Google Stadia : prix, jeux et tout le reste
Nouveautés & tendancesGaming

Google Stadia : prix, jeux et tout le reste

Philipp Rüegg
Zurich, le 06.06.2019
Peu de temps avant l'E3, Google a donné de nouveaux détails sur son prochain service de streaming de jeux. Stadia jonglera entre un modèle d'abonnement et un modèle d'achat. Pour le lancement en novembre, 31 jeux ont été annoncés.

La première annonce de Google concernant son nouveau service de streaming pour les jeux a fait sensation. Stadia semble trop beau pour être vrai. Des jeux tels que « Doom Eternal » fonctionneraient en 4K/60 fps et ce, sans latence. On attend de voir comment les jeux d'action fonctionneront sur un service en cloud. Ceci étant, nous en savons plus sur les prix, la disponibilité et les jeux qui seront inclus dans Stadia.

Placeholder image
placeholder

placeholder

Prix et modèles d'abonnements

Google misera sur un mélange de modèle d'abonnement et de modèle d'achat. Deux versions sont prévues. Stadia Pro sera disponible pour le lancement. Stadia Base suivra en 2020.

Stadia Pro * 9,99 dollars par mois * 4K, HDR, 60 ips, 5.1 Surround Sound * Jeux à acheter * Jeux régulièrement gratuits Destiny 2 : The Collection va faire un carton * Réduction sur l'achat de jeux

Stadia Base * Sans frais d'abonnement * 1080p * 60 fps * Son stéréo * Jeux à acheter * Aucun jeu gratuit * Aucune réduction

Founders Edition disponible pour le lancement * 129 dollars * 3 mois de Stadia Pro pour vous et un ami * Chromecast Ultra * Manette Night Blue en édition limitée * Priorité dans le choix du nom d'utilisateur

Disponible en trois coloris, la manette Stadia, vendue séparément, coûtera 69 dollars. Il sera possible de jouer avec des manettes différentes. Mais comme seule la manette Stadia sera directement connectée au centre de données, la séance de gaming se voudra optimale.

Offre de jeux

L'annonce la plus excitante fut sans aucun doute « Baldur's Gate 3 ». Cependant, ce jeu ne sera plus développé par Bioware, comme les deux premiers volets, mais par la société belge Larian Studios. Ces derniers se sont fait un nom avec « Divinity : Original Sin » 1 et 2. Mais pour la date de sortie, il faudra patienter. Le jeu sortira également sur PC. Les titres suivants seront disponibles lors du lancement :

  • Ghost Recon Breakpoint
  • The Division 2
  • Destiny 2 (transfert possible du personnage depuis le PC, la Xbox One et la PS4)
  • Dragon Ball Xenoverse 2
  • Doom Eternal
  • Wolfenstein : Youngblood
  • Power Rangers : Battle For The Grid
  • Metro Exodus
  • Thumper
  • GRID
  • SAMURAI SHODOWN
  • Football Manager 2020
  • Get Packed
  • The Elder Scrolls Online
  • The Crew 2
  • Assassin's Creed Odyssey
  • Trials Rising
  • NBA 2K
  • Borderlands 3
  • Farming Simulator 19
  • Mortal Kombat 11
  • Rage 2
  • Final Fantasy XV
  • Tomb Raider Trilogy
  • Darksiders Genesis
  • Just Dance 2020
  • Gylt (apparemment une exclusivité)

Comment, quand et où

Stadia sera disponible en novembre dans les 14 pays suivants (la Suisse n'en fait pas partie) :

Belgique, Italie, Finlande, Pays-Bas, Canada, Norvège, Danemark, Espagne, France, Suède, Allemagne, Grande-Bretagne, Irlande et États-Unis.

Pour utiliser Google Stadia, il faudra un PC ou un ordinateur portable équipé de Chrome. Si vous optez pour le téléviseur, vous avez besoin de Chromecast Ultra. On ne sait pas si les téléviseurs Android ou Nvidia Shield prendront en charge ce système à l'avenir.

Grâce à une appli, il sera possible de jouer avec Stadia sur son smartphone. Dans un premier temps, cependant, uniquement avec Google Pixel 3 et 3a.

Il faudra une connexion Internet d'au moins 35 Mbps pour les jeux en 4K avec 60 fps et son surround. Avec 10 Mbps, on disposera quand même de 720p avec 60 fps et son stéréo.

Cliquez ici pour visionner la présentation complète !

Que pensez-vous de Google Stadia ? Cette innovation vous intéresse-t-elle ou souhaitez-vous rester fidèle à votre PC ou votre console ?

Cet article plaît à 54 personne(s)


Philipp Rüegg
Philipp Rüegg
Senior Editor, Zurich
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser