Cet article a été traduit automatiquement.
Point de vue

Comment reconnaître les Bünzlis lors d'un city trip

Stephan Lütolf
28.09.2022
Co-auteur: Simon Balissat
Photos: lütolf

L'automne arrive et avec lui la période bien helvétique de la Metzgete, des randonnées et des city-trips. Que ce soit Paris, Madrid, Prague ou Venise, rares sont les villes européennes qui échappent à l'invasion touristique pacifique des Suisses. C'est ainsi que vous reconnaîtrez vos compatriotes, même à l'étranger.

C'est *la*crainte originelle des touristes suisses : la rencontre avec d'autres touristes suisses. Si l'on entend parler suisse allemand à Trafalgar Square, on se tait immédiatement, car on ne veut pas faire son coming out. Si quelqu'un commande un café devant vous au Starbucks d'Alexanderplatz avec un accent suisse évident, vous passez habilement à l'anglais pour ne pas être reconnu. En ignorant d'ailleurs habilement son propre accent suisse.

Mais ce camouflage ne serait souvent pas nécessaire. En effet, dans la plupart des cas, il suffit d'un coup d'œil pour identifier clairement les citadins suisses.

Pour visiter une ville en toute tranquillité, il est donc recommandé de se faire clairement reconnaître comme Bünzli et de signaler ainsi sans équivoque aux autres Bünzlis qu'il faut garder ses distances. Ces trois éléments essentiels vous aideront à le faire . Improvise. Adapter. Overcome.

A propos de moi

Oui, moi aussi j'emporte un coupe-vent bien suisse lors de mes voyages en ville. Mais pas de chaussures On. De toute façon, les temps changent : avant, je reconnaissais les Suisses dans les villes étrangères à leurs chaussures Scarpa et à leur casquette Alinghi.

Cet article plaît à 208 personne(s)


User AvatarUser Avatar

Dessinateur


Outdoor
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

86 commentaires

Avatar