Des sous-verres maison : de nouveaux motifs avec la pâte Fimo

Des sous-verres maison : de nouveaux motifs avec la pâte Fimo

Pia Seidel
Zurich, le 04.12.2020
Traduction: Stéphanie König
Après avoir réussi à créer des effets comme l'aspect marbré avec la pâte Fimo qui durcit au four, je décide d'essayer trois autres motifs. Le résultat : l'un est plus simple et plus beau que l'autre.

Je suis accro. Je ne peux plus me passer de la pâte Fimo. Une fois qu'on commence, il est presque impossible de s'arrêter, parce que c'est amusant et que les possibilités sont infinies. C'est du moins ce que je ressens. Rien que sur la plateforme Tiktok, je découvre chaque jour de nouvelles vidéos et tutos faciles à imiter sous le hashtag « polymerclay ». Il existe de nombreuses couleurs et des astuces simples pour créer de remarquables motifs. J'en ai déjà testé trois dans mon dernier article. Maintenant, j'essaie d'autres techniques pour obtenir des effets comme les empreintes animales et les aspects superposé et torsadé.

Ce dont vous avez besoin :

Les motifs de gauche à droite : le torsadé, le marbré, le multicouche et le look léopard, ainsi qu'un mix entre le marbré et le torsadé.
Les motifs de gauche à droite : le torsadé, le marbré, le multicouche et le look léopard, ainsi qu'un mix entre le marbré et le torsadé.

Mais commençons par le commencement : les bases

Cette fois, j'utilise les formes rondes pour faire des sous-verres. Mais on pourrait aussi en faire des bijoux, des porte-clés ou ce qui vous vient à l'esprit. Pour un sous-verre, j'utilise un « bloc normal Fimo soft » comme couleur de base. Pour les autres couleurs, seuls quelques morceaux de pâtes sont nécessaires. Vous pouvez donc utiliser les restes d'autres projets de bricolage.

La pâte Fimo soft est faite pour les débutants, car elle est plus souple et peut facilement être modelée avec les mains. Il faut toujours bien étaler la pâte avant de commencer à la façonner. Cela la rend plus souple et évite les trous d'air. Pour un sous-verre, je prépare une surface d'environ huit à dix millimètres de haut. Attention : il faut prévoir quelques millimètres de plus, car la couleur de base sera à nouveau étalée plus tard avec d'autres pièces de couleur.

Pour les étaler, j'utilise un rouleau acrylique étroit et transparent. Un rouleau à pâtisserie ferait tout aussi bien l'affaire. Mais assurez-vous qu'il est propre ! Il en va de même pour la surface de travail et les mains. Si des peluches pénètrent dans la masse, vous pouvez les retirer avec précaution à l'aide d'une lingette humide.

Couches

Grâce au chevauchement des surfaces de couleur, le tout ressemble à une peinture.
Grâce au chevauchement des surfaces de couleur, le tout ressemble à une peinture.

Pour créer l'aspect superposé, j'utilise le set « Soft Color ». Il contient des couleurs pastel qui, si roulées très finement, deviennent ensuite transparentes. Je choisis la couleur beige comme base, et pour les « taches » de couleurs, j'utilise le rose pastel, le blanc et un or rose brillant de la série « Fimo effect ». Vous pouvez bien entendu utiliser plus ou moins de couleurs. Les morceaux colorés doivent faire environ un millimètre de hauteur avant d'être placés sur la base. Je fais les taches de couleur en formant des petites boules, en en coupant une tranche et en l'aplatissant à nouveau. Pour finir, je passe le rouleau sur toute la surface jusqu'à ce que les couleurs se mélangent et que j'aie la bonne hauteur (environ cinq millimètres) pour les sous-verres.

Avant...
Avant...
...après.
...après.

Animaux

aucune information disponible sur cette image

Pour imiter la fourrure d'un léopard, il faut superposer des couleurs. Comme pour l'aspect superposé, il faut placer les différents morceaux les uns sur les autres. J'ai opté pour du noir, de l'or rose et du beige que j'ai à nouveau étalés le plus finement possible. Cette fois-ci, j'arrache de petites parties noires pour que leur forme paraisse imparfaite et naturelle. Ici aussi, je passe à nouveau le rouleau jusqu'à ce que les couleurs soient bien mélangées.

Avant...
Avant...
...après.
...après.

Torsades

aucune information disponible sur cette image

Le look torsadé rencontre non seulement du succès chez les bougies,, mais aussi chez la pâte Fimo. Il permet d'apporter de la variété. Il suffit de faire d'abord des boudins de n'importe quelle épaisseur et de n'importe quelle couleur et d'en enrouler au moins deux ensemble. Aplatissez ensuite les torsades pour obtenir une surface d'environ huit millimètres de haut. Laissez un peu d'espace entre les boudins. Je choisis l'or rose pour la base et comme couleur pour la torsade, et le blanc pour le contraste. Il ne reste plus qu'à rouler jusqu'à ce que les espaces entre les torsades disparaissent.

Avant...
Avant...
...après.
...après.

Qu'il s'agisse d'un imprimé animal ou d'un aspect superposé : quand j'ai fini le motif, je découpe la forme circulaire avec le couvercle d'une boîte. Pour éviter les taches ou les rayures, je place chaque pièce finie sur le papier sulfurisé de la plaque de cuisson immédiatement après l'avoir fabriquée. Le but de la manœuvre ? Éviter les taches et les rayures inutiles. Si une peluche venait encore une fois à se déposer sur la surface, utilisez un chiffon humide sur celle-ci ! Les inégalités peuvent être corrigées à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Dans le pire des cas, on recommence tout. La pâte Fimo peut être modelée encore et encore tant qu'elle est conservée de façon hermétique.

Au four, pâte Fimo

Sur des sous-verres avec de belles taches.
Sur des sous-verres avec de belles taches.

Lorsque vous êtes satisfait de vos créations, faites chauffer le four à 110 degrés Celsius. Utilisez un thermomètre de four pour vous assurer que la température reste constante. Après 30 minutes de cuisson, laissez refroidir les formes avant de les travailler, par exemple avec un vernis de protection, pour leur donner de l'éclat et les protéger des taches de café !

Cet article plaît à 82 personne(s)


Pia Seidel
Pia Seidel

Senior Editor, Zurich

« ll n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle. Je crois en la dernière.» – Albert Einstein

Intérieur

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Bricolage + jardin

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser