Critique

Pourquoi je ne recommande pas la version préconstruite du clavier GMMK Pro

Kevin Hofer
05.07.2022
Traduction: Anne Chapuis

Glorious lance une nouvelle version préconstruite de son clavier GMMK Pro. Vous n'avez donc plus besoin de l'assembler. Personnellement, le concept ne me convainc pas.

Le GMMK Pro a été le premier clavier « à monter soi-même » dans notre assortiment. Il vise à faciliter l'accès du hobby aux différentes personnes. Le clavier y est parvenu.

J'ai été un peu déconcerté lorsque Glorious a annoncé qu'il vendait aussi le GMMK Pro en version préconstruite. Dans la vidéo ci-dessus (en suisse allemand), vous pouvez voir ce que je pense du produit.

Glorious PC Gaming Race GMMK Pro (Norme ANSI, Filaire)
Clavier
386.–

Glorious PC Gaming Race GMMK Pro

Norme ANSI, Filaire

1

Le suisse allemand n'est pas votre tasse de thé ? Ci-dessous, vous trouverez la transcription de la vidéo.

Transcription de la vidéo

Le GMMK a été le premier clavier « à monter soi-même » de notre assortiment. Maintenant, il est disponible en version dite prebuilt (préconstruite), où tout est inclus dans un seul emballage. Je vous dis à qui il s'adresse et ce que j'en pense.

Déballons le produit. Vous avez le clavier, un repose-poignets flexible, un câble spiralé enroulé avec connecteur Aviator, un keycap puller, un switch puller et des keycaps correspondants si vous avez un Mac.

Le total a une valeur d'environ 400 francs, si l'on achetait tout en pièces détachées. Le clavier, si vous l'achetez tout fait coûte 430 euros. Le prix suisse n'est pas encore connu. Je reprends le prix tel quel. Est-ce qu'il en vaut la peine ?

De mon point de vue, pas du tout. Je trouve que faire les choses soi-même est toujours mieux. De plus, le clavier tel qu'il est présenté ici ne me satisfait pas vraiment en tant que passionné de clavier. Deux choses me dérangent.

La première : les stabilisateurs. Ce sont les barres qui stabilisent les touches les plus longues, par exemple la barre d'espace. Leur ressenti est bizarre quand j'appuie sur les touches de la version préconstruite. Cela est dû à la graisse utilisée. Les sensations sont molles et peu précises. Parfois, j'ai même l'impression que la touche se coince. Je ne ressens pas les stabilisateurs comme il se doit.

La deuxième : le gasket mount, ou montage sur joints. Gasket mount est une manière de monter un clavier. En général, au-dessus du circuit imprimé est placée une plaque de maintien qui accueille aussi les switches. Dans le cas du montage sur joints, la plaque est coincée entre la partie supérieure et la partie inférieure du boîtier et fixée à l'aide de joints en caoutchouc. Cela devrait permettre d'obtenir une sensation de frappe plus douce par la suite. Le clavier devrait céder un peu à la pression. Mais ce n'est pas le cas de celui-là.

La principale raison pour laquelle je ne le recommande pas est qu'il n'a pas l'intérêt d'être un clavier que l'on monte seul, où vous pouvez tout choisir, les switches, les capuchons, les câbles, les repose-poignets, etc. Vous achetez un produit fini, qui n'est plus un clavier cusomisé.

C'est mon point de vue en tant que passionné de clavier. Pour les personnes qui utilisent en permanence un clavier standard au bureau ou pour celles qui sont habituées aux claviers gaming de grandes marques, ce clavier est certainement une grande amélioration. Ces dernières pourraient apprécier ce clavier ; encore faut-il qu'elles soient prêtes à débourser 430 francs.

Cet article plaît à 15 personne(s)


User Avatar
User Avatar

La technologie et la société me fascinent. Combiner les deux et les regarder sous différents angles est ma passion.


Gaming
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Informatique
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader