Le Dyson laser à l'essai : l'aspirateur réinventé ?

Simon Balissat
Zurich, le 18.10.2021
Le Dyson V15 Detect Absolute vise à révolutionner l'aspiration avec un détecteur de particules et une brosse laser. Des gadgets auxquels personne ne s'attendait. L'aspirateur est et reste néanmoins le meilleur aspirateur sans fil.

Lorsque le laser situé à l'avant de l'embout fonctionne, il révèle implacablement les endroits où vous n'êtes pas passé. Sur un parquet, par exemple, ou sur un carrelage lisse. La lumière verte illumine alors le sol de telle sorte que même les plus petites particules projettent une ombre. Et c'est là que le problème se pose. Car sur un sol à la surface légèrement irrégulière, le laser ne sert à rien. Le laser est également difficile à voir en plein jour. Vous pouvez voir le laser et les autres accessoires en action dans la vidéo.

Oubliez les particules

Le compteur de particules est complètement inutilisable. Le Dyson V15 analyse la taille des particules de poussière qu'il aspire. En dehors d'un diagramme à barres sur l'écran de l'aspirateur, ces informations ne peuvent être évaluées et sont donc inutiles. Dyson devrait donc laisser la question des particules aux professionnels du CERN ou de l'Institut Paul Scherrer.

Et le reste ?

Dyson est et reste le meilleur en matière de puissance d'aspiration, les accessoires sont également impressionnants et presque trop luxueux. Dyson fournit plusieurs petites brosses alors qu'une aurait suffi. Enfin, on n'échappe pas à un problème bien connu : la batterie et le moteur étant lourds et la poignée inconfortable, il est difficile de passer l'aspirateur pendant plus de 15 minutes. Dyson ferait mieux d'investir dans l'ergonomie au lieu d'inventer des lasers détecteurs et mesureurs de particules.

Cet article plaît à 69 personne(s)


Simon Balissat
Simon Balissat

Teamleader Editorial, Zurich

Lorsque j’ai quitté le cocon familial il y a plus de 15 ans, je n’ai pas eu d’autre choix que de me mettre à cuisiner pour moi. Cela dit, il ne m’aura pas fallu longtemps avant que cette nécessité devienne une vertu. Depuis, dégainer la cuillère en bois fait partie intégrante de mon quotidien. Je suis un vrai gastronome et dévore tout, du sandwich sur le pouce au plat digne d’un restaurant étoilé. Seul bémol: je mange beaucoup trop vite.

Tout pour la maison

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser