Projekt Restwert : la valeur résiduelle vaut de l'or
Dans les coulisses

Projekt Restwert : la valeur résiduelle vaut de l'or

Traduction: Anne Chapuis

L'organisation à but non lucratif « Projet Restwert » réintroduit les retours légèrement endommagés dans le circuit des marchandises et assure en même temps l'intégration professionnelle de personnes en situation particulière. Un projet social géré par une entreprise et dont l'impact est doublement durable.

Les retours quotidiens viennent d'arriver dans la zone d'arrivage des marchandises à Dintikon. Près de mille retours s'empilent chaque jour sur les chariots. Laura, l'une de nos expertes de l'après-vente, réceptionne la marchandise et trie les retours avec un regard professionnel. La majorité des retours nous parvient en bon état et dans leur emballage d'origine. Néanmoins, les marchandises au statut « comme neuf » sont soumises à une inspection minutieuse. Si leur état est irréprochable, les produits sont remis en stock. En revanche, environ 20 % ont souffert pendant leur retour. L'emballage est déchiré ou le carton est fortement enfoncé. Parfois, les appareils ont subi des dommages, mais ils restent encore parfaitement fonctionnels. Malgré cela, les cuiseurs à riz, les bateaux pneumatiques ou les webcams retournés ne peuvent pas toujours être vendus.

Tout doit disparaître ; mais pas à la déchetterie

En moyenne, près de 2000 produits de cette catégorie sont envoyés chaque mois au service après-vente. Et c'est à ce moment-là que les collègues de « Projekt Restvert » entrent en jeu. Cette entreprise de réinsertion à but non lucratif s'est spécialisée dans le don d'une seconde vie aux produits fonctionnels d'entreprises et de particuliers. En parallèle, sur onze sites partenaires en Suisse, l'organisation encourage l'intégration professionnelle et sociale de personnes en situation particulière et les aide à se remettre sur pied. « Projekt Restwert » réceptionne les retours fonctionnels chez nous. Des mains expertes photographient habilement les produits et les remettent en vente, avec une description détaillée, sur la plateforme de seconde main Ricardo. Ce qui n'a pas été vendu aux enchères au bout de trois à six cycles d'enchères est donné par « Projekt Restwert » à des brocantes (magasins de seconde main) ou à des organisations humanitaires.

Ignorer les processus et la bureaucratie et simplement s'y mettre

Au début du confinement, en février 2020, Digitec Galaxus et « Projekt Restwert » ont lancé un premier projet pilote. Le service après-vente ne voulait plus voir des produits fonctionnels s'empiler dans l'entrepôt pour être éliminés et recyclés quelques mois plus tard. Il fallait trouver une solution à la fois pragmatique et durable. Lauritz Fricke, Head of After Sales & Retail, se souvient : « J'étais déterminé à trouver enfin une solution intelligente pour les retours fonctionnels, car nous étions tous convaincus que le marché de la seconde main avait beaucoup de potentiel. » Le fondateur de Restwert, Beni Brennwald, jette également un regard positif sur cette phase initiale : « Après un bref premier contact avec Lauritz, nous nous sommes lancés et avons traité la première palette de retours endommagés dans notre entreprise pilote. La collaboration simple avec Digitec Galaxus est un vrai plaisir. ‹ Restwert › et Digitec Galaxus contribuent à l'économie circulaire. Et en même temps, nous pouvons offrir un travail divertissant et des perspectives professionnelles dans le domaine commercial ou logistique à des personnes ayant un potentiel d'insertion. »

De 1 à 11 en deux ans

L'entreprise sociale « Projekt Restwert » suit des principes économiques de base stricts. L'entreprise couvre ses frais courants grâce au produit des ventes aux enchères et à la qualification des participants sur mandat de l'AI, de l'aide sociale et de l'ORP ; avec succès. Depuis, Restwert travaille de manière très professionnelle grâce à des processus allégés et des logiciels modernes. En l'espace de deux ans, le projet de franchise sociale s'est développé pour atteindre onze sites et ouvrira d'autres ateliers Restwert au cours du deuxième semestre 2022, y compris en Suisse romande.

Actuellement, l'entreprise sociale compte environ 150 employés dont plus de 20 apprentis de commerce CFC. La franchise est gérée par des institutions sociales régionales. Elles travaillent en réseau afin d'évoluer à moindre coût et de développer continuellement les services. Chez Digitec Galaxus aussi, la valorisation des produits avec « Projekt Restwert » s'est développée et inclut désormais aussi la marchandise de la logistique et du réseau de succursales. Au fait, « Projekt Restwert » accepte également les produits fonctionnels pouvant être revendus de particuliers. Trouvez le site le plus proche de chez vous sur le site Internet ou passez !

Si vous pensez que le recyclage des retours fonctionnels est une bonne chose ou si vous avez d'autres idées sur la manière dont nous pouvons améliorer l'économie circulaire, participez à la discussion. Nous nous réjouissons le lire vos commentaires.

Cet article plaît à 111 personne(s)


User Avatar
User Avatar
Tobias Billeter
Head of Corporate Communications
tobias.billeter@digitecgalaxus.ch

Mon travail, c’est de m'assurer que les employés et les journalistes sont au courant de ce qui se passe chez Digitec Galaxus. Cela dit, rien ne fonctionne sans un grand bol d'air frais et une bonne dose d’activité physique. Je recharge mes batteries dans la nature pour rester à jour et je trouve la sérénité nécessaire pour apprivoiser mes enfants en écoutant du jazz. 


Durabilité
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar