Les certificats de CO2 ou comment avoir besoin de moins de planètes
Point de vueDurabilité

Les certificats de CO2 ou comment avoir besoin de moins de planètes

Tobias Billeter
Zurich, le 05.05.2021
Depuis le mois de juin, les clients peuvent faire leurs emplettes de manière climatiquement neutre. Certains, en revanche, veulent compenser tout leur bilan carbone, notamment grâce à l'achat de certificats de CO2, ce qui est actuellement possible, abordable et judicieux, même pour les amis des animaux.

Même si la Covid 19 a temporairement balayé le réchauffement climatique de l'actualité, il n'empêche qu'il demeure sans doute le plus grand défi du XXIe siècle. Désormais, une part croissante de la population suisse en est également convaincue. Et pour cause, c'est notre mode de vie à tous qui déterminera si nos petits-enfants connaîtront le glacier d'Aletsch lors des cours de géographie ou dans les bouquins d'histoire. Par conséquent, de plus en plus de citoyens veulent savoir, en tant que consommateur ordinaire, comment protéger le climat sans chambouler son mode de vie du tout au tout.

Réduire de moitié l'empreinte carbone presque sans douleur

Les ambitions de notre pays en matière de protection du climat ont depuis longtemps été convenues. Afin d'atteindre les objectifs climatiques décidés dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat, la Suisse s'est engagée à réduire de moitié ses émissions de CO2 par habitant d'ici 2030 et même à les ramener à zéro en 2050, un projet très ambitieux qui demande d'agir. Commençons par faire l'état des lieux ! Selon l'Office fédéral de la statistique, l'empreinte moyenne de CO2 du citoyen suisse lambda s'élève actuellement à 13,5 tonnes par an. D'ici 2030, c'est-à-dire dans 9 ans, nous devrons avoir économisé 7 tonnes de CO2 par habitant. Pour savoir où l'on en est, il suffit d'utiliser le calculateur d'empreinte du WWF. Mise en garde : l'examen de l'empreinte climatique personnelle et les conseils visant la réduction de ces dernières peuvent dérouter.

Source : calculateur de l'empreinte carbone du WWF : empreinte moyenne en Suisse de monsieur et madame tout-le-monde, vacances à la plage incluses.
Source : calculateur de l'empreinte carbone du WWF : empreinte moyenne en Suisse de monsieur et madame tout-le-monde, vacances à la plage incluses.

Quand Bali devient Biarritz

Bonne nouvelle d'abord : si vous voulez diviser votre empreinte par deux d'ici 2030, vous n'avez pas besoin d'emménager dans un monastère, mais de repenser votre comportement en matière de mobilité. En effet, on peut déjà la réduire considérablement en excluant les vols longue distance, les croisières et les kilomètres d'autoroute inutiles. Par exemple, en troquant les vacances de surf à Bali contre Biarritz et en prenant le train pour s'y rendre, il est possible de réduire l'empreinte annuelle de plus de cinq tonnes, soit une moyenne de 37 %. Le passage de la voiture aux transports publics est également très efficace, à condition que ce soit possible bien sûr. Remplacer l'essence par un abonnement général des CFF ou passer à une voiture électrique moderne permet de réduire les émissions de CO2 de 20 à 35 %.

Consommer de façon intelligente

La réduction de l'empreinte carbone qui n'est pas liée à la mobilité est beaucoup plus exigeante encore. Et comme la réduction ciblée des gaz à effet de serre dans l'achat de services publics, le choix du logement et de l'alimentation est plutôt difficile, la§ consommation de produits non alimentaires est inéluctablement mise en avant. Cela nous amène donc à des questions douloureuses, comme les passe-temps ou les animaux de compagnie. Une étude récente montre avec une effrayante clarté que les deux joyeux Border Collies de ma maman pèsent lourdement sur le bilan carbone. Ces deux fidèles compagnons émettent plus de deux tonnes de CO2 par an pour la nourriture, le logement, le transport et d'autres achats. Converti en distance d'autoroute avec ma voiture familiale française, cela représenterait environ 10 000 kilomètres par an.

Compenser au lieu de déprimer

Biarritz au lieu de Bali me convient tout à fait. De toute façon, je laisse la voiture sur la place de parc et n'ai pas non plus besoin de douze paires de baskets. Mais devoir constamment renoncer aux chiens, à un week-end de ski avec les enfants ou à d'autres choses agréables de la vie, ce serait vraiment difficile. Outre la réduction de votre empreinte carbone personnelle, il existe un autre moyen de faire quelque chose pour la protection du climat, du moins temporairement : la compensation carbone, soit un instrument à court et moyen terme, se voulant efficace et utile. Il s'agit de fonds injectés dans une sélection de projets de protection du climat sous forme de certificats de CO2 ayant pour vocation la réduction des émissions de gaz à effet de serre de manière rentable et durable, et ce, souvent dans des régions du monde où les moyens financiers visant la protection du climat font défaut.

Au fait : selon l'Office fédéral de la statistique, une famille de quatre personnes émet environ 50 tonnes de CO2 par an. Avec un prix de compensation du CO2 de 30 francs par tonne, cela représente 1500 CHF par ménage, soit environ autant que le prix d'un vol direct Zurich-Bali (la Mecque du surf) avant la crise du coronavirus.

Voici un lien vers quelques projets dont les certificats de CO2 sont maintenant disponibles sur la boutique :
énergie éolienne Prony
Siam Solar
conservation des forêts de Kariba
énergie hydroélectrique Musi
conservation de la forêt des Lacondons
énergie hydroélectrique Xe Namnoy

Cet article plaît à 2 personne(s)


Tobias Billeter
Tobias Billeter

Head of Corporate Communications, Zurich

Mon travail, c’est de m'assurer que les employés et les journalistes sont au courant de ce qui se passe chez Digitec Galaxus. Cela dit, rien ne fonctionne sans un grand bol d'air frais et une bonne dose d’activité physique. Je recharge mes batteries dans la nature pour rester à jour et je trouve la sérénité nécessaire pour apprivoiser mes enfants en écoutant du jazz.

Durabilité

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser