Vous n’êtes pas connecté à Internet.
Corporate logo
Vie de familleNouveautés & tendances 230

Je vais devenir papa! Six pères qui travaillent chez Galaxus nous racontent

Chéri, je suis enceinte! Une phrase simple qui provoque des réactions et des sentiments différents chez les hommes. Six futurs ou jeunes pères de chez Galaxus parlent de leurs expériences pendant la grossesse.

Chéri, je suis enceinte! Quoi, t’es enceinte? Trop bien, t’es enceinte! Oh, mon Dieu, t’es enceinte? Faut que tu avortes! Ah, il était temps! Les réactions qui suivent l’annonce de cette nouvelle qui change la vie ne pourraient pas être plus différentes. La joie, le bonheur, la peur, mais aussi le rejet – les sentiments des hommes font le grand huit. En fonction de la situation de vie actuelle, les réactions négatives sont compréhensibles: ce n'est pas un hasard si nous parlons d'enfants désirés ou d'accidents.

La future maman modifie son alimentation, ne boit pas d’alcool, ne fume pas, adapte ses activités sportives et son activité professionnelle si nécessaire, doit endurer les désagréments causés par la grossesse, court constamment chez le médecin et sent de très près les coups de pied parfois très violents du bébé. Dès le premier jour, elle se retrouve responsable d'un petit être innocent qui grandit. Le père est quant à lui un peu exclu de la grossesse. Il ne peut sentir le bébé qu’à travers le ventre de sa compagne, ne ressent aucune douleur, n’a pas de nausées ou d'autres maux. Il sait à peu près la taille actuelle du bébé en comparant ce dernier à un fruit. Il sait en général tout au plus de combien de semaines la femme est enceinte.

Comme Digitec Galaxus AG est actuellement en plein baby boom, j'en ai profité pour interroger quelques futurs et jeunes pères sur leur situation. Kevin Hofer (Editor, jeune papa), Thomas Kunz (Photographe, futur papa), Ueli Schwob (Process Manager, futur papa), Philipp Rüegg (Editor, jeune papa), Louis Varnet (Process Manager, jeune papa) et le mari d'Ümmü Baskin (Category Planning Manager, futur papa) m'ont raconté comment ils ont réagi au fameux «Je suis enceinte», comment ils vivent ou ont vécu la grossesse et à partir de quel moment ils ont réalisé que leur vie n’allait plus jamais être la même.

Perception de la grossesse

Les réponses des six hommes sur ce qui les préoccupe et la façon dont ils perçoivent la grossesse ne pourraient pas être plus différentes.

Louis était activement impliqué dans la grossesse de sa femme. Il a toujours voulu tout savoir, s'est rendu à tous les rendez-vous chez le gynécologue, s'est informé sur toutes sortes de choses et s'est toujours adapté à sa femme. Pour lui, il était extrêmement important d'accompagner sa femme pendant cette aventure et de la soutenir. La grossesse s’est bien passée. Mais il y avait quand même une petite appréhension avant chaque rendez-vous chez le médecin. Louis n'a jamais vu la grossesse comme un obstacle. Ils ont continué de voyager, sont allés à la salle de sport ensemble jusqu'à la fin de la grossesse et ont profité au maximum du temps qu’il leur restait avant l’arrivée du bébé. Ils ont tout simplement pris chaque jour comme il venait.

Ümmü et son mari parlent tous les jours de la grossesse. Il écoute ses peurs, ses joies et ses inquiétudes, et suit activement ses changements (physiques). Ça fait déjà un moment qu’ils sont à la recherche d'un prénom, mais il leur reste encore du temps. C’est vrai qu’il doit être mûrement réfléchi.

Kevin a malheureusement dû faire face à un coup du destin, car la première grossesse ne s'est pas déroulée comme prévu. Après l’immense joie qui les a envahis à l’annonce de l’heureux événement, la perte du bébé leur a fait très mal. La fausse couche a laissé des traces. L'incertitude quant au bon déroulement de la deuxième grossesse a suivi le couple en permanence. Kevin aurait eu besoin de plus de temps pour achever la phase de deuil. Bien qu'il ait soutenu sa femme là où il le pouvait, il a gardé ses distances émotionnelles par rapport au fils à naître et à la grossesse – par peur de revivre la même chose. Les contrôles étaient naturellement très importants pour le couple. Avec chaque examen et chaque feed-back positif, l'espoir d'une grossesse menée à terme augmentait. Aujourd'hui, il est l’heureux papa d’un petit garçon.

Philipp s'est concentré sur la transformation de sa maison. Ils voulaient être prêts à temps pour accueillir le nouveau-né. Tout au long de la grossesse, les futurs parents se sont inquiétés de la santé de la femme et de l'enfant. La grossesse s'est déroulée sans complications et sans grandes sautes d'humeur. Il se réjouit de commencer enfin cette nouvelle vie.

Pour Ueli, le plus important, c’est la santé de sa petite amie et de l'enfant. Mais comme chaque livre conseille autre chose sur les choses à faire et à éviter, il y pense assez souvent. Puisqu'il n'est pas marié, il a également dû clarifier la reconnaissance de paternité et le droit de garde avec la commune. Normalement et si les parents sont d'accord, la clarification de la reconnaissance de l'enfant ainsi que de l’autorité parentale est très simple. Il suffit de prendre rendez-vous par téléphone, de se rendre à l’Office d’état civil et de signer plusieurs documents. Ueli trouve passionnante la façon dont les sujets de ses conversations avec ses amis ont changé. Les amis avec des enfants se mettent soudainement à vous donner des conseils qui ne vous intéressent pas (encore). Il trouve très difficile de savoir quelle info est importante et quelle ne l’est pas.

Pour finir, une anecdote qui a beaucoup marqué Thomas pendant la grossesse:

[[quote: Ma femme m'a raconté qu'une de ses amies a eu son bébé un mois plus tôt. La nuit suivante, j'ai fait des cauchemars et je me suis réveillé. Je me suis rendu compte qu'il ne restait plus que trois mois avant le terme et qu’il était peut-être temps de trouver un lit, une table à langer, une poussette et des vêtements. "Thomas Kunz, Photographe"]]

Thomas vit un peu la grossesse comme une montagne russe d'émotions et se retrouve avec trois kilos de plus sur les hanches. Ça confirme bien le cliché qui dit que le ventre de l’homme grossit aussi.

Tous les (futurs) pères qui travaillent chez Galaxus ont quelque chose en commun. Ils aident, soutiennent et accompagnent les futures mamans. Ils sont attentionnés, souffrent lorsqu'elles ne vont pas bien et participent aux contrôles de grossesse s’ils en ont l’occasion. Continuez sur cette lancée!

Un changement de vie radical

La question «Quand as-tu vraiment réalisé que la situation était sérieuse et que ta vie n’allait plus jamais être la même?» a reçu exactement la même réponse de tous. Les futurs pères ne sont pas encore conscients à 100%. Ils savent que quelque chose va changer, mais sont encore incapables de dire exactement quoi. Les jeunes pères disent l’avoir clairement compris au moment de la naissance. Comme vous pouvez le constater, la situation est la même pour tous. Elle est simplement un peu plus abstraite pour certains que pour d'autres. En principe, les pères peuvent acheter des livres, les lire et essayer de s'adapter à la situation à venir, mais au bout du compte, chacun vit l’expérience différemment. La fierté les gagne au plus tard la première fois qu’ils voient leur bébé. Ils en oublient même peu à peu tous les efforts et les changements.

Il en va exactement de même pour nous les femmes – nous ne savons pas exactement à quoi nous attendre et ce qui va changer 

Les plus belles phrases de nos pères

Notre fils est né 14 jours après le terme. Nous étions moins stressés par les rendez-vous constants avec la sage-femme et le médecin que par le fait d'entendre encore et encore cette même phrase: «Rentrez chez vous et faites ceci ou cela pour la dernière fois.» Nous avons eu 14 jours pour faire des choses pour la dernière fois. Avec du recul, nous aurions dû profiter davantage de ces dernières fois, mais, malheureusement, nous n’en avons pas été capables à cause de la situation.
Kevin Hofer, Editor
Ma femme est française. Maintenant, elle comprend et parle très bien l'allemand. Mais une fois, après un rendez-vous chez le gynécologue, elle m'a demandé : «Pourquoi le médecin n'arrêtait-il pas de parler de croûte au fromage (Käseschnitte)?» Elle n’avait encore jamais entendu le mot «césarienne» (Kaiserschnitt). ;-)
Thomas Kunz, Photographe
Nous avons pris du temps pour nous, fait attention à ce que nous mangions et nous sommes appliqués à préparer quelque chose de parfait.
Louis Varnet, Process Manager
Ce qui m’a le plus impressionné, c’est la première échographie à l’examen du premier trimestre. C'est incroyable de voir le bébé bouger. Impossible de décrire ce sentiment.
Le mari d’Ümmü Baskin, Category Planning Manager

Dans cet esprit, nous souhaitons à tous les futurs et jeunes papas de merveilleux moments avec leurs enfants!

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

<strong>Cinq mamans</strong> parlent de leurs grossesses
Vie de familleNouveautés & tendances

Cinq mamans parlent de leurs grossesses

<strong>14 choses</strong> qui vous attendent après l’accouchement
Vie de familleSavoir-faire

14 choses qui vous attendent après l’accouchement

<strong>Équipement de base</strong> pour bébé
Vie de famillePrésentation de produit

Équipement de base pour bébé

User
Cuisinière. Femme de ménage. Policière. Infirmière. Animatrice. Motivatrice. Auteur. Narratrice. Conseillère. Organisatrice. Chauffeur. Avocate. Juge… ou tout simplement mère d’une fille et donc pas seulement (Content) Manager dans la vie professionnelle, mais aussi dans la vie privée.

Commentaires 2

3000 / 3000 caractères

User retschi

Ein wirklich schöner Artikel. Ich habe ihn sehr gerne gelesen. :)

15.03.2018
User Anonymous

Hey Myrtha, wieder einmal ein sehr schöner Beitrag.

16.03.2018