Huawei : adieu smartphones ?
Nouveautés + tendancesSmartphone

Huawei : adieu smartphones ?

Richard Müller
Zurich, le 26.05.2021

Pour garantir son avenir, le géant chinois de la technologie se focaliserait, à en croire un mémo interne, sur le développement logiciel.

Huawei, géant chinois de la technologie, souffre des sanctions américaines. Mais cela devrait changer. À l'avenir, l'entreprise entend se concentrer davantage sur le développement logiciel, un domaine pour lequel le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, a exhorté les employés de l'entreprise à « oser diriger le monde ». Voilà ce qui ressort d'un mémo interne, rapporte Reuters.

Huawei est-il sur le point de disparaître en tant que fabricant de matériel informatique ?

Réponse à une immense pression

Le mémo interne, obtenu par Reuters, est la preuve la plus claire à ce jour du réalignement de Huawei ; ce dernier constitue la réponse à l'immense pression que les sanctions ont fait peser sur ses activités liées aux smartphones, le cœur de l'entreprise.

Ren Zhengfei a déclaré dans le mémo interne que l'entreprise se concentrait sur les logiciels, le développement futur duquel demeure fondamentalement « hors du contrôle des États-Unis » et leur assurerait « une plus grande indépendance et autonomie ».

Compte tenu de la difficulté d'opérer aux États-Unis, Ren Zhengfei a précisé dans sa note l'indispensable renforcement de la position de la société sur le marché intérieur et l'extension de son territoire en vue d'une éventuelle exclusion des États-Unis.

Vu leur difficulté de produire du matériel compétitif à court terme, Huawei devrait se concentrer sur la création d'écosystèmes logiciels. La note mentionne notamment son propre système d'exploitation HarmonyOS, ainsi que le framework d’intelligence artificielle MindSpore et d'autres produits informatiques propres à l'entreprise.

Aucun assouplissement en vue

En 2019, Donald Trump inscrit Huawei sur une liste noire afin de lui refuser l'accès à d'essentielles technologies venant des États-Unis. Conséquence ? Elle est dans l'incapacité de développer ses propres puces et de s'approvisionner en composants auprès de fournisseurs tiers.

L'administration de Joe Biden n'a donné aucune indication concernant une éventuelle levée de sanctions. Par ailleurs, la liste noire signifie que Google n'est autorisé à fournir ni assistance pour les nouveaux modèles de téléphones Huawei ni accès aux services mobiles et de développeurs. C'est très grave pour Huawei, car la plupart des applications Android sont basées sur ces services.

Enfin, Ren Zhengfei, qui privilégierait l'open-source, a déclaré que leur offensive logicielle dépendrait de la recherche du bon modèle commercial.

Cet article plaît à 21 personne(s)


Richard Müller
Richard Müller

Teamleader Editorial, Zurich

Journaliste avec plus de 20 ans d'expérience, principalement dans le journalisme en ligne à différents postes. Mon principal outil de travail ? Un ordinateur portable de préférence avec une connexion Internet. J'aime tellement ces appareils que j'ai parfois tendance à démonter, réparer et remettre en état les ordinateurs portables et les PC. Pourquoi ? Parce que c'est amusant !

Smartphone

Suivez les thèmes et restez informé dans les domaines qui vous intéressent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader

  • Skeleton Loader

    Skeleton Loader