En coulisse

Enfants, argent, compte bancaire : quelques conseils sur l'argent de poche

Katja Fischer
23.09.2022
Traduction: Stéphanie Casada

Combien coûte cette glace et combien de temps dois-je économiser pour m'acheter la poupée ? Ma fille commence d'un coup à poser des questions d'argent et prend des pièces de sa tirelire en cachette. Il est donc grand temps de mettre un système en place. Les principales réponses d'un expert sur le sujet.

Je fouille maintenant tous les jours ma fille avant qu'elle ne parte pour l'école. Je vérifie les poches de son pantalon et de sa veste, et je regarde dans son sac, toujours à la recherche d'une chose : de l'argent.

Mon contrôle quotidien n'a pas grand-chose à voir avec le contrôle de sécurité d'un aéroport. Mais un petit incident a fait de moi, malgré moi, une gardienne de l'ordre très stricte. Récemment, elle a chipé quelques pièces en cachette dans sa tirelire et s'est arrêtée au kiosque sur le chemin de l'école avec un ami. Je sais tout cela parce qu'elle s'est ensuite vantée à l'école des sucreries achetées. La mère d'une camarade de classe m'a alors contacté. Ça ne vole pas haut, je sais. J'ai ensuite discuté avec ma fille pour clarifier la situation. Mais, le lendemain, je l'ai surprise avec de la monnaie dans le sac. C'est pourquoi, depuis, je vérifie tous les matins avant qu'elle ne quitte la maison.

Ma première fois chez un conseiller budgétaire

Le fait est que l'argent et les petits achats sont actuellement des thèmes majeurs chez elle. Avec ses ami·es, elle joue à la vendeuse dans le magasin improvisé avec de l'argent fictif, à la piscine, elle insiste depuis peu pour payer sa tournée de glaces avec mon porte-monnaie, et soudain, elle veut économiser elle-même pour s'acheter des choses de sa liste de souhaits au lieu de les souhaiter pour Noël. Le moment de lui donner de l'argent de poche est-il donc arrivé ? C'est la question que mon mari et moi nous posons actuellement. Mais nous trouvons en même temps qu'il est encore trop tôt. Elle vient de commencer sa première année d'école, n'est-ce pas un peu prématuré pour de l'argent de poche ?

« Non », m'assure Philipp Frei lors d'un entretien. Et si quelqu'un doit le savoir, c'est bien lui : à 38 ans, il est directeur de l'association faîtière Budget-conseil Suisse et lui-même père de deux enfants. C'est mon tout premier rendez-vous avec quelqu'un du service de conseil en matière de budget. Ensemble, nous abordons les principales questions relatives à l'argent de poche.

À partir de quel âge un enfant devrait-il recevoir de l'argent de poche ?

C'est individuel et dépend du développement de l'enfant, mais aussi des possibilités de la famille. La première classe est un bon moment pour débuter, car l'enfant commence à calculer. En même temps, l'expert souligne : les enfants ne doivent pas forcément recevoir de l'argent de poche. « Ce n'est pas une obligation parentale, mais une prestation volontaire. »

Faut-il des règles concernant l'argent de poche ?

« Oui, parce que le simple fait d'avoir de l'argent de poche ne développe pas les compétences financières », explique P. Frei. Les questions suivantes doivent être clarifiées au préalable : que doit pouvoir se payer l'enfant avec cet argent ? Que ne doit-il pas payer lui-même ? Peut-il décider librement de ses dépenses ? Ou devons-nous, en tant que parents, avoir notre mot à dire ? P. Frei recommande une forme mixte : définir pour une part ce à quoi il sert, laisser l'autre part à la libre disposition de l'enfant. « Il est important que l'enfant se fasse parfois avoir à cause d'une mauvaise dépense. Les erreurs font partie de l'apprentissage. »

Combien d'argent faut-il donner ?

Nous conseillons de donner 1 CHF par classe et par semaine. À partir de la 5e année scolaire environ, l'association faîtière Budget-conseil recommande de ne donner l'argent de poche qu'une fois par mois. « Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que l'enfant est capable de planifier ses dépenses sur une période plus longue qu'une semaine. »

Recommandation relative à l'argent de poche : 1 CHF par classe et un versement mensuel seulement à partir de 10 ans environ.
Recommandation relative à l'argent de poche : 1 CHF par classe et un versement mensuel seulement à partir de 10 ans environ.
Image : Association faîtière Budget-conseil Suisse

P. Frei fait toutefois remarquer que « les montants du tableau datent déjà de quelques années et n'ont pas été adaptés au pouvoir d'achat depuis longtemps. » Il recommande donc aux parents de mettre l'accent sur la question suivante : à quoi doit servir cet argent ? « Si, par exemple, l'enfant doit pouvoir se payer une glace par semaine, deux ou trois francs par semaine suffisent. »

Couper l'argent de poche comme punition, une bonne idée ?

« Non », estime l'expert, « l'argent de poche ne doit pas devenir un instrument d'éducation. » Ni la suppression comme punition ni l'argent supplémentaire comme récompense. En fin de compte, l'argent n'a jamais fonctionné comme « moyen de correction ». Et une récompense, par exemple pour de bonnes notes, n'est pas recommandée d'un point de vue pédagogique. « L'argent n'est pas la bonne incitation », trouve P. Frei.

Faut-il donner plus d'argent si l'enfant a déjà tout dépensé ?

Là encore, la réponse est non. Quand il n'y a plus d'argent, il n'y en a plus ; et l'enfant doit apprendre à vivre avec les conséquences. Mais il y a des exceptions, ajoute P. Frei. Par exemple, si l'enfant doit acheter lui-même ses vêtements avec son argent de poche et que ses chaussures sont trouées. « Si l'argent de poche a déjà été dépensé pour autre chose, les parents peuvent tout à fait avancer une certaine somme. Mais dans ce cas, l'avance devrait aussi être déduite du prochain argent de poche jusqu'à ce que la dette soit remboursée. »

En parlant de chaussures : quand l'enfant doit-il payer lui-même des choses comme les vêtements, le coiffeur et le téléphone portable ?

À partir du lycée environ, ce que l'on appelle « l'argent de poche élargi », qui permet de dépenser davantage, est une étape utile vers une plus grande responsabilité personnelle.

L'argent de poche élargi : les jeunes doivent pouvoir se payer plus de choses.
L'argent de poche élargi : les jeunes doivent pouvoir se payer plus de choses.
Image : Association faîtière Budget-conseil Suisse

Les montants doivent être fixés en fonction de la situation financière des parents. « En outre, nous conseillons d'accompagner les enfants », explique P. Frei. Autrement dit : « Par exemple, établir un budget ensemble et discuter des dépenses ensemble. »

À partir de quand l'enfant a-t-il besoin d'avoir son propre compte bancaire ?

Autrefois, cette réponse était claire : dès le premier salaire d'apprenti. Mais avec la tendance aux paiements sans numéraire, l'âge a fortement baissé – « et continuera certainement à baisser », prédit l'expert. Il existe déjà des cartes bancaires spécialement conçues pour les enfants. Il a ajouté que cela ne posait pas de problème tant qu'il ne s'agissait pas de cartes de crédit. Il recommande d'ouvrir un compte à son enfant vers l'âge de douze ans.

Ma fille de six ans est encore loin d'avoir sa propre carte bancaire, nous commençons déjà par lui donner de l'argent de poche. Pour elle, l'argent est encore quelque chose de complètement abstrait. En effet, lorsque j'ai récemment refusé de lui payer quelque chose de complètement absurde sous prétexte que je n'avais pas d'argent pour ça, elle m'a répondu en haussant les épaules : « Alors, va en chercher avec ta carte bancaire. », comme si l'argent y était disponible pour tout et à l'infini.

Cet article plaît à 80 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Maman d'Anna et d'Elsa, experte en apéritifs, passionnée de fitness en groupe, aspirante ballerine et amatrice de potins. Souvent multitâche de haut niveau et désireuse de tout avoir, parfois chef en chocolat et héroïne de canapé.


Famille
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

41 commentaires

Avatar