Nouveaux sets Lego City : des routes qui posent problème
CritiqueJouets

Nouveaux sets Lego City : des routes qui posent problème

Martin Jungfer
Zurich, le 18.02.2021
Un vent de renouveau souffle sur les sets Lego City : fini les habituelles plaques toutes plates et place à de nouvelles routes qui se distinguent désormais par leur épaisseur. Comment joue-t-on avec ?

Vous n'avez sûrement ni l'envie ni le temps de lire tout le descriptif de construction avec ma fille dans le rôle de co-testeur ? Ça tombe bien, je suis allé à l'essentiel !


L'essentiel en quelques points

  • Les nouveaux sets de routes Lego sont dorénavant de petits jeux de construction et non plus de simples plaques toutes plates.
  • Les nouvelles routes ne sont pas compatibles avec les anciennes.
  • Il manque aux nouveaux sets City les pièces essentielles pour les relier.

Vous voulez en savoir plus? Voici un peu de contexte. Début janvier, Lego annonçait l'abandon de la commercialisation des anciennes plaques de route, ce qui a suscité l'émoi dans la communauté Lego.

Les *nouvelles routes** ne plaisent pas aux fans de LEGO
Nouveautés + tendancesJouets

Les nouvelles routes ne plaisent pas aux fans de LEGO

Ces nouvelles routes sont-elles un affront aux fans des anciennes ? Était-il vraiment temps de proposer une refonte ? J'aimerais en avoir le cœur net. Pour cela, Lego m'a fourni trois des nouveaux sets City :

Intersection à assembler (60304)
Remise quantitative
19.80
LEGO Intersection à assembler (60304)
La maison familiale (60291)
44.–
LEGO La maison familiale (60291)
skate park (60290)
28.–
LEGO skate park (60290)

Le test a été effectué par l'ensemble de la famille. Du côté des vétérans Lego, il y a ma femme et moi – nous avons tous deux connu les routes plates aux bordures vertes –, et il y a notre fille, âgée de six ans, qui est à mille lieux de ces idéologies Lego. À une petite exception près, elle possède déjà quelques sets City d'avant la révolution avec les premières routes. Dans le cadre de ce test, l'ancien univers et le nouveau se rencontrent.

Les nouvelles routes ne demandent qu'à être assemblées.
Les nouvelles routes ne demandent qu'à être assemblées.

Carton numéro un : le nouveau set de routes. Il y en a ici pour près de 20 CHF. La différence la plus importante avec les anciennes routes ? Il faut les assembler. Il ne s'agit pas uniquement de deux plaques de plastique toutes bêtes. Les nouveautés ? Feux de circulation, panneaux de signalisation, petits arbres et fleurs, lampadaires phosphorescents. C'est ce qui plaît à ma fille le plus. On recharger la partie fluorescente en la plaçant devant la source de lumière du lampadaire du salon pour être admirée ensuite dans la pénombre des toilettes. Pour ma fille, les nouvelles routes Lego remportent ici une nette victoire sur les anciennes.

Il n'y a que les nouvelles routes qui comptent pour Lego

Ma femme, une traditionaliste Lego, et moi-même avons regardé une vidéo youtube, dans l'intérêt de mes recherches bien sûr. Le blogueur allemand « Held der Steine » (le héros de la brique) y résume avec insolence tous les points faibles des nouvelles routes. Sa principale critique ? La compatibilité manquante avec les plaques précédentes. Et il a raison. Parfois, vos enfants aussi sont happés par la révolution. Peut-être que Lego aurait pu laisser les anciennes plaques dans l'assortiment. Cet aspect n'a cependant guère de sens du point de vue commercial. Il est certainement plus facile pour les développeurs de produits de travailler avec un seul système.

Rien ne va plus ici : comparaison de la hauteur des anciennes et nouvelles routes Lego.
Rien ne va plus ici : comparaison de la hauteur des anciennes et nouvelles routes Lego.

Quoi qu'il en soit, les nouvelles routes ont de quoi être critiquées. Elles sont très étroites par exemple. De nombreux véhicules sont même plus larges que la voie. Ce problème rappelle un débat selon lequel les dimensions standards des places de stationnement suisse ne suffisent plus en raison de l'engouement pour les SUV. Les routes ne sont pas devenues trop petites en raison des gabarits des véhicules, c'est Lego qui les a rendues trop étroites. Il faut revoir ici la copie. Cela étant, les nouvelles routes sont au moins faciles à raccorder. Je peux bien imaginer de futures extensions ou des sets adaptés avec trottoirs ou pistes cyclables.

Véhicules Lego de différentes largeurs. Devant, le dernier modèle, la voiture du set Skatepark.
Véhicules Lego de différentes largeurs. Devant, le dernier modèle, la voiture du set Skatepark.

Les esthètes trouveront sans doute que le carreau de 4x2 pour faire la jonction entre deux plaques est tout sauf esthétique. En contrepartie, ce carreau permet une organisation plus souple des routes. Le set standard comprend également des dos d'âne montés devant le passage piéton. Par ailleurs, les éléments permettent de construire un carrefour en T ou une route plus longue.

« Connect your City » : une fausse promesse

Selon ma fille, il n'y a à jouer. « Où sont les gugusses ? Qui va traverser le passage piéton ? » Comme une route n'est pas très amusante à elle toute seule, nous entamons le deuxième carton Lego. Cette fois, nous construisons un skatepark avec skateurs casse-cou. Dans le coin supérieur droit de la boîte, il est précisé que les nouvelles plaques de route sont incluses. Je suis déjà en train de réfléchir à la façon de relier la nouvelle route fraîchement aménagée au skatepark, dont l'assemblage nécessite moins de 15 minutes. 195 pièces, ce n'est pas beaucoup. La plupart des pièces dont nous avons besoin sont destinées à une voiture, quelle que soit la raison de sa présence dans un skatepark. C'est certainement une voiture très étroite, pour aller sur ces nouvelles routes.

Arrive maintenant le moment de vérité : le raccordement. Impossible ! Ni le set skatepark ni le set de route ne proposent ce qu'il faut pour relier les plaques de route ensembles : les carreaux gris de 4x2. La promesse « Connect your City » est aussi vide de sens que celle d'un politicien. Dans le nouvel univers de Lego City, « Connect » signifie donc « placer les éléments le uns contre les autres », par exemple le bord d'une route contre le bord d'une autre. Pour les voitures, ça signifie se prendre les roues dans une rigole.

Les pièces pour y remédier ? Deux simples carreaux de 2x4 pour la jonction. Juste deux, rien d'autre ! Combien ça aurait coûté pour ajouter ces deux pièces à la boîte ? Dix centimes ? Il y a pourtant tout dedans : des fleurs de rechange pour les fleurs, des pierres colorées pour les feux de circulation..., mais pas de carreaux gris en vue. C'est nul !

Il manque quelque chose là ou quoi ? Deux fichus carreaux de 2x4 pour faire le raccord entre deux plaques.
Il manque quelque chose là ou quoi ? Deux fichus carreaux de 2x4 pour faire le raccord entre deux plaques.
aucune information disponible sur cette image

L'affaire des revendeurs de pièces

Il est clair que les revendeurs de pièces détachées ont flairé la bonne affaire. Chez Brick Shop, un tel carreau, non disponible actuellement, coûte 42 centimes ; chez Klickbricks, moins de 35 centimes. On en trouve également chez Bricklink. La durée de l'hégémonie commerciale de ces carreaux de raccord dépendra en grande partie du moment où quelqu'un chez Lego réalisera qu'il a commis une grosse bourde.

La maison familiale, le troisième set que nous déballons, a également suscité notre frustration. Encore une fois, ce dernier comprend les nouvelles routes. Là encore, la mention « Connect your City » figure sur la boîte. Et là aussi, les carreaux 2x4 manquent à l'appel. Avec cette maison, on constate à quel point les nouvelles routes sont hautes. La voiture doit descendre de la route par un petit rebord jusqu'au niveau de la plaque de base sur laquelle est implantée la maison. Je devrai sans doute là aussi acheter des carreaux 4x2 pour relier la maison correctement. Je vais sûrement en rêver cette nuit d'ailleurs.

Cet article plaît à 29 personne(s)


Martin Jungfer
Martin Jungfer
Head of Content, Zurich
Je suis journaliste depuis 1997. Stationné en Franconie, au bord du lac de Constance, à Obwald, Nidwald et Zurich. Père de famille depuis 2014. Expert en organisation rédactionnelle et motivation. Les thèmes abordés ? La durabilité, les outils de télétravail, les belles choses pour la maison, les jouets créatifs et les articles de sport.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser