Un réveil pour des enfants qui n'en font qu'à leur tête de toute façon

Un réveil pour des enfants qui n'en font qu'à leur tête de toute façon

Martin Jungfer
Zurich, le 19.03.2021
D'après le fabricant, le Kid’Sleep est le tout premier réveil à être conçu avec l'aide d'enfants pour des enfants. Je l'ai testé.

Super, un « réveil pédagogique » ! Le message marketing du fabricant a touché une corde sensible en moi. Et pour cause, je veux être un père responsable pour ma fille. Donc il me faut ce réveil. Rien que le meilleur pour les enfants !

Je me suis procuré le réveil Kid'Sleep de Claessens'Kids auprès notre acheteuse. J'aimerais en effet savoir s'il tient les promesses énumérées dans un langage marketing fleuri sur le site Internet. Ou quelques unes tout du moins. Il coûte beaucoup plus cher qu'un autre tout simple avec fonction alarme et affichage de l'heure.

Je vous propose de découvrir les caractéristiques de ce Kid'Sleep dans la description du produit. Ce que je souhaite ici, c'est dresser un peu le bilan de mon utilisation après quelques semaines. Bien sûr, je ne l'ai pas testé seul, je dépendais de la coopération d'un enfant de six ans, aux humeurs changeantes, que le réveil était censé réveiller et endormir.

Comment se présente le réveil ?

Le réveil est conçu pour les enfants dès cinq ans, l'âge auquel ils commencent à lire l'heure, une affaire complexe donc. Une journée se compose de 24 heures, une heure, de 60 minutes, et par jour, la petite aiguille fait deux tours, la grande, 24. Nous n'évoquerons pas ici les particularités du genre « moins le quart », « et demie » etc. Comme je l'ai dit, ce n'est pas simple. Au plus tard en deuxième année d'école, les enfants devraient la maîtriser. Si vous avez spontanément envie de pratiquer avec votre enfant, il existe du matériel pédagogique en ligne.

Les développeurs de produits de Claessens'Kids étaient évidemment conscients de cette complexité. Il y a donc une horloge analogique classique avec des chiffres pour chaque heure et des incréments de cinq minutes. Et un affichage numérique. À droite, un affichage jour/nuit avec éclairage aide l'enfant à répondre à la question de savoir s'il peut sortir du lit et divertir ses parents ou s'il doit rester au lit.

Le réveil pour enfants est doté d'une horloge analogique bien conçue, d'une horloge numérique trop petite et d'une indication pour savoir si c'est l'heure du coucher ou de l'amusement.
Le réveil pour enfants est doté d'une horloge analogique bien conçue, d'une horloge numérique trop petite et d'une indication pour savoir si c'est l'heure du coucher ou de l'amusement.

Votre enfant peut éclairer le cadran de l'horloge et l'affichage numérique en bas en appuyant une fois sur le bouton champignon. Cinq secondes d'éclairage doivent suffire pour lire l'heure. Sinon, on appuie à nouveau.

Comment s'utilise le réveil ?

Le réglage de l'heure par affichage numérique est un apprentissage élémentaire. Pourtant, il se perd de plus en plus. À qui la faute ? Aux horloges radio et aux smartphones. Avec ce réveil pour enfants, on peut à nouveau appliquer ses connaissances : appuyer sur « Set » pendant deux secondes pour que l'affichage des heures clignote ; appuyer sur la petite touche flèche jusqu'à ce que l'heure soit correcte ; appuyer à nouveau sur « Set » pour le réglage des minutes, puis de nouveau sur « Set ». Et c'est tout. Ou presque. Un tel affichage numérique présente une autre embûche : le mode AM/PM. Vous devez vous assurer de sélectionner le mode 24 h pour que l'heure du réveil soit correcte, à régler avec l'aiguille de l'horloge analogique. Ça a l'air compliqué, et ça l'est. À propos, les horloges numériques et analogiques ne sont pas non plus synchronisées, ce qui se traduit par des écarts temporels mineurs entre les deux.

Une fois les heures réglées, vous pouvez vous attaquer à l'alarme. Pour ce faire, tournez le bouton à l'arrière jusqu'à ce que l'aiguille de l'alarme soit à l'heure à laquelle vous voulez que votre enfant se réveille. Avec l'horloge numérique, vous ne pouvez pas programmer d'alarme.

Réglez ensuite l'indicateur de temps de jeu et de sommeil : il est activé par un simple curseur situé à l'arrière. Toutefois, l'image du coucher ne s'allume que si vous activez également le réveil, c'est-à-dire si vous le réglez pour qu'il sonne à nouveau le lendemain matin. Comme je disais, pas simple.

Encore autre chose : le réveil dispose d'une fonction snooze. Si l'alarme sonne le matin, votre enfant peut bénéficier de trois minutes supplémentaires jusqu'à l'alarme suivante. Pour ce faire, il suffit d'appuyer sur le gros bouton champignon, lequel active également l'éclairage.

Les sons du réveil ?

Les trois options pour la sonnerie me rappellent l'époque des sonneries Jamba (vous vous souvenez : envoyez Crazy Frog au 888 !) ! Avec Kid'Sleep, il n'y en a que trois : train, coucou et oiseaux. Quel que soit celle choisie, le petit haut-parleur situé à l'arrière produit un son presque infernal. Le coucou agace et le train donne l'impression de se trouver à côté d'une gare de marchandises. Pour le réveil en douceur, on repassera.

Au dos, il y a toute sorte de boutons et de commutateurs à glissière, y compris celui que vous utilisez pour sélectionner l'une des sonneries.
Au dos, il y a toute sorte de boutons et de commutateurs à glissière, y compris celui que vous utilisez pour sélectionner l'une des sonneries.

Conclusion

Une grande partie de ce réveil pour enfants est bien pensée. On peut le brancher sur secteur, ce qui permet d'économiser quelques jeux de piles. L'affichage analogique de l'horloge fournit les informations dont les enfants ont besoin pour apprendre. Le tic-tac du réveil n'est pas audible. L'affichage de l'heure du coucher ou du lever permet de signifier aux enfants, qui se fient volontiers aux images éclairées, de fermer leurs petits yeux. (L'enfant de six ans qui participe au test n'a que faire de cet affichage.)

La commande du réveil est tout sauf intuitive. Il vous faudra donc étudier les instructions. Ce n'est pas grave en soi, mais je suis sûr qu'on pourrait faire mieux ici. Au lieu de trains ou d'oiseaux au son métallique assourdissant, j'aurais aimé une jolie mélodie provenant d'un haut-parleur au meilleur rendu sonore.

Jusqu'à récemment, Claessens'Kids ne proposait le réveil qu'en rose et en bleu. Mais l'époque veut qu'on s'affranchisse des clichés de genre. Le fabricant propose donc une version en gris.

La question qui demeure est de savoir si vous vous démarquez des autres parents de façon positive sur le plan éducatif en achetant ce réveil. Je suppose que ça dépend de votre enfant. Notre fille pense généralement que c'est stupide de devoir se lever pour aller à l'école de toute façon. Le réveil pour enfants et sa trilogie désagréable de sonneries tendent à intensifier la frustration. Le week-end, le symbole lumineux du sommeil est volontiers ignoré. Et tel un éléphant, notre fille s'agite dans sa chambre.

Autres options

Si vous avez besoin d'une veilleuse et d'un réveil, vous pouvez les acheter séparément. Par exemple, nous utilisons une veilleuse Vava depuis son plus jeune âge ; le dernier modèle propose davantage de fonctionnalités encore. Vous pouvez également opter pour une veilleuse moins chère, à condition de disposer d'une prise de courant dans un endroit pratique. La veilleuse Yeeglight est particulièrement populaire. Elle coûte un tiers du prix de ce réveil pour enfants. Il ne vous restera donc plus qu'à dégoter un réveil. Et ce n'est pas le choix qui manque. Je m'assurerais que le mouvement est silencieux et opterais pour un affichage analogique. Pour le reste, tout est une question de goût et de prix.

Veilleuse à capteur pour prises de courant
Remise quantitative
14.10
Yeelight Veilleuse à capteur pour prises de courant
Aikus
Remise quantitative
21.40
TFA Aikus
Chien Eliot
Remise quantitative
23.70
Egmont Chien Eliot
Couronne
Remise quantitative
15.–
Hama Couronne

En revanche, si vous aimez l'idée d'un réveil qui signale à votre enfant qu'il est l'heure de se lever ou de se coucher, Sam de Zazu est peut-être fait pour vous. Comme le réveil de Claessens'Kid, il y a un mouton faisant office de veilleuse, un affichage numérique et analogique, différents affichages lumineux et un minuteur pour la veilleuse.

Je pense que ce sera le prochain que je testerai. J'espère donc qu'il s'en sortira mieux avec les sonneries.

Cet article plaît à 9 personne(s)


Martin Jungfer
Martin Jungfer
Head of Content, Zurich
Je suis journaliste depuis 1997. Stationné en Franconie, au bord du lac de Constance, à Obwald, Nidwald et Zurich. Père de famille depuis 2014. Expert en organisation rédactionnelle et motivation. Les thèmes abordés ? La durabilité, les outils de télétravail, les belles choses pour la maison, les jouets créatifs et les articles de sport.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser