350 km/h ! Le drone-caméra le plus rapide du monde suit Max Verstappen dans sa voiture de Formule 1
Nouveautés + tendances

350 km/h ! Le drone-caméra le plus rapide du monde suit Max Verstappen dans sa voiture de Formule 1

Manuel Wenk
29.2.2024
Traduction: traduction automatique

Action de Formule 1 sur le circuit de Silverstone. Le pilote de drone Ralph Hogenbirk suit un bolide piloté par Max Verstappen avec un drone spécialement conçu. Les spectateurs peuvent ainsi se faire une idée des vitesses sur un circuit de Formule 1.

Un drone grand public, tel que la plupart des gens le connaissent, peut rester en l'air jusqu'à 45 minutes et voler à environ 80 kilomètres par heure. Les personnes qui construisent elles-mêmes un drone FPV (First Person View) volent déjà à 180 kilomètres par heure.

Mais ce que l'équipe du pilote de drone néerlandais Ralph Hogenbirk a réussi à faire, personne ne l'avait encore fait. Le drone, qui ressemble davantage à une fusée, a une durée de vol d'environ trois minutes, passe de 0 à 300 en quatre secondes et peut même atteindre une vitesse de 350 kilomètres par heure. A titre de comparaison, les bolides de Formule 1 mettent environ deux fois plus de temps pour atteindre la vitesse de pointe de 300 kilomètres par heure, comme on peut le voir ici dans la vidéo:

Pendant un an, l'équipe de "Shaggy FPV", comme on appelle aussi Hogenbirk, a développé et testé le drone. D'abord dans un simulateur, puis sur le circuit réel avec le pilote remplaçant Liam Lawson et le pilote David Coulthard, 13 fois vainqueur de Grand Prix.

Les commandes exigent des pouces rapides

Le pilote dirige le drone manuellement. Il met des lunettes vidéo qui lui montrent une image en direct de la caméra du drone et manœuvre l'appareil à l'aide de ses pouces sur un contrôleur. J'ai pu constater par moi-même la difficulté de cette tâche il y a quelques années.

  • En coulisse

    Drone la cinquième - enfin je vole, mais pas avec mon drone

    par Manuel Wenk

De nos jours, de nombreux pilotes utilisent un système numérique, comme ceux fabriqués par DJI. Ces systèmes envoient le signal vidéo du drone vers les lunettes. Cependant, les solutions numériques ont un léger retard d'environ 30 millisecondes. C'est trop pour un engin volant qui suit une voiture de course à 350 km/h. La latence d'un système analogique est beaucoup plus faible. Inconvénient : la qualité de l'image ressemble à une fourmilière (comme à l'époque des téléviseurs à tube cathodique) et complique encore la tâche du pilote. Comme on peut le voir dans la vidéo, Hogenbirk opte néanmoins pour un système analogique.

Hogenbirk juste avant le vol
Hogenbirk juste avant le vol
Source : Red Bull

Nous n'avons jamais vu la Formule 1 de cette manière

Le 13 février, après des heures d'entraînement, le grand jour est arrivé pour le pilote et le coureur. Cette fois, c'est Max Verstappen, triple champion du monde, qui est dans le cockpit. La pluie a détrempé la piste. Le pilote n'a qu'une seule tentative pour filmer la voiture de course RB20 qui vient d'être présentée.

Le pilote de course Verstappen a déclaré à propos du projet : "Je n'aurais jamais pensé voir un jour un drone aussi rapide, juste pour prendre des photos. J'ai été vraiment surpris de voir à quelle vitesse il allait et à quel point il était proche de moi dans les virages. Cela donne une toute nouvelle perspective à la Formule 1."

La vidéo permet au public de se faire une idée de ce que l'on doit ressentir au volant d'une voiture de course. Sur les longues lignes droites, le paysage défile à toute allure. Hogenbirk à propos de ce projet unique : "Aucun drone caméra au monde n'est aussi rapide que le nôtre. C'est un prototype unique. Je n'ai jamais fait quelque chose d'aussi fou."

La nouvelle RB20 sur le circuit de Silverstone
La nouvelle RB20 sur le circuit de Silverstone
Source : Red Bull

Bientôt à la télévision?

Le projet a été soutenu par RedBull et Hagenbrik s'est déjà fait connaître avec une vidéo de vélo drone au Chili. Pour Red Bull, outre les sauts depuis l'espace et autres folies, ce projet est un autre coup marketing très réussi. La vidéo a été visionnée plusieurs millions de fois après seulement quelques heures.

Pour autant, faire voler un drone à 350 km/h dans les airs n'a jamais été fait. Nous avons déjà vu des images spectaculaires avec des drones FPV lors de courses de descente. Les spectateurs assistent de près à la descente du Lauberhorn par Marco Odermatt et ses collègues. Il faudra sans doute attendre encore un peu avant que les drones soient utilisés en Formule 1. Ce qui se passe exactement sur le circuit est moins prévisible que lors des courses de ski. Une erreur de la part du pilote de drone aurait ici des conséquences importantes.

Serez-vous heureux de voir bientôt des images aussi spectaculaires à la télévision?

Photo d’en-tête : Red Bull

Cet article plaît à 161 personne(s)


User Avatar
User Avatar

En tant que blogueur vidéo et producteur multimédia préparer le contenu sur différents médias et de toujours être à la pointe de la technologie va de soi. Chez digitec, cela se fait souvent sous forme de vidéo. Quand de nouveaux appareils photo, dronesou smartphones paressent sur le marché, je n’ai qu’une seule envie: les tester. Heureusement que je travaille à la source! Côté loisirs j’aime me retrouver à la montagne, que ce soit pour faire du ski, du vélo ou de la randonnée. 


Électromobilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Drones
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Photo et vidéo
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar