« Lord of the Rings » : ce que l'on peut attendre de la série télévisée
Nouveautés & tendances

« Lord of the Rings » : ce que l'on peut attendre de la série télévisée

Luca Fontana
Zurich, le 05.07.2019
Traduction: Anne Chapuis
En 2017, Amazon Prime Video achète les droits de la série télévisée « Lord of the Rings ». Deux ans plus tard, le nom du réalisateur est révélé. C'est le moment de jeter un coup d'œil aux faits et de se débarrasser des rumeurs.

La série télévisée « Lord of the Rings » encore sans nom a reçu son premier réalisateur. Il s'agit de l'Espagnol Juan Antonio Bayona, comme le rapporte Deadline. Il s'est fait un nom avec des films comme « Jurassic World 2 » ou le drame du tsunami « The Impossible ». Bayona devrait gérer au moins les deux premiers épisodes de la première saison et jeter ainsi les bases cinématographiques de la série.

Dans une interview accordée au magazine, Bayona déclare : « En tant que fan incontesté, c'est un honneur pour moi, de rejoindre cette grande équipe. J'ai hâte d'emporter les téléspectateurs du monde vers dans la Terre du Milieu – avec une histoire jamais vue auparavant. »

Réalisateur Juan Antonio Bayona
Réalisateur Juan Antonio Bayona
Flickr/Moritz Barcelona, CC BY 4.0

Ainsi, la série devient toujours plus concrète. En novembre 2017, Amazon a obtenu les droits pour l'adaptation d'une série et a dépensé pas moins de 250 millions de dollars – la plus grosse somme jamais dépensée pour l'adaptation d'un film ou d'une série. À titre de comparaison, Dan Brown, l'auteur du succès mondial « The Da Vinci Code », n'a reçu « que » 6 millions de dollars pour l'adaptation de son roman.

Sortie, budget et show runner

La série est produite par Amazon Studios en collaboration avec Tolkien Estate, les propriétaires de tous les droits de franchise « Lord of the Rings », et New Line Cinema, le studio producteur des films de Peter Jackson.

Ainsi, il est clair que la série se déroule à l'intérieur de l'univers cinématographique du Néo-Zélandais. Mais Bayona devrait pouvoir réaliser sa propre vision, comme Jennifer Salke, responsable des studios Amazon, l'a déclaré à Deadline : « La façon dont Bayona réalise les grands mondes cinématographiques est exactement ce qu'il faut pour nos ambitions. »

Head of Amazon Studios Jennifer Salke
Head of Amazon Studios Jennifer Salke
Chris Frawley/Amazon

Amazon planifie actuellement cinq saisons, qui seront dotées d'un budget total de 750 millions de dollars. À titre comparatif, les huit saisons de « Game of Thrones » ont, ensemble, coûté un peu moins de 600 millions de dollars. Cela ferait de la série « Lord of the Rings » la production télévisuelle la plus chère de tous les temps.

JD Payne et Patrick McKay ont déjà été confirmés comme auteurs-producteurs en juillet 2018 – sur recommandation du réalisateur de « Star Trek » J.J. Abrams. Avec lui, ils ont écrit le scénario de « Star Trek 4 ». Comme D. B. Weiss et David Benioff dans « Game of Thrones », Payne et McKay assureront la direction créative et administrative du show « Lord of the Rings ».

Le tournage devrait commencer cette année. Après tout, le contrat entre Amazon et Tolkien Estate stipule que la production commencera au plus tard deux ans après la signature de l'accord. Ainsi, la série pourrait être lancée en 2021 sur Prime Video. Un lancement en 2020 ne semble pas réaliste, comme l'a confirmé Salke à The Hollywood Reporter.

Sans Aragorn, Gandalf et Peter Jackson

On sait que peu de choses sur les acteurs impliqués ou même sur le contenu de la série. Les rumeurs selon lesquelles la série parle d'un jeune Aragorn – dans les films joués par l'acteur Viggo Mortensen – ou que Sir Ian McKellen reviendrait en tant que Gandalf se sont entre-temps avérées fausses : Aragon et Gandalf ne joueront pas dans la série.

Sir Ian McKellen dans le rôle de Gandalf
Sir Ian McKellen dans le rôle de Gandalf
New Line Cinema

Nous en sommes sûrs depuis que le canal Twitter officiel de « Lord of the Rings » a posté plusieurs versions de la carte de la Terre du Milieu au début de l'année. Sur la dernière version on peut voir l'île « Númenor » avec la description de l'image suivante : « Welcome to the Second Age. » (Bienvenue au Second Âge.)

Ainsi, il est clair que la série TV se déroule dans le Second Âge.

La carte de la Terre du Milieu au début du Second Âge
La carte de la Terre du Milieu au début du Second Âge
Lord of the Rings on Prime, Twitter

À cette époque, Aragorn n'est pas encore né et Gandalf n'a jamais été en Terre du Milieu. Les deux n'apparaissent qu'au Troisième Âge. Il vous faut savoir : il y a quatre âges dans le Seigneur des Anneaux. La trilogie de films se déroule au Troisième Âge et le couronnement d'Aragorn marque le début du Quatrième Âge.

Avec ou sans Aragorn : la patronne du studio Amazon, Jennifer Salke, a confirmé à Deadline que des personnages des films apparaîtrons dans la série. On ne sait pas si elle fait allusion à Elbenfürst Elrond (Hugo Weaving), par exemple, qui aurait un sens historique.

Une troisième rumeur qui s'est révélée fausse : le réalisateur et scénariste Peter Jackson est de retour à bord en tant qu'auteur. En mai 2018, le Néo-Zélandais l'a lui-même dit à l'Observer : « Je ne suis pas impliqué dans le projet. Et c'est bien ainsi. Cependant, il se peut qu'on m'envoie des scripts et que je fasse office de conseiller. »

Le sujet : l'ascension de Sauron et la chute de Númenor

Quel pourrait être le thème de la série ? Le Second âge comme cadre historique fourni le gros de l'intrigue. Au début, après une guerre dévastatrice contre le maléfique Morgoth, les elfes furent contraints de quitter la Terre du Milieu et de retourner à l'Ouest – à « Valinor », la terre des « Valar », semblables à des dieux. Certains suivent l'appel, mais beaucoup restent.

L'île de Númenor, au contraire, est le foyer d'une race humaine créée par les Valar, dotée d'une espérance de vie extrêmement longue et d'une grande sagesse. De l'île, ils conquièrent de grandes parties de la Terre du Milieu et construisent ensuite leurs villes – au grand dam des Elfes, dont le pouvoir diminue de plus en plus. En parallèle, les hommes souhaitent retourner à Valinor où ils pourraient devenir immortels.

Aragorn, un descendant de Númenor
Aragorn, un descendant de Númenor
New Line Cinemas

La seconde moitié du Second Âge, qui dura 3441 ans, fut façonnée par l'élève de Morgoth, Sauron. Celui-ci deviendra le nouveau seigneur des ténèbres. Avec ce qui reste des armées des Orques et des Gobelins, il construit une forteresse à Mordor : Barad-dûr.

Sauron veut corrompre les peuples de la Terre du Milieu. Il crée les anneaux de pouvoir et promet que l'équilibre de la Terre du Milieu serait préservé et que le continent lui-même pourrait être modelé d'après Valinor. Secrètement, Sauron crée encore un anneau pour les asservir.

Mais les habitants de Númenor arrivent tout de même à battre Sauron et le font prisonnier sur leur île natale – un tour du Seigneur des Ténèbres. Car de là, il arrive à corrompre les hommes. Sauron retourne à Mordor, et les Númenoréens attaquent Valinor. Les Valar inondent Númenor et effacent Valinor de la carte. Depuis lors, seuls les navires spéciaux peuvent atteindre Valinor depuis les « Havres Gris » par la « Voie Droite ».

Les Havres Gris dans «Lord of the Rings»
Les Havres Gris dans «Lord of the Rings»
New Line Cinema

La chute de Númenor pourrait être le grand final de la série. Ou bien la série se termine dans le prologue au début du « Seigneur des Anneaux » de Jackson. Après tout, il a montré comment les survivants de Númenor qui n'ont jamais cessé de respecter les Valars s'allient définitivement avec les Elfes. Dans une bataille désespérée au pied de la Montagne du Destin, Isildur, Prince héritier des Humains, retire l'Anneau Unique de la main de Sauron mettre fin au Second Âge.

Voilà. C'est l'heure de l'herbe à pipe. Ou plutôt de la Vieux Tobie ?

Si vous ne voulez manquer aucune information sur l’univers du cinéma et des séries télévisées, suivez-moi en cliquant sur le bouton « Suivre l’auteur ».

Cet article plaît à 38 personne(s)


Luca Fontana
Luca Fontana
Editor, Zurich
Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.»

Ces articles pourraient aussi vous intéresser