Un été sans mouches à fruits

Un été sans mouches à fruits

Carolin Teufelberger
Zurich, le 09.07.2018
Traduction: Sophie Boissonneau
Silencieuses, sans aucun danger et minuscules, les mouches à fruits nous tapent pourtant sur les nerfs. En été, elles nous envahissent. Ne vous laissez plus faire et gardez les insectes indésirables à distance avec des mixtures maison.

Mhh… vous avez tellement envie d’une banane bien jaune et mûre. Par chance, vous en avez acheté il y a quelques jours seulement. Vous vous emparez de la corbeille à fruits et soudainement, vous vous faites attaquer par une myriade de petits points noirs. Comme les tongs et les orages, les moucherons sont inévitables en été. À peine les températures ont-elles augmenté dans la cuisine, que les moucherons débarquent et s’installent. Ils batifolent gaiement au-dessus des fruits, de la poubelle et des bouteilles de jus de fruits ouvertes.

Ces insectes d’environ deux millimètres ne sont dangereux ni pour les hommes ni pour leurs amis à quatre pattes et ne répandent pas de maladies graves. Mais ça ne les empêche pas de nous taper sur le système et de nous couper l’appétit. D’autant plus qu’ils transportent parfois des bactéries putréfiantes et accélèrent le processus de putréfaction de certains fruits. Mieux vaut donc s’en débarrasser au plus vite. Évitez cependant les produits chimiques à côté de la nourriture. Il existe assez de solutions maison pour faire fuir les indésirables.

Aide d’urgence

Le fléau est là. Il faut s’en occuper pour enrayer le problème le plus rapidement possible. Par chance, nous avons tous déjà les produits nécessaires pour faire fuir ces envahisseurs dans nos placards.

Bain d’acide

Le vinaigre est la star du combat contre les mouches à fruit. On peut le mélanger à différents ingrédients. En guise de touche finale, ajoutez une goutte de liquide vaisselle à votre potion. Cela permet de rompre la tension de surface pour que les mouches se noient à tout jamais. Voici deux recettes déjà éprouvées: Vinaigre, eau, liquide vaisselle et cola, vinaigre, liquide vaisselle. Le parfum dégagé par la potion attire les moucherons qui se noient ensuite dans le liquide.

Sombrer dans l’alcool #1

Les moucherons aussi apprécient quelques bulles de temps à autre. Mais contrairement à nous, ils ne tiennent pas l’alcool et se noient aussitôt. Essayez donc de laisser une bouteille avec un fond de mousseux près de la corbeille de fruits et laissez le temps faire.

Sombrer dans l’alcool #2

Les mouches à fruits ne disent pas non à un petit verre de vin non plus. Un fond de vin rouge avec une goutte de liquide vaisselle fera des miracles. Vous pouvez aussi mettre du film alimentaire sur le verre et y percer des petits trous pour remplacer le liquide vaisselle. Les moucherons pourront ainsi rentrer dans le verre, mais n’arriveront pas à en sortir.

Des plantes affamées

Les plantes carnivores se feront une joie de vous assister dans le combat contre les moucherons envahisseurs. La grassette, les droséras et la dionée se régaleront. Les mouches sont emprisonnées par la dionée, contrairement aux deux autres plantes sur lesquelles elles restent collées. Les trois plantes ont besoin d’un sol constamment humide et d’un endroit très lumineux. Attention: les plantes carnivores viendront en soutien, mais n’éradiqueront pas complètement l’invasion.

La dionée attrape-mouche se referme dès qu’une mouche se pose à l’intérieur d’une de ses feuilles.
La dionée attrape-mouche se referme dès qu’une mouche se pose à l’intérieur d’une de ses feuilles.

Pot de colle

Les potions maison sont trop ésotériques pour vous? Vous pouvez aussi acheter un piège à mouches à fruits. Ce piège est recouvert de colle, les moucherons y restent donc collés. Les pièges sont faits pour attirer les moucherons afin qu’ils s’y collent et y restent. Il est apparemment encore plus efficace d’utiliser un appât (commentaire en allemand) supplémentaire.

Aspiration

Les méthodes précédentes ne sont pas assez rapides pour vous? Il vous reste encore l’aspirateur. La méthode est un peu plus violente, tout aussi efficace. Retirez la brosse et aspirez les moucherons directement avec le tuyau.

Mieux vaut prévenir que guérir

Ça y est, vous vous êtes débarrassé des envahisseurs. Attention, ce n’est pas le moment de baisser la garde! Voici quelques astuces pour éviter une nouvelle invasion.

Couvrez les fruits

Rien n’attire plus les mouches à fruits que la douce odeur sucrée de vos fruits. Couvrez-les avec un torchon pour empêcher les moucherons de s’y installer. Le coton est parfait pour ça, il protège les fruits tout en les laissant respirer.

Une pomme suffit pour gâter tout le panier

Une pomme ramollie, une nectarine fait grise mine? Il faut tout de suite les enlever de la corbeille. Les fruits abîmés sont comme une porte ouverte pour les mouches à fruits. Et quand ils se sont installés sur un fruit, ils ne tardent pas à coloniser le reste de la corbeille.

Bananes à transformer d’urgence en milk shake.
Bananes à transformer d’urgence en milk shake.

Vider régulièrement la poubelle

Vos déchets verts et domestiques sont appétissants pour les moucherons. Ils s’installent et se multiplient dans la poubelle et investissent ensuite toute la cuisine. Si vous ne gardez pas votre poubelle indéfiniment et qu’elle n’a pas le temps de commencer à sentir, les moucherons ne viendront pas vous embêter.

Acheter avec parcimonie

Je vous l’accorde, une corbeille débordant de fruits, ça fait bel effet, mais en été, c’est risqué. Si vous n’avalez pas des fruits par kilos entiers, achetez plutôt des petites quantités pour éviter de les laisser traîner. Si, en revanche, vous n’avez pas le choix, vous pouvez conserver une partie des fruits au réfrigérateur. Si tant est qu’ils supportent les températures froides.

Nettoyer, balayer, astiquer

Tous ces conseils ne vous seront d’aucune utilité si votre cuisine n’est pas propre. Ne laissez pas de restes dans l’évier, ne laissez pas la vaisselle traîner, gardez le plan de travail propre et essuyez tout de suite si vous renversez quelque chose. Une aération régulière peut aider en évacuant les gaz de fermentation.

Vous faites actuellement face ç une invasion ou avez déjà repoussé l’ennemi avec succès grâce à d’autres méthodes? Alors à vos claviers, racontez-nous dans les commentaires et aidez le reste de la communauté à vaincre les mini-mouches noires.

Cet article plaît à 18 personne(s)


Carolin Teufelberger
Carolin Teufelberger
Editor, Zurich
Élargir mon horizon: voilà comment je résumerais ma vie en quelques mots. J'aime découvrir de nouvelles choses et en apprendre toujours plus. Je suis constamment à l'affût de nouvelles expériences dans tous les domaines: voyages, lectures, cuisine, cinéma ou encore bricolage.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser