Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
JardinNouveautés & tendances 17

Gazon vraiment maudit

On aime tous avoir une belle pelouse bien entretenue dans son jardin. Mais comment faire lorsque des parasites y élisent domicile? Voici quelques conseils pour vous débarrasser de ces trouble-fêtes.

Les champignons

Une humidité élevée favorise la prolifération des champignons. Autrement dit, ils adorent les endroits exposés à une humidité et une chaleur constante où l’air ne circule pratiquement pas. Et une pelouse ombragée ne les empêchera pas de pulluler non plus.

Pour s’en débarrasser, il faut d’abord traiter le sous-sol de telle sorte que l’eau puisse mieux s’écouler, par exemple à l’aide de scarificateurs qui retirent la couche de feutrage et aèrent les racines et le sol. On peut également utiliser un aérateur dont les pointes s’enfoncent dans le sol pour creuser des trous, permettant ainsi de l’ameublir. Ces derniers devront ensuite être remplis de sable afin de décompacter la terre. Par ailleurs, on peut utiliser de l’engrais pour enrichir le gazon. Enfin, le déracinement d’arbustes ou d’arbres qui dispensent de l’ombre peut mettre un terme à une infestation de champignons.

Les trèfles

Le trèfle à quatre feuilles est considéré comme un porte-bonheur, mais sur les pelouses, il vient jouer les trouble-fêtes. Les tontes fréquentes ne permettent malheureusement pas d’en venir à bout. Seul le retrait de la couche supérieure du sol, le nouveau semis de la pelouse ou l'utilisation de désherbants aident à s’en débarrasser. Pour enlever le trèfle blanc, il faut scarifier le sol et le fertiliser. Avec leurs petites fleurs blanches, les trèfles sont tout simplement magnifiques. Mais voilà, ils attirent les insectes venus recueillir le nectar. En d’autres termes, pendant la floraison, soit de mai à septembre, évitez de marcher pieds nus sur la pelouse! L'oxalis est un peu plus tenace. Comme il s’agit d’une plante régénératrice, elle se répand grâce aux graines ou aux tiges couchées sur le sol qui peuvent prendre racine. Par ailleurs, elles forment des touffes qu’il faudra retirer en profondeur pour en finir.

Les mauvaises herbes

Les mauvaises herbes n’ont pas bonne presse. Bien qu'elles soient du plus bel effet dans un champ et recherchées pour confectionner une couronne de fleurs ou fabriquer du miel, les retrouver sur sa pelouse ne fait pas plaisir. Les mauvaises herbes les plus courantes? Pissenlit, marguerite, renoncule, trèfle, chardon, stellaire (mouron des oiseaux) et chiendent.

Le pissenlit pousse d'avril à septembre. Il faut si possible le couper avant la floraison, sans omettre d’arracher sa racine pivotante. On procédera de la même façon pour la marguerite, en arrachant tout simplement. Néanmoins, il est pratiquement impossible d'enlever toutes les marguerites de la pelouse. Et pour les boutons d’or, le même procédé s’impose. Ici, seule une excavation généreuse des couches de terre permettra de les liquider de façon définitive. Les chardons épineux, y compris les racines pivotantes, sont à arracher à la main. Les pousses en surface sont relativement faciles à enlever, mais mieux vaut s’armer de patience. On peut également employer la manière forte, c’est à dire en excavant la terre. Le chiendent n’obtient pas non plus mes faveurs lorsque j’en aperçois sur ma pelouse. Très difficile à éliminer, il possède des tiges souterraines ramifiées. Comme il ne s’agit pas là de mauvaise herbe à proprement parler, certains produits phytosanitaires n’y changeront rien. On peut les éliminer mécaniquement, mais cela laisse des taches disgracieuses sur la pelouse. Dans la mesure où il se reproduit rapidement, il est préférable de le couper avant la floraison, car il se répand grâce aux ramifications et aux graines. Il est important de retirer les tiges dans leur intégralité, car les petites racines récalcitrantes suffiront à donner naissance à de nouvelles plantes.

La mousse

La mousse se développant idéalement à l'ombre, on la trouvera, en règle générale, dans des zones forestières, et même dans son jardin, à l’abri du soleil, dans un endroit où elle se sentira évidemment de plus en plus à l'aise en envahissant alors l’herbe de la pelouse. La croissance de la mousse favorise également un sol humide, un manque de nutriments et un pH inapproprié pour l’herbe. En principe, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, si bien que l'herbe bat en retraite et se laisse supplanter par la mousse.

Pour s’en débarrasser de façon permanente, il faut d'abord déterminer les facteurs responsables. Par exemple, abattre l'arbre qui dispense de l'ombre sur la pelouse, aérer et fertiliser le sol ou encore vérifier la valeur du pH. Quelques gestes simples ou une scarification du sol peuvent sans doute permettre de résoudre ce problème. Pour combattre une infestation aiguë de mousse, les destructeurs de mousse avec ou sans sulfate de fer sont disponibles dans le commerce. Après utilisation, laisser passer une semaine et enlever la mousse morte à l’aide d’un scarificateur. Dans les deux cas, il convient, après s’en être débarrassé, de resemer les endroits affectés. Après avoir eu recours au destructeur, il convient d’attendre deux semaines environ, en raison de son effet désinfectant.

Les taches

Les taches apparaissent en général pour plusieurs raisons: produits chimiques, engrais, sécheresse du sol, passage d’animaux de compagnie ou de personnes, moisissure.

Aussi bien les produits chimiques – essence de tondeuse, détergents, huiles minérales – que le surdosage d’engrais peuvent provoquer des taches brunâtres ou jaunâtres. Une application irrégulière peut entraîner une coloration verte disparate, une mauvaise répartition dans le temps (aux heures d’ensoleillement maximales), brûler la pelouse. Sur une pelouse qui reçoit trop peu d’eau apparaissent des surfaces d’herbes mortes, qui, selon l’ampleur, doivent faire l’objet d’un nouvel ensemencement. Qu’elle soit d’origine animale ou humaine, l’urine apporte à la pelouse des éléments nutritifs. Cette zone devient alors plus verte. Mais un excès localisé entraîne des décolorations brunâtres et jaunâtres généralement limitées. Ces taches blanches, jaunes et brunes peuvent encore être causées par différents types de champignons. Une météo humide prolongée favorise la prolifération des moisissures.

Les taupinières

En Suisse, les taupinières sont placées sous protection. L'inondation des trous, l'installation de pièges ou l'aplatissement des tertres n’est donc pas autorisé. Je comprends néanmoins que l’on veuille en finir avec ces monticules. En guise de solution, pourquoi ne pas installer des obstacles dans le sol, par exemple des bords de pelouse, des barrières anti-racines ou encore des filets anti-taupes? Ce parcours d’obstacle permet d’effrayer ces animaux qui préfèrent alors prendre la fuite.

On peut également opter pour des dispositifs électroniques, comme des répulsifs pour animaux, autrement appelés effaroucheurs, qui émettent des impulsions et des sons. En revanche, après une phase d'acclimatation, les taupes reviennent souvent à la charge. Chez les humains ou les animaux de compagnie, ces appareils, perçus comme désagréables, peuvent être à l’origine de maux de tête. Troisième possibilité: perturber l'odorat sensible des taupes grâce à des substances similaires aux substrats, qui dégagent des odeurs spécifiques, ou à des remèdes naturels tels que l'ail, le clou de girofle ou encore l’huile de patchouli.

L’entretien de la pelouse

Pour se prémunir des mauvaises herbes, un entretien adéquat est essentiel: il passe par le recours à l’irrigation, aux engrais, à la tonte et à la scarification. Une pelouse saine laisse moins de chance aux mauvaises herbes de proliférer.

N’hésitez pas à utiliser ce champ de commentaire pour faire part de vos super conseils et astuces contre les mauvaises herbes. Les amateurs de pelouse verdoyante vous en seront reconnaissants.

Vous trouverez à la rubrique outils de jardinage les ustensiles adéquats pour semer, arracher, tailler, enlever les mauvaises herbes, aérer les sols, etc. Utilisez les filtres pour limiter les résultats.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

<strong>Entretenir sa pelouse au printemps</strong> – 7 astuces pour chouchouter votre gazon
En coulisse

Entretenir sa pelouse au printemps – 7 astuces pour chouchouter votre gazon

User
Cuisinière. Femme de ménage. Policière. Infirmière. Animatrice. Motivatrice. Auteur. Narratrice. Conseillère. Organisatrice. Chauffeur. Avocate. Juge… ou tout simplement mère d’une fille et donc pas seulement (Content) Manager dans la vie professionnelle, mais aussi dans la vie privée.

1 commentaire

3000 / 3000 caractères

User noSuchUsername

Ausser den braunen Flecken (zum Glück) und dem Maulwurf (leider) kommt in meinem Rasen (oder je nach Ansicht meiner Wiese) alles oben aufgeführte vor. Und das ist auch gut so und soll so bleiben. Das spart mir viel Arbeit und hilft der Artenvielfalt.

07.04.2018