La JBL Flip 6 à l’essai : à peine mieux que le modèle précédent
CritiqueAudio

La JBL Flip 6 à l’essai : à peine mieux que le modèle précédent

Jan Johannsen
Jan Johannsen
Hambourg, le 23.02.2022
Traduction: Sophie Boissonneau

L’enceinte Bluetooth Flip 6 de JBL m’est familière. Cela pourrait s'expliquer par le fait qu'il n'y a que peu de changements par rapport au modèle précédent.

Sur le papier, les différences entre la JBL Flip 6 et la Flip 5 sont bien maigres : nouvelles dimensions, nouveau protocole Bluetooth et étanchéité à la poussière (en plus de l’eau) certifiée. La Flip 5 m’avait beaucoup plu quand je l’avais testée il y a environ deux ans et demi.

  • CritiqueAudio

    JBL Flip 5 im Test: Kleines Soundwunder

Configuration et utilisation

Appuyez brièvement sur le bouton Bluetooth à l'arrière du Flip 6 pour mettre l’enceinte en mode appairage. Mon smartphone la détecte rapidement et, via les paramètres Bluetooth, je connecte les deux appareils.

Arrière de la JBL Flip 6.
Arrière de la JBL Flip 6.

Quatre boutons se trouvent sur le haut de l’enceinte : un bouton marche/arrêt, deux pour augmenter et baisser le volume et le bouton « PartyBoost ». Ce bouton me permettrait de connecter le haut-parleur à d'autres modèles de JBL pour une lecture synchronisée. Mais comme je n’en ai qu’un, l’option reste de la théorie pour moi.

Je pourrais également établir la connexion PartyBoost via l'application « JBL Portable » (Android / iOS). L'application indique également le niveau de charge du Flip 6, aussi visible à l'arrière de l’enceinte, me permet de désactiver la tonalité de retour et me propose un égaliseur. Je peux régler les basses, les médiums et les aigus sur cinq niveaux chacun.

L'application JBL avec égaliseur.
L'application JBL avec égaliseur.

Audio toujours aussi bon

La JBL Flip 6 dispose d'un système de haut-parleurs à 2 voies. Les fréquences basses et médiums sont gérées par un woofer. Un tweeter séparé émet les hautes fréquences et les basses sont assurées par deux radiateurs passifs, ces choses que l'on installe volontiers dans le coffre des voitures tunées, mais en plus petit. Pour sa taille, la JBL Flip 6 dispose d'un bon, voire d'un très bon son. Les basses résonnent, mais ne couvrent ni les aigus ni les médiums. Même à un volume maximal, qui pourrait clairement agacer les voisins, tout reste clairement audible et les paroles compréhensibles.

Je trouve cependant qu'il est déjà trop chargé en basses dans les réglages par défaut à volume normal. Je monte donc les curseurs des médiums et des aigus d'un cran vers le haut dans l’égaliseur de l’application. Le son me plaît bien plus depuis. Je pourrais aussi baisser les basses d'un cran, mais elles deviendraient alors trop faibles à mon goût.

La basse fait vibrer le JBL Flip 6 sur le côté.
La basse fait vibrer le JBL Flip 6 sur le côté.

Problème pour la Flip 6 : la JBL Flip 5 fournit également un bon son et est actuellement disponible à un meilleur prix. Je ne peux toutefois pas comparer directement les deux enceintes et me base sur mes souvenirs uniquement.

En bref : Bluetooth 5.1 vs 4.2

D'un point de vue technologique, la version Bluetooth est la principale différence entre l’enceinte Flip 6 et le modèle précédent. Alors que la Flip 5 est encore équipée du Bluetooth 4.2, la Flip 6 offre le Bluetooth 5.1. Avantages : une plus grande portée, une vitesse de transmission plus élevée et une consommation d'énergie réduite.

Toutefois, la consommation énergétique du Bluetooth ne joue aucun rôle pour une enceinte de cette taille et avec une telle capacité de batterie. Il en va de même pour la vitesse de transmission qui était déjà suffisante pour la musique. Il n’en reste donc que la meilleure portée. En théorie, la connexion entre un smartphone également doté du Bluetooth 5.1 et l’enceinte a une portée quatre fois supérieure à celle du Bluetooth 4.2. Jusqu'à 40 mètres en intérieur et 240 mètres en extérieur. Toutefois, la portée dépend toujours des conditions particulières locales (épaisseur des murs, présence de chauffage ou sol, etc.) et est en réalité plus faible.

Le Bluetooth 5.1 permet également une localisation plus précise des appareils. Cela n’est cependant pas aussi crucial pour une enceinte que pour un traqueur Bluetooth comme l'AirTag d'Apple.

En ce qui concerne les profils Bluetooth ; ils n'ont pas changé entre la Flip 5 et la Flip 6 : A2DP 1.3 et AVRCP 1.6.

Étanchéité à l’eau et à la poussière et autonomie

Sur le papier, la nouvelle enceinte de JBL se distingue également du modèle précédent par la certification IP. La Flip 6 est protégée contre la poussière et l'immersion temporaire dans l'eau selon la norme IP67. La Flip 5 n’était certifiée qu’IPX7, c’est-à-dire étanche à l’eau. Je suppose cependant qu’un appareil étanche à l’eau l’est également à la poussière.

L’enceinte ne craint ni la pluie ni les boissons.
L’enceinte ne craint ni la pluie ni les boissons.

En revanche, l'autonomie de la batterie reste inchangée avec douze heures. Il faut environ deux heures et demie pour recharger complètement la batterie de 4800 mAh via le port USB-C. Seul un câble de chargement USB-A vers USB-C est fourni avec l’enceinte. Mieux vaut donc avoir un bloc d’alimentation dans votre réserve.

La JBL Flip est une enceinte portable. Elle se transporte facilement à la main ou peut être attachée quelque part grâce à sa boucle. Son poids de 550 grammes se fait toutefois sentir au bout d'un certain temps.

Verdict : bien, mais des améliorations à peine perceptibles

La JBL Flip 6 est une bonne, voire très bonne enceinte Bluetooth. Portable, simple d’utilisation, bonne qualité audio, longue autonomie. C'est tout ce que j'attends d’une enceinte Bluetooth. Le prix est également correct et correspond aux prix des appareils concurrents.

Il existe cependant un modèle précédent qui n’a pas à rougir de la comparaison. J’aurais plutôt tendance à vous recommander le modèle plus ancien et moins cher. Pour moi, le seul véritable argument en faveur du modèle Flip 6 est la portée Bluetooth potentiellement plus élevée.

Cet article plaît à 4 personne(s)


User Avatar
User Avatar
Jan Johannsen

Quand j'étais petit, je m'asseyais dans le salon de mon ami avec tous mes camarades de classe et je jouais sur sa SuperNES. Depuis, j'ai eu l'occasion de tester toutes les nouvelles technologies pour vous. J'ai fait des tests chez Curved, Computer Bild et Netzwelt, et suis maintenant chez Galaxus.de. 


Audio
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader