Geforce RTX 30 Nvidia et téléviseurs OLED LG ne s'entendent pas très bien

Geforce RTX 30 Nvidia et téléviseurs OLED LG ne s'entendent pas très bien

Luca Fontana
Zurich, le 25.09.2020
LG veut conquérir le marché du gaming avec ses téléviseurs OLED et séduire, avec ses moniteurs gaming, les propriétaires de cartes graphiques RTX-30. Cependant, les premiers portails technologiques font état de problèmes de compatibilité. Une solution prochaine est à portée de main.

Le fabricant de téléviseurs LG sait comment gagner la faveur des gamers. Il n'y a guère d'acteurs sur le marché aussi forts dans ce domaine que ce géant sud-coréen. Et depuis la présentation d'Nvidia de sa nouvelle génération de cartes graphiques début septembre, les couleurs sont encore plus présentes.

On parle de « nouvelles normes pour le secteur ». LG affirme avoir lancé les « premiers téléviseurs 8K du monde » à prendre en charge la série Geforce RTX-30 d'Nvidia : définition 8K à 60 fps, UHD à 120 fps, HDR, taux de rafraîchissement variable, G-Sync, mode de latence faible automatique et Ray Tracing,

soit tout ce qu'il faut pour une communication télévisuelle de haut niveau, y compris pour les potentiels acheteurs de consoles de jeux de nouvelle génération Sony et Microsoft.

À peine les nouvelles cartes graphiques Nvidia viennent-elles d'arriver que les premiers portails technologiques signalent déjà des problèmes de compatibilité. Un accident de parcours pour LG ? Vous parlez d'une prise en charge ! Ce qu'LG en dit ? Pas de panique, une solution est à entrevoir.

Le problème : G-Sync et sous-échantillonnage

Actuellement, selon John Archer, journaliste et expert technique de Forbes, ce sont les modèles OLED 2019 et 2020 qui posent des problèmes de compatibilité.

  1. La synchronisation G-Sync à 120 fps (Hz) ne fonctionne pas.
  2. Downsampling forcé du RGB/120Hz/4:4:4 au RGB/120Hz/4:2:2

Plus précisément : les propriétaires des modèles OLED 2019 et 2020 signalent une perte complète de l'image, c'est-à-dire écran noir, lors de l'activation de la Nvidia G-Sync à fps de 120 Hz. Cela semble se produire quel que soit le débit binaire choisi, c'est-à-dire SDR, HDR10 ou Dolby Vision.

Les propriétaires des modèles OLED 2020 signalent également que le balayage couleur à 120 Hz est passé de 4:4:4 à 4:2:2. C'est ce que l'on appelle le sous-échantillonnage de la chrominance.

En termes simples, les signaux vidéo contiennent deux types d'informations : la luminosité et la couleur, soit la luminance et la chrominance. L'œil humain peut percevoir les différences de luminosité bien mieux que les différences de couleur. Par conséquent, la réduction de moitié des informations de couleur dans le signal d'image a peu d'effet sur la qualité perçue de l'image. Afin de réduire la taille des données des signaux vidéo, par exemple dans la gamme de diffusion en continu, l'échantillonnage des couleurs est ramené de 4:4:4 à 4:2:2.

Pas mal du tout. Le hic, le balayage couleur 4:4:4 à 120 Hz est l'une des nombreuses fonctionnalités HDMI 2.1 que LG dit vouloir prendre « pleinement » en charge. Et la qualité réduite de l'image n'est pas aussi invisible. Le sous-échantillonnage de la chrominance est particulièrement visible avec du texte sur fond monochrome. Ces lignes, par exemple, sur fond blanc, seraient plus floues avec un balayage couleur 4:2:2 qu'avec un balayage couleur 4:4:4.

Voici à quoi ressemble un texte avec un balayage couleur 4:4:4 :

Le texte est clair et facile à lire.
Le texte est clair et facile à lire.

Et avec le balayage couleur 4:2:2 :

Même les lignes de fond sont à peine lisibles.
Même les lignes de fond sont à peine lisibles.

Ainsi, en utilisant un téléviseur OLED pour regarder la télévision, on remarque à peine la différence entre 4:4:4 et 4:2:2. Mais avec un téléviseur LG OLED 2020 comme moniteur et les paramètres Windows réglés non pas sur 120 Hz mais sur 60 Hz, on le remarque.

La question de la culpabilité : LG ou Nvidia ont-ils merdé ?

Les problèmes de compatibilité sont ennuyeux. D'autant plus que LG et Nvidia dorment dans le même lit depuis des mois ; cela se voit clairement dans la certification G-Sync, reçue par LG en septembre dernier, une première pour un fabricant de téléviseurs.

Les TV OLED 2019 de LG disposeront bientôt de *NVIDIA G-Sync**
placeholder

placeholder

En outre, Matt Wuebbling, vice-président de Global GeForce Marketing, a déclaré lors de la présentation des nouveaux téléviseurs 8K OLED de LG :

Les gamers seront étonnés par les performances de ces téléviseurs lorsqu'ils joueront aux derniers jeux PC 8K pris en charge par le GPU GeForce RTX-3090.

Beaucoup de lauriers en avance.

Le journaliste de Forbes, John Archer, mentionné au début de cet article, affirme que le problème d'écran noir avec G-Sync activée en mode 120 Hz n'est probablement pas dû à une possible défaillance de l'interface HDMI 2.1 des téléviseurs. Mais plutôt aux cartes graphiques Nvidia elles-mêmes. Ou même aux câbles HDMI actuels : beaucoup d'entre eux prennent en charge les flots de données requises par HDMI 2.1, mais aucun fabricant de câbles n'a encore reçu de certificat officiel HDMI 2.1 de l'HDMI Association.

LG est plus critique à l'égard d'Archer en matière de sous-échantillonnage de la chrominance. En d'autres termes, le problème qui ne concerne que les modèles LG de 2020.

En mai dernier, LG a confirmé que ses modèles UHD OLED actuels ne prendront pas en charge la totalité de la bande passante de 48 Gigabits de HDMI 2.1, mais seulement 40 Gigabits par seconde. La raison : LG pense qu'en retirant la capacité de calcul des ports HDMI 2.1 pour la réaffecter à son IA et à l'optimisation intelligente du son et de l'image, ils obtiendront de meilleurs résultats.

Les TV UHD 2020 de LG *ne prennent pas en charge le full HDMI 2.1** et ça n'est pas grave
placeholder

placeholder

Les modèles OLED 2020 n'ont-ils donc pas la largeur de bande nécessaire pour réaliser un échantillonnage à 120 fps ?

Probablement. Bien que ce ne soit pas forcément la raison. Dans la même déclaration, LG confirme que ses modèles 2020 embarqueront du matériel UHD à 120 Hz et un échantillonnage 4:4:4 malgré la réduction de la bande passante. Si la réduction de la bande passante est toujours à l'origine du sous-échantillonnage de la chrominance, c'est que quelque chose a mal tourné.

Solution : LG promet une mise à jour

Aussi ennuyeux que soient les problèmes de compatibilité entre les cartes graphiques RTX-30 de Nvidia et les modèles OLED 2019 et 2020 de LG, ce n'est pas encore le bon moment pour l'alarmisme. Enfin, même les articles des portails technologiques ne précisent pas de manière concluante si tous les téléviseurs OLED vendus sont effectivement concernés.

Ensuite vient la déclaration du gouvernement local :

LG est conscient que certains téléviseurs OLED LG ont quelques problèmes de compatibilité avec la carte graphique de la série Nvidia RTX-30 récemment introduite.

L'accent est mis sur « certains ». Et d'ajouter :

Un micrologiciel mis à jour a été développé. Il dotera, dans les prochaines semaines, les téléviseurs HDMI 2.1 de 2019 et 2020. Cela devrait résoudre ces problèmes de compatibilité.

Ça a l'air bien. Et cela apporte aussi un peu de perspective à l'ensemble : les télévisions ont depuis longtemps cessé d'être de vulgaires écrans n'affichant que des informations d'image. Ce sont des ordinateurs modernes, calculant, traitant et interagissant avec du matériel et des logiciels externes. Dans le cas des nouvelles technologies, cela conduit inévitablement à des ratés de départ qui doivent être résolus, au moins dans un premier temps. Il s'agit d'une nouvelle normalité. Il va falloir s'y habituer.

Et les mises à jour de firmware sont les nouveaux patchs du tout début.

Cet article plaît à 47 personne(s)


Luca Fontana
Luca Fontana
Editor, Zurich
Vivre des aventures et faire du sport dans la nature et me pousser jusqu’à ce que les battements du cœur deviennent mon rythme – voilà ma zone de confort. Je profite aussi des moments de calme avec un bon livre sur des intrigues dangereuses et des assassins de roi. Parfois, je m’exalte de musiques de film durant plusieurs minutes. Cela est certainement dû à ma passion pour le cinéma. Ce que j’ai toujours voulu dire: «Je s’appelle Groot.»

Ces articles pourraient aussi vous intéresser