble, Max appuie sur le bouton « Power ».

La suite

Dans la troisième partie de la série, nous saurons si Max a assemblé correctement tous les composants et si son ordinateur démarre au premier essai. À part l’installation de Windows, vous aurez droit à une évaluation des performances du PC gaming et à une enquête de satisfaction auprès de l’adolescent sur le programme.

Cet article plaît à 85 personne(s)


Jan Johannsen
Jan Johannsen

Content Development Editor, Hambourg

Quand j'étais petit, je m'asseyais dans le salon de mon ami avec tous mes camarades de classe et je jouais sur sa SuperNES. Depuis, j'ai eu l'occasion de tester toutes les nouvelles technologies pour vous. J'ai fait des tests chez Curved, Computer Bild et Netzwelt, et suis maintenant chez Galaxus.de.

Informatique

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Gaming

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser