Peu de technologie, mais tout feu tout flamme : la mise en scène filmée d'un hamburger

Manuel Wenk
Zurich, le 12.01.2021
Collaboration: Luca Steiner
Traduction: Anne Chapuis
Le défi est lancé ! Nous produisons un court spot publicitaire avec des moyens modestes : l'appartement comme studio et la télévision comme arrière-plan. On ne peut que rêver de budgets de plusieurs dizaines de milliers de francs. Un peu de créativité, du feu et quelques heures de postproduction devront suffire.

Nous avons envie d'essayer quelque chose de nouveau. Nous voulons mettre en scène un hamburger dans une courte publicité. Quasi sans budget et avec un studio très modeste. Le tout devra être dynamique. Un steak juteux sur le grill, des ingrédients frais, et tout devra s'assembler comme par magie pour faire un beau burger. Nous relevons le défi !

Dans le ralentissement causé par le coronavirus, mon colocataire Luca et moi trouvons le temps pour mettre la chose en pratique. Un projet pour nous montrer que cela est possible. Nous travaillons avec un steak de la ligne V-Love de Migros. Ajoutez quelques ingrédients frais et le hamburger est prêt. Mon œil ouais ! Il y a beaucoup de travail à faire tout autour. D'une part, nous devons recréer le décor une dizaine de fois (toutes les scènes n'ont pas atterri dans le spot final). D'autre part, nous faisons frire et réassemblons le burger trois fois au total. Ensuite, nous avons les films, mais encore rien n'a été coupé ou monté.

Le hamburger mis en scène et les légumes arrosés d'un peu d'eau ; miam !
Le hamburger mis en scène et les légumes arrosés d'un peu d'eau ; miam !

Le temps passe à toute vitesse

Nous nous lançons le matin à 8 heures ; calendrier de tournage approximatif, courses et installation sont en tête de liste. Dans la publicité, nous voulons montrer les ingrédients, la création, le processus des grillades et le burger fini. Tout cela sera compressé en quelques secondes pour le spot. Trois heures passent avant d'avoir la première prise dans la boîte. Nous avons l'impression de n'avoir encore rien fait et dix heures supplémentaires s'écoulent jusqu'à la dernière prise. Beaucoup d'efforts pour quelques secondes de film.

La véritable star du plateau, outre le burger, est l'objectif de Venus Optics. La barre bizarre est un objectif macro grand-angle. Cela donne l'impression que les petits objets sont plus grands que nature.

aucune information disponible sur cette image

La conception allongée signifie que le capteur est peu éclairé, de sorte que l'ouverture maximale atteinte soit f/14. Il a donc besoin de beaucoup de lumière supplémentaire. Nous le faisons avec la lampe vidéo LED Aputure C120D II et quelques lampes bon marché made in China achetées précédemment. Nous utilisons également les RGB Nanlights qui fonctionnent sur batterie. Ces petites lampes RGB mobiles montrent leurs points forts, surtout lorsqu'elles sont utilisées pour les grillades. Grâce à différents modes dans lesquels la lumière simule un feu, par exemple, nous pouvons « faire un barbecue » dans le salon. Il nous suffit d'ajouter un peu de vrai feu provenant d'une cartouche de gaz et l'illusion est parfaite.

L'illusion parfaite : faire des grillades dans le salon.
L'illusion parfaite : faire des grillades dans le salon.

Nous avons décidé d'utiliser un écran de télévision comme arrière-plan. L'avantage est que nous pouvons afficher toutes les couleurs imaginables comme fond. L'inconvénient : avec 46 pouces, le téléviseur est trop petit et les lumières se reflètent fortement sur la surface brillante. Cela restreint notre liberté de mouvement. Lorsque nous déplaçons un peu les lumières, nous devons faire attention à ce qu'elles ne se reflètent pas dans la télévision. Notre marge de manœuvre est limitée, car sinon le mur blanc est visible à la place du fond. Certains diraient : « we’ll fix it in post » ! Nous verrons.

Fix it in post ?

Le soir vers 20 heures, les dernières prises sont enregistrées. Le disque dur SSD de l'appareil photo comprend 177 Go de données. Avons-nous vraiment fait toutes les prises nécessaires ? Le montage nous le dira.

Dans Adobe After Effects, je masque les zones gênantes, je remplace les arrière-plans et j'enlève les bâtons de bois qui maintiennent le burger. Un processus long et fastidieux. Dans la vidéo au sommet de la page (sous-titrée en allemand), vous pouvez voir le tournage.

Voilà à quoi ressemble l'image prise avec l'appareil photo.
Voilà à quoi ressemble l'image prise avec l'appareil photo.

Comme seul le centre de l'image m'intéresse, je masque l'étendage et la télévision. En arrière-plan, je mets un fond vert. Il ne reste plus que le hamburger devant l'image bleue de la télévision. Avec l'effet « Keylight (1.2) », je supprime le fond bleu. Comme ce dernier est uniforme, cela peut se faire en quelques clics seulement.

aucune information disponible sur cette image

Avec le « CC Wire Removal Tool », je retire le pic en bois, créant ainsi l'illusion que le hamburger et ses ingrédients flottent dans l'air. Pour que l'effet fonctionne, je réajuste la position du CC Wire Removal Tools image par image. Une tâche de Sisyphe. De retour dans Adobe Premiere Pro, je lance le clip un peu plus vite pour que le burger semble s'empiler en une fraction de seconde et que les aliments flottent dans l'air. That's the magic behind it !

aucune information disponible sur cette image

Je me débats avec la petite télévision sur certains des autres plans. Lorsque nous retournons le hamburger, nous déplaçons la caméra en même temps que le hamburger et le mur blanc apparaît vite en arrière-plan. Je recouvre le mur blanc avec une surface et la couleur du cadre suivant. Là encore, je dois ajuster la taille et la position de la zone verte image par image. Encore une fois, comme le clip est à un rythme plus élevé, cette astuce n'est pas visible au premier coup d'œil.

Le mur blanc est remplacé par une surface verte.
Le mur blanc est remplacé par une surface verte.

Un projet réussi

Nous avons réussi à faire quelque chose de respectable avec les ressources dont nous disposions. Avec plus de budget, de temps et un studio adéquat ou la plus grande télévision de l'assortiment digitec, tout aurait été encore meilleur ; logique. En postproduction, nous pouvons tricher pour de nombreux détails afin qu'ils ne remarquent pas. Par exemple, le fait que nous avons utilisé un écran de télévision comme fond. Où voyez-vous encore du potentiel ? Et le spot pourrait même être quelque chose pour Migros ?

Mise à jour

Vous avez été nombreux à poser des questions sur notre budget. Avec toute la technologie utilisée, le temps de travail, etc., nous arrivons rapidement à des montants élevés ici. Pour produire un véritable spot publicitaire qui pourrait être diffusé au cinéma, à la télévision, etc. par la suite, il faut plus qu'une simple caméra, un bon objectif et deux esprits créatifs. La vidéo ci-dessous vous montre comment les aliments sont filmés sur un set dédié :

Cet article plaît à 102 personne(s)


Manuel Wenk
Manuel Wenk

Video Producer, Zurich

En tant que blogueur vidéo et producteur multimédia préparer le contenu sur différents médias et de toujours être à la pointe de la technologie va de soi. Chez digitec, cela se fait souvent sous forme de vidéo. Quand de nouveaux appareils photo, drones ou smartphones paressent sur le marché, je n’ai qu’une seule envie: les tester. Heureusement que je travaille à la source! Côté loisirs j’aime me retrouver à la montagne, que ce soit pour faire du ski, du vélo ou de la randonnée.

Photo + vidéo

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser