En coulisse

Le Thymio dessine une maison pour nous

Aurel Stevens
Zurich, le 22.11.2016
Traduction: Stéphanie König
Dans la première partie, Oli nous a présenté les fonctions de base du robot Thymio. Dans une deuxième vidéo (en allemand), il active le mode réservé aux personnes expérimentées et vous montre tout ce qu’il est possible de faire.

Comment interroger les capteurs et commander les moteurs? Vous l’avez appris dans la première partie. Vous ne l’avez pas vue? Regardez-la ici:

Placeholder image
placeholder

placeholder

Le Thymio est un robot capable d'accompagner les enfants dès leurs débuts dans la robotique. Grâce à l’interface de programmation graphique, il est relativement simple à utiliser. Il est notamment très intéressant pour réaliser des projets scolaires (les matériaux pour des utilisations possibles sont listés dans un manuel spécial réservé au corps enseignant).

Oli passe désormais à l’étape suivante et active le mode dédié aux spécialistes – un réel défi pour les enfants plus âgés. La programmation se passe encore au niveau de l’interface graphique, mais il existe encore d’autres possibilités. Le changement le plus évident est qu’il y a plus de place pour des opérations et qu’on peut en plus utiliser un minuteur.

La nouveauté majeure se cache derrière l’icône de l'état interne. Ceux qui ont déjà programmé quelque chose: nous parlons de variables. Il y a quatre emplacements différents pour les états et ces derniers peuvent être activés ou désactivés, il s’agit donc d’une variable booléenne. Cette petite modification offre d’innombrables nouvelles possibilités. Car, maintenant, on peut interroger les capteurs plusieurs fois par projet et réaliser des opérations beaucoup plus complexes. Particulièrement intéressant: on peut non seulement interroger les états, mais aussi les concevoir. Exemple:

  • si vous tapez dans les mains et que l'état est 1, la lumière s’allume en vert et l'état sur 0
  • si vous tapez dans les mains et que l'état est 0, la lumière s’allume en rouge et l'état sur 1

En deuxième inspiration, Oli montre dans la vidéo comment dessiner avec le Thymio. Il suffit de placer un feutre dans l’ouverture prévue à cet effet. Le Thymio suit la trajectoire préprogrammée et laisse un dessin. Avec l’interface de programmation graphique, difficile de dessiner précisément, car les changements de trajectoire souhaités ne peuvent pas vraiment être réglés. Mais on peut facilement dessiner une maison, une spirale ou d’autres formes simples.

Et on peut déjà jeter un coup d’œil à la troisième partie. Si l’on avait un accès direct au code du programme, on pourrait commander le Thymio de façon beaucoup plus précise, ou bien?

Plus sur la robotique & l’apprentissage (certains articles sont encore en allemand)

Placeholder image
placeholder

placeholder

Placeholder image
placeholder

placeholder

Placeholder image
placeholder

placeholder

Placeholder image
placeholder

placeholder

Placeholder image
placeholder

placeholder

Cet article plaît à 4 personne(s)


Aurel Stevens
Aurel Stevens
Chief Editor, Zurich
Je dompte la rédaction. Rédacteur le jour, papa le soir. Je m’intéresse à la technique, aux ordinateurs et à la HiFi. Je fais du vélo par tous les temps et suis presque toujours de bonne humeur.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser