« Fantastic Smartphones » : une exposition qui fait réfléchir
Nouveautés + tendancesSmartphoneIntérieur

« Fantastic Smartphones » : une exposition qui fait réfléchir

Pia Seidel
Zurich, le 29.09.2021
L'exposition « Fantastic Smartphones », réalisée par des étudiants de l'ECAL dans le but de jeter un regard ironique sur notre relation avec les smartphones, propose accessoires alternatifs, installations interactives et performances machiniques donnant à réfléchir. Dans quelle mesure les smartphones sont-ils vraiment bénéfiques ?

Pendant le Salon du meuble de Milan, j'ai pu visiter l'exposition parallèle intitulée « Fantastic Smartphones ». Il n'y avait pas de nouveaux meubles à voir, mais des œuvres autour d'un smartphone apparemment indispensable. Les étudiants en media & interaction design de l'ECAL remettent en question la relation entre les humains et la technologie à travers 14 projets, cinq desquels m'ont particulièrement attirée.

1557de2784161fa9d4c0a249d095eb08359deda32b0e9515da2439c2a4235deb

1. Smartphone Symbiosis

Il y a deux ans, je cherchais déjà des moyens de minimiser mon temps passé devant un écran. À l'époque, l'une des idées que j'ai eues était de construire une tour faite d'objets sur mon téléphone portable afin de réfléchir à mes gestes par la suite. Pour le projet « Smartphone Symbiosis », les élèves ont conçu des objets qui vont dans le même sens. Alors que certains modèles visent à aider les gens à se détacher du téléphone portable, les autres encouragent une approche plus contrôlée.

L'étui LIA se situe à l'intersection des personnes et de la technologie.
L'étui LIA se situe à l'intersection des personnes et de la technologie.
Son design évite de tendre inutilement la main vers le téléphone.
Son design évite de tendre inutilement la main vers le téléphone.

LIA – Leave it alone : Bastien Classens et Léonard Guyot ont conçu un conteneur rendant plus difficile la prise du téléphone portable grâce à des bords inclinés, ce qui évite ainsi de rester scotché à l'écran plus souvent que nécessaire. Vous ne pouvez en disposer que lorsque des messages prioritaires définis au préalable vous parviennent. Toucher les objets de l'exposition est interdit, mais le simple fait de regarder me suffit pour affirmer que pas même un ongle ne passe entre le boîtier « LIA » et l'objet du désir.

Umfrage

Comment faites-vous pour vous contrôler ?

Anti stress case : je n'ai pas non plus le droit de toucher l'objet créé par Kylan Luginbühl et Aurélien Pellegrini. Néanmoins, j'imagine que la surface textile est beaucoup plus douce que n'importe quel étui en plastique. L'étui « Anti stress case », conçu pour soulager le stress, se compose de modules aux surfaces intéressantes au toucher. Plus vous jouerez avec cet aspect, moins vous aurez l'impression d'être poussé par les notifications et autres.

1557de2784161fa9d4c0a249d095eb08359deda32b0e9515da2439c2a4235deb
 Telle une balle antistress, cet étui permet de soulager le stress induit par le smartphone.
Telle une balle antistress, cet étui permet de soulager le stress induit par le smartphone.

Desktop Notification Center : comment faire pour être moins dérangé par les notifications ? Lorsque ces dernières ne proviennent pas du téléphone portable. Les accessoires de bureau de Pablo Bellon et Ivan Chestopaloff s'en chargent, mais de façon plus subtile. De plus, les notifications s'articulent selon trois catégories : « importantes » pour les appels, « non urgentes » pour les messages et « futiles » pour les activités des réseaux sociaux. Par-dessus le marché, pot de fleurs et porte-stylo apportent la touche décorative.

Avec ce pot de fleurs, vous serez informé de notifications par le biais d'une lampe.
Avec ce pot de fleurs, vous serez informé de notifications par le biais d'une lampe.

TicTocLock : grâce à la reconnaissance digitale et faciale, le déverrouillage des smartphones est devenu plus facile et plus inconscient. Mais souvent, il arrive que pour consulter l'heure uniquement – on peut ne pas posséder de montre-bracelet –, on se retrouve soudainement sur Pinterest. Pour empêcher ces visites involontaires d'applications, Paul Lëon et Diane Thouvenin ont conçu le verrou « TicTocLock », chargé de redonner le contrôle en vous demandant plus d'efforts pour déverrouiller et en vous proposant de garder le contrôle sur le temps par le biais d'un palan. Pour les personnes visuelles comme moi, il s'agit d'une fonctionnalité importante.

Retour à l'essentiel : en tirant sur la corde, on déverrouille le téléphone.
Retour à l'essentiel : en tirant sur la corde, on déverrouille le téléphone.
L'horloge, ou plus précisément, le pendule, fait tic-tac.
L'horloge, ou plus précisément, le pendule, fait tic-tac.

Mistarget : avez-vous déjà reçu, dans vos applications, des publicités en rapport direct avec les sujets de conversation que vous veniez d'avoir, par exemple le gin ou encore les chaussures de jogging ? Vous êtes-vous déjà demandé si vous étiez sur écoute ? Si oui, l'outil « Mistarget » d'Antoine Barras et Guillaume Giraud s'avérera utile ; il s'agit d'une technologie spécifique chargée de mettre votre smartphone à l'épreuve.

1557de2784161fa9d4c0a249d095eb08359deda32b0e9515da2439c2a4235deb

Dès que votre téléphone y est connecté, la station commence à diffuser des conversations trompeuses avec des demandes de consommation. De cette façon, on peut vérifier par la suite si les applications sont influencées et en tirer une conclusion : « Je suis juste paranoïaque, non seulement je suis bavard, mais il y a des tonnes de métadonnées de moi sur le web. »

2. Meanwhile

Développé par les étudiants Léonard Guyot, Maya Bellier, Paul Lëon, « Meanwhile » est un automate qui prend des mesures plus radicales. Au lieu de rendre le smartphone plus difficile d'accès, il le confisque carrément ; en l'insérant dans la fente à l'avant de la machine, celle-ci l'aspire et imprime un ticket toutes les secondes qui indique ce qui s'est passé entre-temps sur les réseaux mondiaux.

L'automate vous invite à laisser votre smartphone de côté pour un moment...
L'automate vous invite à laisser votre smartphone de côté pour un moment...
...et vous donne des idées d'autres choses à faire.
...et vous donne des idées d'autres choses à faire.

Sur mon billet, on peut lire des choses comme « 2829 photos ont été publiées sur Instagram » ou encore « Vous auriez pu déballer un bonbon ». Le fait de ne pas avoir fait défiler un flot de photos sur le net me soulage en quelque sorte. Et le truc des bonbons suscite ma curiosité. Qu'est-ce que vous et moi pourrions faire d'autre en ayant les yeux rivés sur nos écrans ? « Meanwhile » relativise l'utilisation de nos smartphones. Lorsque la machine me redonne mon téléphone portable, le message « Take your time » apparaît ; il s'agit d'un petit rappel, pour la prochaine fois, de ne pas utiliser le téléphone portable, mais de faire autre chose à la place.

3. In the Cloud

Comme je ne sais pas où se trouvent physiquement les serveurs distants par lesquels mes messages et mes photos transitent, ils ne sont pas tangibles pour moi. Que se passe-t-il réellement dans ce fameux cloud ? L'installation « In the Clouds » de Nora Fatehi, Souhaïb Ghanmi, Dorian Jovanovic, Michael Pica et Malik Sobgoui offre l'occasion de le découvrir. Il envoie physiquement mon smartphone dans le « nuage ».

Le « Cloud » est un lieu abstrait
Le « Cloud » est un lieu abstrait
L'intérieur devrait montrer ce qu'il s'y passe virtuellement.
L'intérieur devrait montrer ce qu'il s'y passe virtuellement.

Le téléphone portable est soulevé par un bras robotique dans un nuage artificiel où il découvre une allégorie visuelle de ce qui pourrait s'y trouver. Quand le téléphone revient, je vois qu'il s'est passé des choses à en juger une vidéo montrant images, bribes de texte ou encore émojis. Mais comme il ne s'agit que d'une simulation, il n'y a rien de captivant pour moi...

4. The Kinetic Scroll

Je me retrouve souvent coincée dans un bourbier d'images sur des applications et perds toute notion du temps. Le coupable est l'« Infinite scrolling », le défilement infini, une technique de conception Web qui consiste à charger continuellement le contenu au fur et à mesure que l'on fait défiler la page. À cet effet, Pablo Bellon, Kylan Luginbühl, Yaël Sidler ont réalisé l'installation « The Kinetic Scroll », une série de robots smartphones qui balayent sans cesse les écrans sur lesquels on voit des photos colorées qui passent si vite que l'on peine à les distinguer.

S'il n'y a pas de fin, il faut en mettre une à chaque fois.
S'il n'y a pas de fin, il faut en mettre une à chaque fois.

L'installation a un effet hypnotique sur moi et en même temps familier. Je parcours souvent mes flux tout aussi rapidement pour oublier immédiatement ce que je viens de voir. Pourquoi tout ce défilement inutile ? Le rouleau cinétique est censé encourager à ralentir à l'avenir.

Umfrage

Comment vivez-vous le défilement infini ?

5. Taptaptap

Je trouve les fonctions d'autocorrection peu utiles. Plus je les utilise, plus je dois corriger après coup. Pour leur travail, Lisa Kishtoo, Bastien Mouthon, Diane Thouvenin ont étudié les habitudes d'écriture. Nos appareils suggèrent une séquence de mots correspondant à notre style d'écriture. « Taptaptap » utilise cette fonctionnalité pour permettre à deux ordinateurs de discuter en utilisant uniquement la saisie automatique de texte.

« Taptaptap » montre un chat qui fonctionne uniquement sur cette fonction d'autocorrection.
« Taptaptap » montre un chat qui fonctionne uniquement sur cette fonction d'autocorrection.

Le robot se compose d'un smartphone et de doigts mécaniques qui sélectionnent les mots suggérés pour former des phrases. Pour permettre la communication entre deux modules jumeaux, le principe est dupliqué et utilisé dans une application de messagerie. Le dialogue de la machine est plus créatif que je ne le pensais et contient des tournures de phrases vraiment poétiques. Néanmoins, je continuerai à me passer de cette fonction d'une part, car personne ne croira en ma capacité soudaine à écrire de la poésie, et d'autre part, car un mot librement inventé, bien que mal orthographié, correspond mieux à mon style ici et là.

« Life in plastic » is not fantastic

Les possibilités que nous offrent les smartphones sont fantastiques. Néanmoins, elles me dépassent parfois et conduisent à des schémas de comportement inconscients. « Fantastic Smartphones » offre un regard sociologique sur ce sujet, regard combiné à une bonne dose d'ironie. L'exposition me montre que je ne suis pas seule, que d'autres ont également des problèmes avec les téléphones portables. Et cela me rassure de voir que l'on recherche de nouvelles approches pour rendre le smartphone à nouveau plus bénéfique.

Après la semaine du design de Milan, l'exposition aura lieu à la Galerie l'elac à Lausanne, puis au festival Kikk en Belgique. Consultez le site officiel pour plus de détails. Et pour ceux qui ne peuvent pas se rendre sur place, voici un aperçu en vidéo :

Cet article plaît à 45 personne(s)


Pia Seidel
Pia Seidel

Senior Editor, Zurich

« ll n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle. Je crois en la dernière.» – Albert Einstein

Smartphone

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Intérieur

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser