Savoir-faire

L’air comprimé à la rescousse de mes canalisations bouchées

Livia Gamper
26.01.2022
Traduction: Sophie Boissonneau

Jamais je n'aurais pensé que l'air comprimé pouvait déboucher un siphon. Et ce, facilement et sans produits chimiques, même pour la non-bricoleuse que je suis.

Le problème n’est pas apparu du jour au lendemain, l’eau s’écoulait de plus en plus lentement dans le lavabo de ma salle de bain. Une situation toute faite pour une tige en bois de hêtre, me dis-je. La rotation du bâton doit permettre d’extraire les cheveux du siphon. J’ai glissé et tourné la tige dans le siphon, mais rien n’est sorti. À l’aide d’une lampe de poche, je pousse l’inspection un peu plus loin et remarque que ce n’est pas l’écoulement qui est bouché, mais la partie inférieure du siphon. Aucune chance d’y arriver avec le bâtonnet durable. Mince ! N’étant pas du tout bricoleuse, j’ai un problème.

Le bouchon est plus loin.
Le bouchon est plus loin.

D’après mes premières recherches sur Internet, je dois dévisser le siphon pour nettoyer les tuyaux. Démonter le siphon de mon appartement datant des années 70 est une chose, le remonter en est une autre et serait à mon avis impossible. Non seulement parce que je ne suis pas manuelle, mais aussi à cause des joints tellement fragiles qu’ils menacent de s’effriter rien qu'en les regardant.

Que faire ?

Ni chimie ni clé à pipe

J'ai déjà essayé le déboucheur chimique, mais la super catastrophe écologique n'a pas débouché mes tuyaux. Maintenant, le siphon est tellement bouché que l'eau stagne après chaque lavage de mains. C’est très gênant quand j’ai des invités.

Aux grands maux, les grands remèdes : je dois demander à mon père de bien vouloir descendre de Thurgovie pour me venir en aide à Zurich. Comme il ne m'a pas transmis son talent pour les travaux manuels, il doit s'en charger personnellement. Dans ses tiroirs, ce bricoleur amateur stocke toutes sortes de pinces, de joints et de vis... Bref, tout ce qui me paraît fort utile pour mon affaire.

Après une brève inspection du fameux siphon problématique, mon père en vient à la même conclusion que moi : le démontage a plus de chances de finir en catastrophe qu’en libération.

Le déboucheur à air comprimé : outil miraculeux ?

Mais papa ne serait pas un bricoleur chevronné s'il n'avait pas une solution à ce que je considère comme un problème sans espoir. Je vais essayer l’air comprimé. Il ajoute que je suis justement à la source, je n’ai qu’à commander un déboucheur sur Galaxus. En plus, ça n’est pas cher. Alors que mon père s’apprête à reprendre la route pour la Thurgovie, je trouve rapidement ce que je cherche.

Les évaluations ne tarissent pas d'éloges sur cet étrange outil rouge qui fait penser à une perceuse pour enfants. « Une fois que tout est débouché, il faut malheureusement patienter jusqu'à la prochaine fois... » écrit l'utilisateur Deusmortuorum666. Ma situation me paraît désespérée, je commande donc le pistolet à air comprimé.

J’espère que ça ne va pas faire sauter ma vieille tuyauterie.

Le lendemain, le déboucheur à air comprimé rouge est arrivé. La notice est succincte. Je dois fermer le trop-plein pour faire le vide. J’utilise un chiffon pour le boucher. Conformément aux instructions livrées avec l’outil, le siphon doit être soutenu pour éviter tout dommage. J’improvise donc un support avec un seau retourné et quelques vieux livres.

Les vieux livres de mes études me sont finalement utiles.
Les vieux livres de mes études me sont finalement utiles.

Il faut ensuite fixer l’embout pour lavabo sur la partie rouge. Mon père me dit de laisser couler un peu d’eau dans le lavabo. Selon lui, cela permet de faire le vide plus facilement pour ensuite dégager le bouchon. Enfin, il me donne le conseil le plus important à mes yeux : « Fais attention, l’eau peut gicler. » Rien que l’idée de l’eau du siphon qui me gicle au visage me fait horreur. Je m’équipe donc d’un masque et de vieilles lunettes de protection.

La partie rouge est plus grande que prévu.
La partie rouge est plus grande que prévu.

Cas résolu, lavabo libéré

Je pompe et j'appuie sur la gâchette. L'eau gicle. Heureusement, seulement sur mon miroir, pas sur mon visage. Et soudain, il y a de la fumée blanche. Je ne sais pas si ça vient de l'évacuation, si le pistolet à air comprimé vient de surchauffer ou si un nouveau pape a été élu. Je m'inquiète un instant, mais je décide d’ignorer. Je répète la procédure plusieurs fois ; il n'y a plus de fumée, donc ce n'est probablement pas si grave. Seul le miroir en prend à nouveau pour son grade.

Enfin, c’est l’heure du verdict. J’ouvre le robinet...

Et en effet : l’eau s’écoule comme s'il n'y avait jamais eu de problème. Le lavabo et moi sommes libérés. Je peux à nouveau recevoir des invités sans passer pour quelqu'un qui ne sait pas maîtriser pas son lavabo et sa vie.

Cet article plaît à 143 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Faire des expériences et découvrir de nouvelles choses font partie de mes passions. Tout ne fonctionne pas toujours comme prévu et il arrive quelquefois que quelque chose se casse. Sinon, je suis accro aux séries et je ne peux plus me passer de Netflix. En été, on me trouve le plus souvent dehors au soleil – au bord du lac ou à un festival de musique. 


Tout pour la maison
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Bricolage
Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader