Vous souvenez-vous de la machine à vapeur de Wilesco ?
En coulisseJouets

Vous souvenez-vous de la machine à vapeur de Wilesco ?

Ramon Schneider
Zurich, le 04.04.2022
Traduction: Alassane Ndiaye

Les jouets de mon enfance m'ont fasciné, marqué, mais aussi frustré. Parmi ces jouets, la machine à vapeur de Wilesco.

En 1996, alors que je n'avais que six ans, ma mère m'a emmené rendre visite à l'une de ses anciennes camarades de classe. Ses fils étaient tous deux plus âgés que moi. L'un avait huit ans, l'autre dix. Ils partageaient la meilleure chambre d'enfant que j'avais jamais vue à ce moment-là. Dans un coin, il y avait un petit téléviseur avec une Super Nintendo, sur la table, un PC avec un écran à tube cathodique et sur le sol, deux voitures télécommandées. J'étais au septième ciel et en même temps complètement dépassée. Je n'arrivais pas à décider où regarder. Partout où je posais mon regard, je découvrais des jouets tous plus formidables les uns que les autres. Puis j'ai vu sur une plaque un cylindre brillant avec une roue rouge. Une machine à vapeur de Wilesco.

À l'époque, je m'intéressais à tout ce qui était mécanique, alors j'ai tout de suite voulu savoir ce que j'avais devant moi. L'aîné des deux frères m'a montré comment la machine fonctionnait. Je ne comprenais pas vraiment à l'époque, mais cela avait un rapport avec le feu et l'eau et cela bougeait. J'étais fasciné.

De l'eau et du feu suffisent

Aujourd'hui, j'ai compris le principe. Pour que la roue tourne, il faut d'abord produire de la vapeur. Pour ce faire, la chaudière est remplie d'eau et chauffée par le bas avec un combustible sec. La vapeur sous pression est ensuite acheminée vers le groupe par des tubes en laiton nickelé.

Ou comme l’explique le professeur Bömmel dans le film Die Feuerzangenbowle de 1944 : « une machine à vapeur, c’est un grand espace sombre avec un trou à l’arrière et à l’avant. Ce trou, c'est le foyer. Et l'autre trou, on le verra plus tard.»

La vapeur arrive par une conduite de la chaudière au piston.
La vapeur arrive par une conduite de la chaudière au piston.
Photo : Wilesco

Un sifflet à vapeur situé au-dessus de la chaudière vous permet de contrôler la pression. Si le sifflet retentit, on peut commencer. Pour faire tourner la roue, il vous suffit de la pousser légèrement. Ensuite, elle continue à tourner d'elle-même, car un piston se déplace dans les deux sens sous l’effet de la chaleur. Selon le modèle, une soupape permet en outre de régler la vitesse de la roue. Ou, comme le dit l'enseignant Bömmel à ce sujet : « E Ventil is, woat erein jeht, aber sein Lebjottstag nix erauskömmt » (« une soupape, c’est là où quelque chose entre, mais où rien ne sort jamais. »)

C'est à peu près l’essentiel. Un mécanisme simple, mais grandiose. Si cela n'est pas encore assez passionnant pour vous, vous pouvez transmettre la force à différents modèles d'entraînement via des courroies de transmission. Wilesco propose aussi différents modèles dans son assortiment. D'une perceuse à une scie à ruban en passant par un petit manège, la machine à vapeur peut tout faire fonctionner.

Des couverts en aluminium aux jouets à vapeur

Le nom Wilesco est une abréviation de Wilhelm Schröder GmbH & Co. Une usine métallurgique qui produit depuis 1912 à Lüdenscheid, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Au début, l'usine était une fonderie d'aluminium et fabriquait principalement des couverts et des ferrures de meubles. Plus tard, le zinc et l'aluminium moulés sous pression sont venus s’y ajouter, ce qui a permis de produire les pièces les plus diverses pour l'industrie automobile et électrique, ainsi que des penderies et des porte-serviettes.

Ancienne affiche publicitaire d’une cuillère à beurre / d’un ouvre-boîte de Wilesco.
Ancienne affiche publicitaire d’une cuillère à beurre / d’un ouvre-boîte de Wilesco.
Image : Wilesco

Dans la période d'après-guerre, à partir de 1950, Wilesco a commencé à produire des machines à vapeur miniatures. À cela s’ajoutent, depuis plus de 70 ans, de nombreux modèles dans les versions les plus diverses. Outre les machines à vapeur stationnaires, des exemplaires mobiles font également partie de la gamme Wilesco. C'est le cas, par exemple, d'un rouleau compresseur qui peut être télécommandé. Personne ne peut mieux m'expliquer comment sont fabriquées les machines à vapeur que Peter Lustig, l’homme qui m'a raconté tant de choses dans mon enfance.

Elle figurait sur toutes mes listes de souhaits

Après avoir visité la meilleure chambre d'enfant du monde, je voulais absolument avoir une machine à vapeur identique. J'étais fasciné par le fait que l'on puisse faire bouger les choses avec de l'eau et du feu. Que ce soit à Noël ou pour mon anniversaire, une machine à vapeur a toujours figuré sur ma liste de souhaits.

Malheureusement, ce fut aussi la dernière fois que je mis la main sur une telle machine à vapeur. On ne m'en a jamais offert. Mes parents pensaient probablement qu'après l’avoir allumée cinq fois, je perdrais le plaisir de le faire. Ou alors, ils voyaient le prix d'une telle machine à vapeur. Il ne s'agit pas d'une bonne affaire. Les petits modèles commencent à 150 CHF, les plus grands et les éditions spéciales se vendent à plusieurs milliers de francs.

Aujourd'hui, je comprends les raisons supposées de mes parents, mais à l'époque, un petit monde s'est effondré pour moi.

Cet article plaît à 77 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Je profite de ma liberté sur ma moto, réveille mon instinct de chasseur à la pêche et laisse libre cours à mon imagination derrière la caméra. Je suis payé pour faire tout et n’importe quoi avec des jouets du soir au matin.


Jouets
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader