Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Galaxus Logo
Portrait Home cinémaDIY39101

Martin Feusi fait son cinéma dans une cave

Électricien, plâtrier, menuisier. Martin Feusi n'est rien de tout ça. Il a pourtant construit un cinéma dans sa cave, et ce, tout seul. On vous raconte.

Le ciné, c'est le royaume de Martin Feusi. Et son trône, le fauteuil en cuir du milieu dans la rangée du fond. Martin Feusi a construit un cinéma. Dans sa cave.

Il a les cheveux blonds et courts et une légère barbe de trois jours. Excité, il se penche en avant. Son attention est toute tournée vers la toile de projection transonore, la bête mesure pas moins de trois mètres sur deux. À l'écran, l'agent K et le réplicant Sapper Morton livrent un combat à mort, nous regardons la scène d'ouverture de la « Blade Runner 2049 ». La scène est finie, Martin allume la lumière. Ses yeux brillants parcourent les 25 m² du sous-sol.

Vous pouvez faire pivoter la vidéo à 360° à l'aide de la souris.

Les fauteuils en cuir sont équipés de repose-pieds et d'appuis-têtes réglables. Ils sont rouges et assortis aux murs. Des LED intégrées juste sous le plafond éclairent ce dernier d'une lumière violette. Deux paires d'enceintes Klipsch sont placées dans les deux coins au fond de la salle. Le reste du système audio est caché dans une niche située derrière l'écran. C'est aussi là que se trouvent les composants électroniques.

Martin a les yeux qui pétillent. Un sourire espiègle barre son visage, c'est sa marque de fabrique. Satisfait, il prend une gorgée de bière, une Adler Bräu de la région, et remet la bouteille dans le porte-boisson du fauteuil.

Un ciné à la maison

Assis là, Martin est silencieux, presque invisible. C'est peut-être une caractéristique de sa formation d'informaticien. Mais sa fierté d'avoir mené son projet à bout est palpable. Toujours. Il est marié et père de trois enfants, ce cinéma est sa grande passion. C'est aussi le seul endroit où il regarde des films, il n'a pas de télé.

Martin Feusi a construit son home cinéma.

« Avant, je collectionnais les tickets de cinéma des films que j'avais vus. Ça représentait bien plusieurs centaines de tickets », dit Martin d'une voix monotone. L'homme au T-shirt gris à l'effigie de Captain America souligne ainsi son humour subtil : « Maintenant, je n'ai plus besoin de les collectionner. »

Martin ne mélange pas vie privée et vie professionnelle. C'est comme ça que l'idée du cinéma lui est venue en tête. L'informaticien, qui travaille en ville à Zurich, mais vit dans la vallée de Netstal entouré de montagnes, loue un petit bureau à environ 200 mètres de sa maison depuis des années. Il y effectue ses heures en télétravail, paie les factures et laisse le travail derrière lui quand il quitte ce bureau. Par le passé, la pièce était devenue plus qu'un simple bureau, il y avait aussi fait une place pour sa passion : un canapé, un projecteur et un écran. « Mon antre masculine », déclare Martin. Le sourire espiègle revient sur son visage.

Le nouveau projet est né il y a deux ans : construire son endroit à soi.

Martin prend une nouvelle gorgée : « La première fois que je suis entrée ici pendant la construction, j'ai eu une vision d'horreur en imaginant toutes mes affaires dans ce débarras. » Il n'était donc pas serein. Puis l'idée a germé : il allait transformer cette cave où des câbles pendaient du plafond en cinéma. « J'avais déjà un petit home cinéma dans mon bureau, mais cette fois j'allais faire les choses à fond. »

La cave de Martin en février 2018. L'écran se trouve aujourd'hui là où l'on voit un tuyau sur la photo.

Il n'a pas été trop difficile de convaincre ses proches. Son épouse se montre rapidement emballée par l'idée - elle est pour lui comme une force motrice qui garde ses arrières alors qu'il poursuit ses idées folles. Le véritable défi pour mettre en œuvre ce projet fou résidait surtout dans la maîtrise des techniques et connaissances nécessaire à la construction du cinéma.

La Suisse, ce pays en voie de développement

En se remémorant février 2018, Martin lève les yeux au ciel, se frotte le visage et fait durer. « J'avais l'impression de vivre dans un pays en voie de développement », dit-il, car il n'y aurait pratiquement aucun fournisseur proposant du matériel professionnel pour les salles de cinéma en Suisse. Et les quelques fournisseurs présents sur le marché national avaient un catalogue trop peu fourni pour répondre aux besoins de Martin.

Lorsque l'on est confortablement installé face à l'écran, deux paires d'enceintes et le projecteur se trouvent derrière.

Armé d'un crayon et de papier sur lequel il avait reproduit le plan de la cave, Martin a passé des semaines à éplucher des sites internet, forums et chaînes Youtube. Les questions fusent : quelle type d'écran, quelle taille, à quelle distance placer les sièges ? Et surtout : où trouver les sièges, quelle matière, cuir ou tissu ? Mais encore : comment isoler, cacher les tuyaux d'évacuation, quid des absorbeurs acoustiques ?

« De quoi devenir fou. Je ne suis ni artisan, ni électricien, ni plâtrier », dit Martin un an plus tard confortablement installé dans son fauteuil. En février 2018, il se voyait encore comme un employé peu doué de ses mains cloué à son bureau. Embarrassé, Martin rit.

Je n'y connaissais rien de rien, mais j'avais beaucoup d'idées et toujours plus de questions.

Chaque jour, il était confronté à de nouvelles questions. Des questions dont les réponses soulevaient de nouvelles questions. Au sujet des outils par exemple. « Soudain, il m'a fallu trouver une ponçeuse puis une scie sauteuse. Ensuite, j'ai eu besoin d'accessoires spécifiques pour mes travaux. Ça a continué comme ça et je n'en voyais pas le bout. »

Martin ne savait pas comment gérer ces nouveaux achats. On parle ici de « dur labeur » : « Quatre mois durant, j'ai investi beaucoup de temps et d'argent, sans même avoir commencé les travaux. Il m'a fallu beaucoup de patience. Mais tout ça était nécessaire, sinon les travaux auraient viré à la catastrophe. »

Martin est fier d'avoir pu mener son projet à bout.

En juin 2018, tout est enfin prêt et Martin peut attaquer les travaux.

Quand congé paternité rime avec construction d'un ciné

Le père de famille commence par le plafond. Il faut d'abord le peindre en noir, puis ajouter un coffrage tout autour afin de cacher les tuyaux. Il y fait aussi passer les câbles du projecteur et des enceintes arrières, à savoir une paire d'enceintes Klipsch à hauteur d'oreilles et une deuxième paire d'enceintes Klipsch au-dessus, pour les relier à l'ampli caché derrière l'écran.

Martin utilise un système Auro 3D.

<strong>La voix de Dieu</strong> n'existe qu'avec Auro 3D
Savoir-faireAudio

La voix de Dieu n'existe qu'avec Auro 3D

En octobre, Martin devient papa pour la troisième fois. Il profite de l'occasion pour prendre quatre semaines de congé paternité : « Le timing était parfait », dit-il avant de prendre une nouvelle gorgée.

Toute l'électronique est cachée derrière la toile à suspendre.

La toile tendue sur un cadre en bois recouvert d'un velours noir, est fixée sur un mur en Placoplatre construit par Martin pour masquer les murs bruts d'origine. Martin a laissé environ 60 cm entre son bardage et le mur d'origine, ce qui lui a permis d'y installer l'ampli, deux enceintes avant, deux caissons de basses, une enceinte centrale, deux enceintes pour les sons venant de droite et de gauche ainsi que tous les câbles. Tout est de marque Klipsch, sauf les enceintes avant gauche et droite. Pour ces dernières, Martin a opté pour des haut-parleurs de la marque Studer und Revox qui ne sont malheureusement plus disponibles.

Une bonne partie du système audio est caché derrière l'écran.

Il a ensuite construit l'estrade en aggloméré sur laquelle repose la rangée du fond. L'estrade est rembourrée de laine minérale, et ce, pour une bonne raison : les colonnes d'enceintes que Martin a fabriquées sont directement posées au sol. La laine minérale absorbe ainsi une partie des ondes sonores et fait office d'isolant.

Coffrage en bois recouvert de tissu transonore...
...et vissé sur les colonnes.

Martin a également utilisé du Placoplatre pour les autres murs. Il a ensuite monté six panneaux absorbants en mousse sur les parois latérales, ceux-ci absorbent les ondes sonores pour éviter qu'elles réverbèrent dans la pièce. La couleur des murs correspond exactement au rouge des fauteuils.

Martin parle de son cinéma. Arrière-plan : les murs rouges en Placoplatre et les absorbeurs.

Après les murs, Martin a posé le sol en vinyle. Il n'a pas envisagé la moquette un seul instant, cela aurait rendu inutile la porte insonorisée censée empêcher le son de sortir ou d'entrer dans la pièce.

« Tu ne devineras jamais le nombre de moquettes que j'avais déjà regardé avant de découvrir ça », dit Martin, « une cinquantaine de modèles. Au moins. »

Revoilà le sourire espiègle.

Travail nocturne

Les quatre semaines ne suffisent pas.

Épuisé, Martin travaille la nuit ; mais son congé paternité est fini et il n'a pas d'autre choix. Il lui était impossible d'abandonner ce projet, notamment parce que la démolition de ses constructions l'aurait mobilisé aussi longtemps que pour achever son projet. De plus, Martin avait déjà investi plus de 10 000 francs et de longues heures de travail.

Tout lâcher ? Non. Martin ne s'est pas donné tout ce mal pour rien.

Une seule solution : aller de l'avant.

Pendant sept mois, Martin a sué sang et eau et n'a pas compté ses heures pour mener son projet à bout.

Enfin, le moment vient de choisir les sièges. Là encore, les nerfs de Martin sont mis à rude épreuve. « On trouve très peu d'endroits d'exposition en Suisse pour voir différents modèles, » explique Martin. Les rares modèles qu'il peut voir ne lui conviennent pas. L'informaticien a le choix : soit il fait plus de 600 km pour aller à l' étranger et voir des modèles qui se révéleront peut-être inadaptés, soit faire confiance à des rapports très subjectifs publiés par des inconnus sur des forums.

Martin opte pour la deuxième option.

Il commande cinq fauteuils de cinéma en cuir chez un vendeur allemand pour un total de 8000 euros. Délai de livraison : trois mois. La voix de Martin se fait plus aiguë : « Imagine, tu envoies un montant non négligeable à l'étranger et tu dois attendre des mois avant que ta commande arrive enfin, sans savoir exactement ce que tu vas recevoir. » Martin se met la tête dans les mains.

Mars 2019. Les fauteuils sont enfin arrivés. Et ils me conviennent parfaitement. Martin est soulagé. Remotivé, il les installe, s'assoit et parcourt sa bibliothèque de films. L'ensemble de son système est connecté à son NAS via une [Nvidia Shield](/fr/s1/product/nvidia-shield-tv-remote-only-de-fr-it-it-en game console-6604685) ; il utilise Plex pour gérer sa bibliothèque et voilà, il peut enfin regarder son premier film dans son propre cinéma.

« Interstellar ».

Ciel étoilé

Martin se repose contre le dossier et réfléchit un instant. Le problème avec de tels projets, dit-il, c'est qu'il n'y a pas de tuto et que personne ne vous montre comment faire. De plus, quand un projet rate, complètement ou non, il est important de repartir de zéro et non sur des bases branlantes.

« Il faut être prêt à apprendre sur le tas. C'est inévitable. » Cette leçon, Martin a dû l'apprendre seul et il aimerait maintenant aider d'autres passionnés de cinéma à construire leur propre home cinéma. Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter Martin à cette adresse cinema@martinfeusi.com.

« Il y aussi ces idées qui te viennent à l'esprit alors que tu as déjà accompli la moitié de ton projet. L'Ambilight, par exemple », dit Martin. Il pointe l'écran du doigt : une bande LED projette un éclairage sur le mur derrière l'écran. Les couleurs s'adaptent à l'image affichée à l'écran.

Martin a construit son propre système Ambilight.

« Heureusement, au moins pour l'Ambilight, j'ai pu trouver des instructions », dit-il en souriant.

Do it yourself: nous fabriquons un <strong>Ambilight</strong>
vidéo
Nouveautés & tendancesHome cinéma

Do it yourself: nous fabriquons un Ambilight

« À un moment, j'ai arrêté de tenir les comptes du projet. Sinon, j'aurais pété un câble. J'en ai certainement eu pour plus de 20 000 CHF. » Il fait encore un sourire en coin. « Mais je dois dire que chaque centime en valait la peine. »

Fauteuil numéro 2 : le trône de Martin. C'est l'endroit le plus confortable pour lui.

Le projet n'est pas encore terminé. Martin se pose encore des centaines de questions. Et des centaines d'idées. Le père de famille lève les yeux au ciel. Il pourrait y installer des dizaines de petites LED. Martin prend une dernière gorgée d'Adler Bräu.

« Des étoiles, ça serait pas mal non plus. »

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

<strong>Onyx Cinema LED</strong>: une révolution cinématographique qui crève l’écran
ReportageHome cinéma

Onyx Cinema LED: une révolution cinématographique qui crève l’écran

<strong>Sylvester Stallone</strong>, du missionnaire au boxeur
En coulisseHome cinéma

Sylvester Stallone, du missionnaire au boxeur

Trailer Tuesday : The Dark Crystal, <strong>Rambo 5</strong> et Ford v. Ferrari
Nouveautés & tendancesHome cinéma

Trailer Tuesday : The Dark Crystal, Rambo 5 et Ford v. Ferrari

Avatar

Luca Fontana, Zurich

  • Editor
Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.»

Commentaires 39

3000 / 3000 caractères

User salzibeat

ich sage nur eins: oberhammergeil

05.06.2019
User EVZCyman

Nicht gerade die beste Werbung für die Forderung nach mehr Vaterschaftsurlaub...

05.06.2019
User Hugoboss

nojoke

05.06.2019
User Anonymous

ja, das habe ich mir auch gedacht, er muss ja eine sehr verständnisvolle Frau haben :-)

06.06.2019
Répondre
User alain.1997

Und natürlich ist Plex installiert mit all seinen "Legalen" heruntergeladenen Filmen 😂

05.06.2019
User rem3_1415926

Ja, in der Schweiz ist das herunterladen (noch?) legal... 😂

05.06.2019
User stefan88

Für den privat gebrauch ja. Heisst wohl, er wird immer 3 leere sitze haben? ;-)

05.06.2019
User Rubidox

@stefan Ich zitiere gerne mal Art. 19 Abs. 1 lit. a Urheberrechtsgesetz URG bzgl. Eigengebrauch: "jede Werkverwendung im persönlichen Bereich und im Kreis von Personen, die unter sich eng verbunden sind, wie Verwandte oder Freunde" Dies sollte deine Annahme wiederlegen ;)

05.06.2019
User smoodz

8000 Euro für Sitze über 20'000.- fürs Kino, und keine 9.95 oder 19.95 für ein Physisches Medium, die ersten Studios hören ende Jahr auf Physische Datenträger zu Produzieren! Weitere werden folgen. Wird es keine Physische Mediem mehr geben sinkt die Quali, dann gibt es nur noch die 3GB Versionen. Dann geht das gejammere wieder los das man nichts sieht im Dunkeln wie bei GoT.

05.06.2019
User Amphibolix

@Smoodz: Richtige Feststellung, nur scheinen das die meisten hier nicht zu begreifen. Du triffst den Nagel jedenfalls schmerzlich auf den Kopf. Das Problem ist ebenfalls, dass immer noch viel zuviele DVDs produziert und verkauft werden (und die Konsumenten diesen Mist auch noch kaufen), anstatt den Handel auf das Nachfolgeprodukt, die Blu-ray zu kanalisieren. Es gibt bereits zig Beispiele von Serienstaffeln, wo zuerst beide Datenträger angeboten wurden und bei der Folgestaffel dann nur noch DVD (!!!). Das muss man sich mal vorstellen: Im Jahr 2019, notabene! Am Schluss werden wir dann gar keine Discs mehr zur Auswahl haben und es stehen bloss noch komprimierte Streamindienste oder Downloads zur Verfügung. Dass diese dann auch noch zensuriert, ohne Abspann, ohne Extras usw. sein werden, dürfte klar sein.

06.06.2019
Répondre
User kyrilius

Sensationell; Gratulation sieht umwerfend aus. Ich bin auch Besitzer eines Heimkinos, muss es allerdings mit meinen Kids und Ihren Instrumenten teilen :-(. Ich persönlich bevorzuge zwar wegen der Akustik Teppich im Kino, aber der Boden sieht dann nicht mehr so schön aus, wie hier bei Martin.

05.06.2019
User KevRWL

Haben will.

05.06.2019
User Outrager

Top!!!

Ich bin an einem gleichen Projekt dran, Heimkino im Keller, Marke Eigenbau.
Auch geplant mit Akustik-Leinwand, Klipsch-Lautsprechern etc., wobei ich jetzt schon davon ausgehe, dass CHF 20k nicht ausreichen werden. Habe (auch) diverse Fragezeichen und würde mich gerne bei Dir melden, Du kannst mir bestimmt diverse gute Inputs geben.

Fragen bzgl. Raumgrösse (ca. 35m²) / Aufteilung (Grundriss / rechteckig, - ok, das ist gegeben), Akustik / Absorber etc., Leinwand (fix? motorisiert?) - Leinwand & Beamer mit Bildformat-Erkennung und automatischer Maskierung kosten ja ein Vermögen. Beamer & IT-Zeugs habe ich im hinteren, abgetrennten Raum/19" Rack (im Rücken), ähnliche Sessel angedacht, usw. usf.

Ha, genial, ich bin so frei und werde mich bei Dir melden! :o)

05.06.2019
User femaco

Danke fürs Feedback. Du kannst dich jederzeit bei mir melden. cinema@martinfeusi.com
Du kannst das ansonsten auch persönlich anschauen kommen.

05.06.2019
User ursdaniel

A ja habe nur ein kleines kino im wohnzimmer leinwand mit 3x2 meter full hd beamer und yamaha 5,1 system mit standboxen.
Reicht völlig aber wenn ich mehr platz im haus hätte würde ich als schreiner eine traum männerhöhle bauen

09.06.2019
Répondre
User LGTech

Wow, mega! Hätte ich genug platz würde ich dich als Projektleiter für meine eigene Anlage engagieren ;) coole Sache! Ich glaube ich käme lieber zu dir ins Kino ;)

05.06.2019
User femaco

Kein Problem. Wir eliminieren dein Wohnzimmer und Esszimmer, brechen die Wand durch und verlagern diese unnützen Teile des Haushalts in den Keller. Dann hast du Platz! Wär das was? :)

05.06.2019
User LGTech

...hahaha...sehr gerne...nur leider wohne ich in einer Mietwohnung ;) sollte ich mal ein eigenes Häuschen besitzen, komme ich gerne darauf zurück!

05.06.2019
Répondre
User Predator666

Willkommen bei den Heimkinobesitzern, du wirst es keine Minute bereuen. Das kann ich aus eigener Erfahrung bestätigen, bei mir ist das reine Heimkino schon 6 Jahre im Einsatz und es rockt immer noch. Ich staune immer wieder wenn Leute wie du so ein Projekt selber durchziehen. Planung, Beschaffung und Aufbau fordern wirklich viel, wenn man Familie hat ist das dann wohl die höchste Schwierigkeitsstufe. Ich vermute aber dass du diese Zeit trotz allen Mühen wie das Kind im Weihnachtsladen ausgekostet hast. Ich wünsch dir noch viele lange Nächte für edlen Sound und gute Filme.

05.06.2019
User femaco

Danke, das kann ich nur bestätigen. Wenn ich ein paar Tage nicht drin war, freut man sich umso mehr und fühlt sich wie wenn man das erste Mal drin sitzt.

05.06.2019
Répondre
User roberttye

Bonjour,

C'est un projet que j'ai aussi depuis des années, là nous sommes en train de construire une maison et nous avons prévu déjà une place à la cave pour installer un cinéma. Si vous avez des conseils pour des fournisseurs de matériel ils seraient le bienvenu.

06.06.2019
User jmiforum

Pour les francophones, si vous êtes intéressés par le sujet, il y a le forum Homecinema-fr.
Une vraie mine d'or!

Si vous cherchez un peu, vous trouverez la "Salle HC de Jmiforum" dans la section "Installations HC dédiées".

Il y a aussi une section pour l'organisation de rencontres entre passionnés avec une sous section "Suisse".

Y'a plus qu'à!

12.06.2019
Répondre
User Anonymous

Hi Tinu
super Sache! Wenn ich mal im Glarnerland bin, komme ich vorbei :-)
Gruss
\Gerry

07.06.2019
User jmiforum

Bravo pour le projet et bienvenue au club des passionnés de salle Homecinéma personnelle " Do It Yourself.

Pour les francophones, si vous êtes intéressés par le sujet, il y a le forum Homecinema-fr.
Une vraie mine d'or!

Si vous cherchez un peu, vous trouverez la "Salle HC de Jmiforum" dans la section "Installations HC dédiées".

Il y a aussi une section pour l'organisation de rencontres entre passionnés avec une sous section "Suisse".

12.06.2019
User Anonymous

Respekt, geile Anlage. Grüße nach Albis. Kommst mir doch etwas bekannt vor 😉.

05.06.2019
User Anonymous

Die Schweiz, das Entwicklungsland? Schaut doch mal auf www.homecinema.ch
Seit 20 Jahren aktiv im Heimkinobau.

05.06.2019
User femaco

«Was Heimkinos angeht, habe ich mich in der Schweiz wie in einem Entwicklungsland gefühlt.» Das sagt er, weil es hierzulande kaum Anbieter gibt...

Ich kann das „kaum“ leider nicht fett machen aber mit „kaum“ war homecinema gemeint. Mit ihnen hatte ich während der Planung auch Kontakt

05.06.2019
Répondre
User jmiforum

Salut,

Bravo pour ta salle et bienvenue au club des "homecinephiles dans la cave".

Pour les francophones, si vous êtes intéressés par le sujet, voici le forum de référence:
homecinema-fr.com/forum/

Une vraie mine d'or!

Si vous cherchez un peu, vous trouverez la "Salle HC de Jmiforum" dans la section "Installations HC dédiées".

Il y a aussi une section pour l'organisation de rencontres entre passionnés avec une sous section "suisse".

Bonne lecture et bons projets!!!

12.06.2019
User DSola

That is great project and I am happy for Martin (and whoever he invites for home cinema projections). I always dream to have one too.
But let's face it. You need to own a house with the cellar for starters. That is kind of VERY expensive in Switzerland (do not start me with Zurich prices of real estate).
Then, he said it was more then 20'000 CHF for the project not counting men hours. That, right there is about 1000 movie tickets invested.
If I was making mine own, I will go with much cheaper yet still great options. My calculations are somewhere 6-7'000 CHF for the project. I am only missing the cellar though. And the house that comes with it...

14.06.2019
User Axonteer

Geld Verbrennetis mal anders ..... :-D Immerhin hat er was davon

06.06.2019
User sky21

Super Sache. Die Filme synchronisiert zu schauen trübt jedoch jeden Filmgenuss; hoffe die Ausschnitte waren nur für die Reportage hier.

05.06.2019
User Anonymous

Nichts für ungut.. aber nicht jeder kann englisch, hat bock zu lesen, oder sich zu sehr zu konzentrieren wenn die Sprachqualität weniger direkt ist als bei Snych. auf Deutsch.
Schon wenn gewisse Akzente da sind habe ich Probleme und muss gut aufpassen. -> GOT (auch wenn ich es auf Englisch geschaut habe) Und ja ich Spreche Englisch ^^
Der Filmgenuss kann genau bei all den Problemen trüben.
Man will sich auf den GANZEN Film konzentrieren und nicht auf die Schrift oder Audio.
Leider verstehen es gewisse Filmfanatiker die sich mit Englisch schmücken nicht wirklich.
Synchonisation hin oder her.

05.06.2019
Répondre
User alain.1997

Und natürlich ist Plex installiert mit all seinen "Legalen" heruntergeladenen Filmen 😂

05.06.2019
User danyfreax

Optisch geil! Akustisch...? Ich sehe nur einige Vicoustic Panels an der Wand. Was hast du gegen die tiefen Frequenzen und/oder Raummoden unternommen?

05.06.2019
User femaco

Schick mir ne Mail auf cinema@martinfeusi.com. Ich kann dir gerne die akustische Detailplanung zeigen. Für die tiefen Frequenzen wurden jeweils Bassabsorber mit einem Volumen von 50x50x253cm installiert. Dies mit einem Wandabstand von 10cm.

05.06.2019
Répondre