Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
JeuxDIYSavoir-faire 121

Faites d'une pierre deux Kubb!

L'été arrive avec ses barbecues et ses baignades dans l'eau rafraîchissante de la piscine ou d'un lac. La saison chaude est également synonyme de divertissements et donc de jeux. Vous êtes trop nombreux à jouer au badminton et votre frisbee atterrit tout le temps dans les arbres? Vous rêvez d'une distraction plus tendance? Alors, adonnez-vous au Kubb. Le top serait de le fabriquer vous-même.

Kubb est un jeu d'adresse suédois pour l'extérieur, qui permet à deux équipes comprenant chacune jusqu'à six joueurs de s'affronter. Ce jeu symbolise la bataille entre deux groupes ennemis pour leur roi. L'objectif est de renverser d'abord tous les Kubbs (blocs de bois) de l'adversaire, puis le roi. Pour cela, chacun dispose de six bâtons à lancer. Le concept est simplissime. Quiconque sait lancer un bâton peut jouer. Vous trouverez des règles du jeu détaillées plus bas.

Mais avant de commencer à jouer, il faut passer par la case bricolage. Ou alors, vous achetez le jeu dans les commerces. C'est un peu trop facile, vous ne trouvez pas? Et puis, vous êtes peut-être bricoleur dans l'âme? De plus, le «fait maison» fera plus belle impression sur votre entourage. Et votre Kubb fait vous-même aura une plus grande valeur pour vous qu'un jeu quelconque acheté dans le premier magasin trouvé. Mais non, il ne faut pas être un(e) pro du bricolage pour s'attaquer à cette tâche créative. Comme toutes les pièces du jeu sont en bois et de forme plutôt géométrique, nul besoin d'une dextérité hors du commun. Quelques outils seront en revanche nécessaires si vous souhaitez essayer ce jeu cet été.

Ça vous tente? Alors, c'est parti!

Excursion dans un centre de bricolage

Pour commencer, vous faites vos courses. Sur ma liste d'achat:

  • 10 Kubbs: bois équarri, à chaque fois 57 mm × 57 mm × 150 mm
  • 1 roi: bois équarri, à chaque fois 80 mm × 80 mm × 300 mm
  • 6 bâtons: bois rond, à chaque fois 35 mm × 300 mm
  • 4 marqueurs indiquant les coins du terrain: bois rond, à chaque fois 25 mm × 300 mm
  • Un pinceau
  • Un fond dur incolore

Les dimensions ne sont pas figées, vos figurines de jeu peuvent être un peu plus petites ou plus grandes. Pour moi, les dimensions mentionnées ci-dessus conviennent, car elles tiennent bien dans ma main. Comme bois, j'ai choisi l'épicéa. C'est un bois mou facile à travailler. De plus, c'est le bois de construction le plus utilisé et donc, le plus facile à trouver. Une fois que tout est dans le caddie, je passe en caisse puis à l'atelier de mon père. Là-bas, j'ai de la place et les outils nécessaires.

Peut mieux faire pour le choix du caddie.

Scier sur mesure

Tout d'abord, le bois acheté doit être coupé à la bonne longueur. Pour cela, j'ai besoin d'un mètre pliant et d'un crayon à papier, car mon coup d'œil manque de précision. Je commence avec les Kubbs et je me trace un repère à 15 cm. Ensuite, c'est parti sous la scie circulaire sur table. Mais le bois équarri n'est pas complètement coupé, il est trop large. Heureusement, la scie circulaire se transforme en un tour de main en scie à onglet. Ça va déjà beaucoup mieux. Dès que la première pièce est découpée, vous pouvez l'utiliser comme modèle pour les autres. Il importe de toujours utiliser la même pièce pour que tous les Kubbs aient plus ou moins la même taille. Ensuite, c'est le tour de Sa Majesté. J'utilise exactement la même méthode, car cette pièce est également trop large pour la scie circulaire. C'est plus facile avec les bois ronds. Pour eux, j'utilise la scie circulaire. Je coupe une fois et j'obtiens déjà une pièce de la bonne taille.

Elle n'est pas belle, ma couronne?

Jusqu'à maintenant, mon roi n'est qu'un gros Kubb. Nous allons changer cela et l'affubler d'une couronne. Je ne vois pas tout de suite comment faire au mieux, mais je finis par conclure que la scie sauteuse est l'outil le plus approprié. Je dessine la forme. Pour ce faire, j'utilise une équerre et je dessine un angle de 45 degrés. J'obtiens ainsi un triangle pouvant être découpé. Bien sûr, ma lame est à nouveau trop courte et je dois attaquer mon triangle de chaque côté. C'est vraiment l'étape la plus laborieuse, car la scie sauteuse exige un travail à main levée, ce qui n'est pas mon point fort. À l'école déjà, j'ai eu besoin de cours particuliers en origami et en découpage pour améliorer ma motricité fine. Cela ne m'a pas beaucoup aidé, mais c'était quand même rigolo. En tout cas, la confection de la couronne m'a pris du temps. J'ai dû repasser avec la scie plusieurs fois et surtout, j'ai dû m'appliquer énormément pour le ponçage ultérieur.

Tailler à la main

Pour bien enfoncer les marqueurs du terrain dans le sol, il faut les tailler à une extrémité. J'ai opté pour la variante manuelle avec le ciseau à bois. Comme le bois est assez mou, cela a plutôt bien marché. Il est important que le bois rond soit bien serré et que vous le tourniez en permanence pour obtenir une pointe régulière. Au lieu de vous servir du ciseau à bois, vous pouvez aussi scier puis poncer vigoureusement la pointe. Ou alors, vous utilisez un tailleur de piquets qui effectue le travail de façon mécanique. Mais l'achat de cet appareil n'est rentable que si vous confectionnez en plus votre propre clôture de jardin.

L'épicéa mou est facile à usiner avec le ciseau à bois.

Créer des bords lisses

À présent, toutes les pièces sont correctement formées, mais les surfaces restent rugueuses et criblées d'éclats. Le bois doit être poncé. Je réalise cette tâche avec la lime électrique, mais c'est tout aussi faisable avec une ponceuse ordinaire, voire à la main si vous avez suffisamment de patience. Avec la lime électrique, c'est fait en un rien de temps, mais je dois faire attention de ne pas poncer trop de matériel ou de ne pas faire un trou dans le bois. Mon Kubb devient de plus en plus beau à voir. Malgré tout, je préfère effectuer le polissage final à la main. Maintenant, tout est ultra-lisse et prêt pour l'étape suivante.

Paré pour toutes les conditions météo

Pour utiliser le jeu plus d'une fois, il doit être résistant aux intempéries. J'utilise un fond dur incolore. Il scelle le bois de façon rapide et fiable. Si pendant le ponçage, vous ne vous êtes pas donné trop de mal, vous remarquerez maintenant que les pores du bois se redressent. Si c'est le cas, il suffit de frotter le bois déjà sec avec de la paille de fer très fine. Cela vous prendra environ une heure.

Le seul problème avec l'application du fond dur? Ne pas le toucher en permanence.

C'était déjà la dernière étape; à présent, vous avez en mains votre Kubb terminé. C'est presque trop dommage pour l'essayer... presque. Car le jeu n'est certainement pas fait pour s'empoussiérer chez vous. Et, en ce qui me concerne, je ressens une très forte envie de jouer. Allez, prenez votre Kubb sous le bras et rendez-vous sur une pelouse!

Vous avez oublié les règles du jeu, ou alors vous ne les avez jamais sues? Voici comment on y joue.

Règles du jeu

Kubb est un jeu d'extérieur pour 2 à 12 joueurs. Le terrain de jeu d'environ 8 m x 5 m est délimité par les marqueurs. On place cinq Kubbs de chaque côté sur le bord du terrain, et le roi au milieu. À présent, on forme deux équipes, si possible avec le même nombre de joueurs. Tout est fin prêt, la bataille peut commencer.

L'équipe A commence et tente de renverser les Kubbs de base adverses avec ses six bâtons. L'équipe B ramasse tous les blocs de bois renversés et les lance dans la moitié adverse. Elle essaie alors de lancer les Kubbs de manière à ce qu'ils tombent juste derrière la ligne médiane. Vous allez tout de suite comprendre pourquoi. L'équipe A positionne les Kubbs de terrain (telle est désormais leur désignation) sur le terrain.

C'est au tour de l'équipe B de lancer les bâtons. D'abord, il s'agit de renverser les Kubbs de terrain, puis les Kubbs de base. Vous comprenez maintenant pourquoi les Kubbs de terrain doivent atterrir de préférence directement derrière la ligne du milieu. C'est parce que là, ils sont bien plus proches de vous.

De nouveau, tous les Kubbs renversés sont ramassés et lancés dans la moitié adverse, mais cette fois par l'équipe A. Si l'équipe B n'a pas renversé tous les Kubbs de terrain, c'est un avantage pour l'équipe A. En effet, celle-ci peut alors se placer à hauteur du Kubb de terrain le plus avancé et lancer de cette position.

Le jeu suit alors son cours, jusqu'à ce qu'une équipe ait renversé tous les Kubbs adverses. À présent, la cible, c'est le roi. Dès que celui-ci est renversé, c'est gagné. Mais attention, si le roi est touché par une équipe avant que tous les Kubbs adverses n'aient été renversés, cette équipe a automatiquement perdu. C'est un peu comme si la boule noire d'un billard était empochée trop vite.

Le roi ne doit être renversé qu’à la toute fin.

Au fait, le jeu du Kubb prévoit un «Perfect game». Dans ce cas, le jeu est déjà terminé au premier tour. Je n'y suis jamais parvenue et cela ne m'arrivera probablement jamais. Mais je continue à m'exercer assidûment. Car l'espoir meurt en dernier, comme le roi Kubb.

User

Carolin Teufelberger, Zurich

  • Junior Editor
Élargir mon horizon: voilà comment je résumerais ma vie en quelques mots. J'aime découvrir de nouvelles choses et en apprendre toujours plus. Je suis constamment à l'affût de nouvelles expériences dans tous les domaines: voyages, lectures, cuisine, cinéma ou encore bricolage.

1 commentaire

3000 / 3000 caractères