Un échec cuisant
En coulisseInformatique

Un échec cuisant

Martin Jud
Zurich, le 22.07.2020
Lorsqu'on travaille, on commet des erreurs. Les ordinateurs aussi. Et parfois, les conséquences sont désastreuses. Mais quand il s'agit d'échecs lors de tests sur des portables, il n'y a que les nerfs qui en prennent un coup, et la garantie bien sûr.

Tests sans fin, maux de tête et happy ending ; voilà comment mon odyssée peut se résumer avec le Surface book 3. Lors des tests des trois versions du Surface Book 3 de Microsoft, deux présentent des problèmes.

Dans mon triple rapport sur le Book 3, il n'y a rien sur le fait que j'ai dû refaire des tests et donc, en réalité, je n'avais pas trois, mais cinq appareils sur le banc d'essai. Et ce n'est pas un hasard.

*Test Microsoft Surface Book 3 puissance trois** : Intel 10e génération et puissance graphique nVidia
CritiqueInformatique

Test Microsoft Surface Book 3 puissance trois : Intel 10e génération et puissance graphique nVidia

Anything that can go wrong will go wrong

Que s'est-il passé ?

Le premier appareil, un Surface Book de 13,5 pouces doté d'une i7-SoC et d'une carte graphique nVidia dédiée présentait un comportement étrange. Après le déballage, l'installation initiale et les longues mises à jour Windows, je souhaite commencer par évaluer les performances des trois appareils test. À cet effet, je lance le Gaming Benchmark Fire Strike 1080p de 3DMark, ce qui entraîne un dysfonctionnement de l'appareil en question. En déplaçant la souris, le pointeur provoque une traînée sur l'écran. Les logiciels ne démarrent ou ne se ferment qu'après une longue période d'attente, comme autrefois avec Windows 98. Il est impossible d'accéder au gestionnaire de tâches, mais pas au redémarrage, ce qui est inhabituellement long et n'apporte rien.

La réinitialisation des paramètres d'usine sans effacement des données prend cinq heures, ce qui est anormal et n'apporte rien non plus. Quelques jours plus tard, j'ai à nouveau affaire à cet appareil. Une deuxième réinitialisation, qui prend un temps normal, semble avoir porté ses fruits. Ce pourrait être réglé, mais il faut encore effectuer une réparation. La garantie est la bienvenue, tout comme un appareil de remplacement qui sera utilisé pour tous les tests et fonctionnera sans heurts.

Sur le deuxième appareil incriminé, il faut beaucoup plus de temps avant qu'il ne commence à tourner. Pour les tests sur ordinateurs portables adaptés au gaming, je m'épargne jusqu'à la fin les jeux ainsi que les benchmarks à l'intérieur du jeu. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque, quelques jours après le premier problème, je me retrouve à nouveau face à un ordinateur portable qui ne fonctionne pas bien. Cette fois-ci, il s'agit de la version 15 pouces. En lançant Far Cry 5, je remarque que la carte graphique ne dépasse pas les 30 FPS avec réglages au plus haut.

Sur la photo ci-dessous, on voit une comparaison de deux résultats d'un benchmark 3DMark. C'est le même test qui a été effectué à différents moments sur le même appareil. Le premier résultat provient directement des tests effectués après l'installation initiale du produit. Le second résultat a été obtenu à l'issue du test de résistance, ce qui permet de maintenir le matériel de l'ordinateur portable au maximum de ses performances jusqu'à ce que la batterie soit vide ou que la carte graphique soit grillée. À noter : le score différent des deux mesures et la fréquence d'horloge moyenne de la mémoire et la température des cartes graphiques.

aucune information disponible sur cette image

Voici les deux résultats :
- https://www.3dmark.com/3dm/48200077?
- https://www.3dmark.com/3dm/48474617?

Eh bien, 7000 points de moins. Le test de résistance est peut-être responsable de la faible performance de la nVidia GeForce GTX 1660 Ti Max-Q. Autrement dit, les logiciels HeavyLoad et FurMark combinés sont à blâmer.

Ou c'est peut-être moi le responsable finalement. Et il y en a eu des avertissements. Par exemple, le navigateur Chrome ne permet plus de télécharger le logiciel FurMark depuis un certain temps.

aucune information disponible sur cette image

FurMark lui-même met également en garde contre l'utilisation :

aucune information disponible sur cette image

ATTENTION !
FurMark est une application très gourmande au niveau du GPU et peut provoquer une instabilité ou un arrêt du système.
FAITES LE TEST BURN-IN À VOS PROPRES RISQUES !
Causes possibles d'instabilité : paramètres d'overclocking trop élevés, alimentation électrique insuffisante, problèmes avec le refroidisseur VGA (GPU et/ou VRM)

Bien entendu, je réinitialiserai ce Book dès que je constaterai le défaut. Même deux fois. Mais la carte graphique ne retrouve pas son punch. Je n'ai pas d'autre choix que de répéter tous les tests avec un autre appareil dédié. Heureusement, celui-ci ne fait pas des siennes.

En comparant les résultats que le Book 15 pouces livrait avant de tomber en panne, on remarque autre chose : sur l'appareil en panne, le bruit du ventilateur mesuré à la puissance maximale est de 42 dB. Sur l'appareil supplémentaire, il est de 52 dB. Serait-ce après tout une indication que ce n'est pas le test de résistance (ou moi) qui est à blâmer ?

La reproduction de l'erreur n'a pas réussi

Il peut arriver qu'un ordinateur portable présente un défaut. Ce n'est pas la première fois que je constate qu'un produit ne fonctionne plus tout à fait correctement. Dans des situations comme celle-ci, la première chose que je me demande, c'est s'il y a une erreur du côté de l'utilisateur. Si ce n'est pas le cas, je m'intéresse à la provenance de l'appareil-test. Nos produits test proviennent soit de l'entrepôt de Digitec, soit directement du fabricant. Si c'est le cas, il pourrait s'agir d'un modèle destiné à la précommande présentant quelques défauts. Il pourrait également s'agir d'un modèle que d'autres testeurs ont déjà tenu entre leurs mains. Dans tous les cas, je vais essayer de reproduire l'erreur avec un produit de notre stock. Si je réussis, je vous en ferai part. Sinon, je pars du principe que le matériel que vous nous achetez fonctionne parfaitement.

Si le produit n'a jamais été dans les mains de qui que ce soit et provient de notre entrepôt, alors je pense qu'il n'a pas été endommagé dans le cadre d'un test précédent. En outre, si un seul produit est défectueux, cela ne constitue en rien une indication d'un défaut plus fréquent. Ces modèles ne se limitent pas à des fabricants individuels.

La raison pour laquelle j'écris sur ces défauts ? Deux appareils sur trois sont tombés en panne pendant les tests. Non seulement c'est nouveau, mais ce sont les premiers appareils Microsoft défectueux sur lesquels je tombe. Il est fort possible que tout cela ne signifie rien. Ce qui serait étrange par contre, ce serait de me taire.

Cet article plaît à 74 personne(s)


Martin Jud
Martin Jud

Editor, Zurich

Le baiser quotidien de la muse stimule ma créativité. Si elle m’oublie, j’essaie de retrouver ma créativité en rêvant pour faire en sorte que mes rêves dévorent ma vie afin que la vie ne dévore mes rêves.

Informatique

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser